Eugène Mouton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mouton (homonymie).
Eugène Mouton
Mouton (Mérinos) Eugène, Nadar, Gallica.jpg
Fonction
Juge
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 79 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Écrivain, écrivain de science-fiction, auteur de littérature pour la jeunesse, magistratVoir et modifier les données sur Wikidata

Eugène Mouton, connu aussi sous le pseudonyme de Mérinos, né le à Marseille, mort le à Paris, est un magistrat et écrivain humoristique et fantastique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’un officier monté du rang, Louis Mouton, qui commença sa carrière dans l’armée d'Italie en 1795 et la finit colonel, et d’une créole, Élisabeth Roux il vit en Guadeloupe jusqu’à l’âge de dix ans.

Après des études de droit à Paris, il rejoint la magistrature et occupe différents postes avant d’être nommé en 1862 procureur impérial à Rodez où il finalise un ouvrage sur les Lois pénales de la France[1]. Il crée un service de bibliothèques ambulantes dans l’Aveyron qui porte son nom et qui lui vaut une médaille de bronze à l’exposition universelle de 1889.

En 1857, il publie dans Le Figaro L'invalide à la tête de bois qui lui donne la célébrité. Il abandonne l’administration en 1867 pour se consacrer à l’écriture.

Il pastiche Les Aventures (merveilleuses mais authentiques) du capitaine Corcoran, d'Alfred Assolant avec Voyages et Aventures du Capitaine Marius Cougourdan - Commandant Le Trois-mâts " La Bonne Mère ".

En 1886, il se présente à l'Académie française contre Leconte de Lisle pour le fauteuil de Victor Hugo, et n’obtient que deux voix.

Il publie ses mémoires dans Un demi-siècle de vie (1848-1901) chez Delagrave.

Il est sans doute le premier à imaginer, dans sa nouvelle La Fin du Monde[2], à imaginer que l'industrialisation à outrance entraînera le réchauffement de la planète et la disparition de l'espèce humaine.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Nouvelles et fantaisies humoristiques. Librairie générale, 1872
  • Fantaisies. G. Charpentier 1883
  • Voyages et Aventures du Capitaine Marius Cougourdan, commandant le Trois-mâts " La Bonne Mère " de Marseille Librairie Hachette et Cie Paris 1890
  • Aventures et mésaventure de Joël Kerbabu Breton de Landerneau en Bretagne dans ses voyages en Portugal, aux indes Orientales, en Arabie, en Éthiopie, en Chine, au Japon, au Tonkin et en France. Paris Hachette 1907
  • Le XIXe siècle vécu par deux Français. Le colonel Louis Mouton et Eugène Mouton son fils, magistrat. Paris, Ch. Delagrave, (1901
  • Les voyages merveilleux de Lazare Poban, marseillais en Portugal, en Chine, au Royaume du Siam Paris. Hachette. 1893
  • Le dernier des lions. Illustrations en couleurs de Vimar. Paris Librairie Ch. Delagrave. 1896

Note et référence[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Les lois pénales de la France, 1868
  2. [lire en ligne] dans le dossier Utopie de Gallica.

Liens externes[modifier | modifier le code]