Exotoxine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Une exotoxine est une toxine produite par une bactérie[1] lorsqu'elle est encore vivante, contrairement à une endotoxine qui, elle, est produite lors de la croissance ou lors de la lyse cellulaire. L'exotoxine est de nature protéique, et n'est généralement produite que par les bactéries à Gram positif. L'exotoxine est pathogène et très immunogène pour des doses plus faibles (de l'ordre du µg/L) qu'une endotoxine (de l'ordre du mg/L).

Caractéristiques des exotoxines :

  • leurs gènes sont souvent portés par des plasmides ;
  • ils interagissent avec un récepteur de la membrane de la cellule eucaryote ;
  • ils peuvent induire une lyse cellulaire, une perturbation des fonctions cellulaires et ce même à distance du foyer infectieux.

Exemples d'exotoxine : l'hémolysine, superantigènes, neurotoxine, la toxine botulique sécrétée par Clostridium botulinum, la tétanospamine sécrétée par Clostridium tetani.

L'exotoxine, traitée par chauffage (40 °C) et par action du formol, perd ses propriétés toxiques, mais conserve ses propriétés antigéniques, on l'appelle alors « anatoxine ». Cette anatoxine est utilisée pour la création de vaccins (vaccins anti-tétanique ou anti-diphtérique par exemple). Elle est neutralisable par des anticorps, ce qui fait tout l'intérêt de la vaccination par anatoxines.

On classe généralement les exotoxines en 3 types, bien qu'il existe d'autres systèmes de classification :

  • Type I : les superantigènes ou les exotoxines activent sur la surface cellulaire ;
  • Type II : les exotoxines formant des pores dans les membranes[2] ;
  • Type III : les exotoxines à cible intracellulaire ;

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ryan, Kenneth J. (Kenneth James), 1940- editor., Sherris & Ryan's medical microbiology (ISBN 978-1-260-46429-0 et 1-260-46429-6, OCLC 1277181061, lire en ligne)
  2. (en) Éric Durand, Alain Bernadac, Geneviève Ball et Andrée Lazdunski, « Type II Protein Secretion in Pseudomonas aeruginosa : the Pseudopilus Is a Multifibrillar and Adhesive Structure », Journal of Bacteriology, vol. 185, no 9,‎ , p. 2749–2758 (ISSN 0021-9193 et 1098-5530, PMID 12700254, PMCID PMC154417, DOI 10.1128/JB.185.9.2749-2758.2003, lire en ligne, consulté le )