Félix Bonnaire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bonnaire.
Félix Bonnaire
Fonction
Député
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
Lieu de travail
Activité

Félix Bonnaire, baron de Maupas, né le à Vitry-le-François (Marne) et décédé le au château de La Brosse, commune de Farges, actuel Farges-Allichamps(Cher)[1], est un homme politique français, député et préfet.

Administrateur du Cher, il est député suppléant en 1792 mais ne siège pas. Cette année, il publie un Discours sur les dangers de la patrie , par M. Bonnaire, lu à la société des Amis de la constitution de Bourges, le 22 juillet l'an IV de la liberté[2]. Il est élu député du Cher au conseil des Cinq-cents le 22 germinal an VI, s'investissant sur les questions d'instruction publique.

Il est nommé préfet des Hautes-Alpes le 4 ventose an VIII. Dans cette fonction il publie en 1801 uneMémoire au ministre de l'Intérieur sur la statistique du département des Hautes-Alpes [3]. Ensuite il devient préfet de la Charente le 18 ventose an X. Il passe à la préfecture d'Ille-et-Vilaine sous l'Empire. Il se retire au moment de la Première Restauration, avant d'être préfet de la Loire-Inférieure pendant les Cent-Jours. Nommé Préfet de la Vienne le 12 juillet 1815, il est non-acceptant.

Il est baron d'Empire en 1810.

Il est le père de Florestan Bonnaire, député du Cher sous la Monarchie de Juillet.

Il est baron de l'empire sous la dénomination de Maupas.

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]