Evgen Bavcar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Evgen Bavcar
Evgen Bavcar, autoportrait.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
Lokavec (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Français, Yougoslave (jusqu'en ), Slovène (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
Directeur de thèse
Distinction
Ordre du mérite slovène (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Evgen Bavčar, né le près de Ajdovščina alors en Yougoslavie, est un philosophe et un photographe franco-slovène vivant entre Paris et la Slovénie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Evgen Bavčar perd progressivement la vue suite à deux accidents successifs à l'âge de onze ans. Après quelques années d'adaptation, il réintègre le système scolaire dit « normal » et poursuit ses études parmi les voyants.

En 1972, il quitte la Yougoslavie pour commencer un doctorat à l'université de la Sorbonne à Paris, en philosophie de l'art (esthétique). Il l'obtient en 1976 et devient ingénieur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS). En 1981, il est naturalisé français.

Dans les années 1980, sa pratique photographique se développe en parallèle de ses activités de chercheur en esthétique. Il réalise sa première exposition de photographie en 1987. En 1988, il est le photographe officiel du « mois de la photo » à Paris. En 1992, il publie son autobiographie, Le Voyeur absolu, aux éditions du Seuil. En 1993, il réalise un livre de lithographies pour aveugles conçu avec son ami le peintre majorquin Miquel Barceló.

Evgen Bavčar apparaît dans plusieurs films du réalisateur belge Boris Lehman, Histoire de ma vie racontée par mes photographies, Tentatives de se décrire et Funérailles (de l'art de mourir). Il joue également dans le film de son ami Peter Handke, L'Absence (1992) et fait l'objet de nombreux documentaires, notamment Janela da Alma (2001), du brésilien João Jardim.

Il est également le fondateur du laboratoire de l'Invisible à l'Institut des études critiques de Mexico.

Evgen Bavčar partage sa vie entre Paris et Lokavec (Slovénie) et continue de travailler, à travers l'écriture et la photographie, sur ses thèmes de prédilection : la photographie conceptuelle, le visible et l'invisible, le statut de l'icône dans un monde saturé d'images, les liens entre l'image et le verbe. Ses photographies ont été exposées de Londres à Moscou en passant par São Paulo, Gand, Berlin, Naples ou Rio. Ses textes et ses images ont été publiés dans de nombreux livres et revues, dans une dizaine de langues.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Jahre des lichts / Années de lumière, Metro Verlag, Berlin, 1991
  • Le Voyeur absolu en collaboration avec Ghislaine Glasson-Deschaumes, 1992, éditions du Seuil, (ISBN 2020136155).
  • Der Blinde Spiegel, West End Verlag, Berlin, 1992
  • Livre pour aveugles, 1993, 48 lithographies en relief conçues avec Miquel Barceló.
  • Le regard rapproché, Centre de photographie de Lectoure/Musée des Beaux-Arts d’Agen, 1993
  • Das Absolute sehen, Suhrkamp Verlag, Berlin 1994
  • Heimat, Branstätter Verlag, Vienne, 1995
  • Bilder, dir Noch Fehlten, Hatje Cantz, Berlin, 1995
  • A la rencontre de l’ange, Janos Presse, Berlin, 1996
  • Il terzo occhio / Le troisième œil, Institut Français de Naples, 1997
  • Absolutni voajer, Cankarjeva zalozba, Ljubljana, 1997
  • Der imperfekte Mensch, Hatje Cantz, 1997
  • Mémoires rapprochées, Bernard Abtey, Vetter Editions/ Éditions de la petite pierre, 1998 (ISBN 2911457099)
  • L'Inaccessible Étoile, 2000, éditions Paradigme (ISBN 3716510556).
  • Am Ende des Lichts, Galrev, Berlin 2000
  • O ponto zero da fotografia, Very special arts do brasil, Rio de Janeiro, 2001
  • Memoria do Brasil Cosac & Naify publishers, São Paulo, 2003
  • Die Säge, Galrev, Berlin, 2005
  • Dialogo en la oscuridad, Fondo de cultura economica, Mexico, 2008
Autres

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2010, Evgen Bavčar se voit décerner le titre de docteur honoris causa de l'Institut des études critiques de Mexico[réf. nécessaire] ; en 2011, il reçoit le titre docteur honoris causa de l'Université de Nova Gorica en Slovénie.

En 2016, il est nommé chevalier de la Légion d'honneur et reçoit du Parlement européen la distinction de « Citizen of Europe », un prix qui promeut les collaborations à travers les frontières et la compréhension mutuelle en Europe.

Liens externes[modifier | modifier le code]