Expectoration

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'expectoration est l'expulsion par la bouche, au cours d'effort de toux, de produits pathologiques provenant des voies broncho-pulmonaires et aériennes supérieures.
Le même terme expectoration peut aussi désigner les matières ainsi expulsées ou crachats.

Ces sécrétions sont issues de l'appareil respiratoire et de la cavité orale (mucus, salive...) et elles sont l'une des voies de contagion pour certaines bactéries ou virus infectant l'arbre respiratoire (virus grippal notamment). Elles ne doivent pas être confondues avec des sécrétions provenant de l'appareil digestif (en présence de sang, il suffit de comparer les deux couleurs du sang pour pouvoir déterminer l’origine : digestive ou respiratoire)

Mécanisme[modifier | modifier le code]

L'expectoration peut se produire lors d'efforts de toux, volontaires ou réflexes.

La toux associée à l'expectoration est dite « toux productive », par opposition à la toux sans crachats dite non productive ou « toux sèche ».

L'expectoration survient après remontée des sécrétions bronchiques grâce au tapis muco-ciliaire et expulsées par la bouche sous forme de crachats et d'aérosols composés de fines gouttelettes, souvent infectieuses[1],[2],[3].

Les expectorais peuvent être non-expulsés : ils sont alors déglutis, de manière réflexe, ce qui est le cas le plus fréquent, notamment chez les femmes et les enfants[4].

Pharmacopée[modifier | modifier le code]

Il existe des remèdes traditionnels ou des sirops issus de l'industrie pharmaceutique expectorants, destinés à désencombrer le tractus respiratoire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lindsley WG, Blachere FM, Thewlis RE, et al. (2010) Measurements of airborne influenza virus in aerosol particles from human coughs. PLoS One. 2010; 5(11): e15100.
  2. Licina D, Melikov A, Pantelic J, et al. (2015) Human convection flow in spaces with and without ventilation: personal exposure to floor-released particles and cough-released droplets. Indoor Air.; 25: 672-682
  3. Gralton J, Tovey E, Mclaws ML & Rawlinson WD (2011) The role of particle size in aerosolized pathogen transmission : A review. J Infect.; 62: 1-13.
  4. Elisabeth Bonnemaison, « Toux chez l'enfant et chez l'adulte », La Revue du Praticien, vol. 57,‎ , p. 1115-1120.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]