Auguste Vimar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vimar.
Auguste Vimar
Vimar - Le Boy de Marius Bouillabès - couverture avant.jpg

Couverture du livre Le Boy de Marius Bouillabès

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Nationalité
Activité

Nicolas Stanislas-Auguste Vimar (3 novembre 1851 à Marseille, France - 21 août 1916, Marseille) est un peintre, sculpteur, dessinateur et illustrateur français. Il a exposé à Paris et à Marseille, notamment des sculptures d'animaux.

Il collabora à de nombreux journaux dont le Figaro illustré et Le Rire.

Il est surtout connu pour ses talents d'illustrateur. Il illustra de grands classiques comme Les Fables de La Fontaine ou des livres de ses amis, comme L'Arche de Noé de Paul Guigou. Il a aussi écrit lui-même et illustré des livres pour enfants qui firent le bonheur des plus petits et des plus grands, comme Le Boy de Marius Bouillabès ou L'Automobile Vimar, tant il savait donner aux petits animaux qu'il dessinait les travers, les drôleries et les expressions humaines les plus variés. Il est sans conteste le dessinateur animalier préféré de l'enfance sous la troisième République et il influença durablement Benjamin Rabier. Il laisse une œuvre drôle et optimiste. Il sait être léger, enlevé, bien dans l'esprit goguenard et farceur de son époque.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Texte et illustrations par Vimar
    • "Le Boy de Marius Bouillabès", Paris, H. Laurens,
    • La Poule à poils, Paris, H. Laurens, vers 1906.
    • "Curly-haired hen", trans. by Nora Hills, New York, Desmond FitzGerald Inc., 1914.
    • Clown, Paris, H. Laurens Paris 1911.
    • "Clown : The Circus horse", 1917.
    • '"En Automobile", Librairie du Figaro, 1902.
    • ABCD: La ménagerie de Bébé, les lettres enseignées par les bêtes, Librairie Ch. Delagrave, 1902.
    • "L'Automobile Vimar", 1897.
    • Les leçons de Choses du petit coloriste, Paris, H. Laurens,
    • Petits animaux de la basse-cour,
  • Illustrés par Vimar
    • Camille Lemonnier : Les Maris de Mlle Nounouche, histoire de chats, H. Floury, 1906.
    • H Signoret : La Légende des bêtes, Plon Nourrit et Cie, vers 1895.
    • H. Signoret: Mardi gras des Animaux, Paris, F. Juven, vers 1910.
    • G. Galland : "La Grève des animaux, histoire vraie inventée", Tours, Maison Alfred Mame et fils, vers 1910.
    • Eugène Mouton: Les Vertus et les Grâces des Bêtes. Zoologie morale Mame Tours, 1895.
    • E. Mouton : "Le Dernier des lions", Librairie Delagrave.
    • P. Guigou : L'Arche de Noé, Paris, Plon, 1894.
    • P. Guigou : L'Illustre dompteur, Plon Nourrit et Cie, 1895.
    • "Fables" de La Fontaine éditions maison Alfred Mame et fils Tours,
    • "Fables" de Florian, vers 1898.
    • "Fables" de Lachambeaudie, Librairie Delagrave, 1902.
    • "Contes" de Perrault, coll., Paris, H. Laurens, vers 1900.
    • J. Claretie : "L'Oie du Capitole", Société française d'édition d'Art, vers 1900.
    • "Le Roman du Renard", Paris, H. Laurens,
  • Sculptures et bronzes de Vimar
    • Eléphant et Orang (bronze de Siot-Decauville) 1900
    • Ane qui braie ou Retour du marché (Siot-Decauville) 1903
    • Cheval échappé (Siot-Decauville, ensuite Colin) 1902
    • Un philosophe (qui représente un âne couché) (Barbedienne) 1901
    • La ruade (Siot-Decauville, ensuite Colin) 1906
    • Amazone ou En passant (Siot-Decauville) 1913
    • Mes chiens (un presse-papiers représentant un groupe de chiens) (Siot-Decauville) 1908
    • Cheval de bohémiens et singes (Siot-Decauville)
    • Jeune cavalière (sa nièce Jacqueline Chéruit, fille de la célèbre couturière) (exemplaire unique en bronze)
    • Singe et pichet (manufacture nationale de Sèvres)

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Musées possédant des tableaux de Vimar :
    • Béziers : "Promenade dans le parc"
    • Marseille : "Causerie de chiens" (exposé en 1885 au Salon des artistes français à Paris)
    • Marseille : "La Leçon de chant" (exposé en 1879 au Concours régional de Marseille)
    • Dijon : "Ma chienne" (exposé en 1891 à la Société nationale des beaux-arts, don du baron de Rothschild)
    • Digne : "Intérieur d'écurie"

Références[modifier | modifier le code]