Esther Deltenre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Esther Deltenre
Biographie
Naissance
Décès
(à 81 ans)
Forest (Belgique)
Nationalité
Activité

Esther Deltenre, surnommée à ses débuts « la petite Esther »[1], née le à Bruxelles[2] , en Belgique et morte le à Forest[3], est une actrice belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Esther Deltenre naît en 1877 et grandit à Bruxelles au sein d'une famille populaire de parents wallons (Lessines)[4], elle exerce comme casquettière avant de chanter dans divers cafés-théâtres, puis à la foire du Midi[5],[2]. Elle fait ses débuts enfant, au Concert des Glaces (ancien théâtre Fulgoni), une salle située boulevard du Midi au coin de la rue Van der Weyden[6].

Au théâtre[modifier | modifier le code]

Esther Deltenre a obtenu le succès sur la scène de L’Alhambra qui était à l’époque la plus grande salle de spectacle de Bruxelles (2 000 fauteuils), située au no 20 sur le boulevard Émile Jacqmain dans le centre de Bruxelles, près de la place de Brouckère.

Au théâtre de la Gaîté, le public a pu applaudir Esther Deltenre dans Peperbol en ribote (1935) de Joris d'Hanswyck[7] qui fut l’auteur ou le coauteur d’un très grand nombre de pièces dont Bossemans et Coppenolle[8].

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Esther Deltenre incarne six rôles pour le cinéma belge patoisant entre 1912 et 1947. Elle joue dans quatre films de Gaston Schoukens, dont le rôle de la reine dans Les Quatre Mousquetaires.

Divers[modifier | modifier le code]

La chanson « Ramonache » a été un grand succès interprétée par Esther Deltenre sur les scènes bruxelloises sur la parodie de l'air de Ramona de Mabel Wayne pour la musique[9]. Elle joue aussi avec Rittche qui fut son partenaire en duo comique[10].

Esther Deltenre a tenu une brasserie à Bruxelles près de la Bourse, rue du Borgval, n° 10[11].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Programme officiel du Théâtre de la Scala de Bruxelles, 1915, [p. 5], conservé à la Bibliothèque royale de Belgique, cabinet des manuscrits, ms. II 6781/4
  2. a b c et d Robert Wangermée, Dictionnaire de la chanson en Wallonie et à Bruxelles, Editions Mardaga, (ISBN 978-2-87009-600-0, lire en ligne)
  3. Jacques Franck, « Ils nous ont fait rire, rêver, chanter... Ce dictionnaire réunit ces artistes trop oubliés de la chanson française », lalibre.be,‎ (lire en ligne Accès payant, consulté le ) :

    « La plantureuse Esther Deltenre (Lessines 1877- Bruxelles 1958) a fait rire les Bruxellois pendant 70 ans... »

  4. L'invention du marollien littéraire par Paul Aron, in: Le Carnet et les Instants n°186, avril - juin 2015.
  5. « L'invention du marollien littéraire », sur Le Carnet et les Instants (consulté le )
  6. Union des artistes du Spectacle, 2012 [1]
  7. Bernard Delcord, « Un succès triomphal… », sur Lire est un plaisir, (consulté le )
  8. « Festival Bruxellons! - Bossemans et Coppenolle », sur www.bruxellons.be (consulté le )
  9. « Des fromages bien spéciaux », sur www.cehibrux.be (consulté le )
  10. Annie Cordy et Cécile Barthélémy, Nini la chance: Mémoires, (Belfond) réédition numérique FeniXX, (ISBN 978-2-7144-8937-1, lire en ligne)
  11. Publicité pour son établisement dans Couplets chantés dans « Bruxelles-chez-lui », fantaisie d'actualité à grand spectacle de Henri Wauthoz, au Théâtre de l'Olympia à Bruxelles, [1917], conservé à la Bibliothèque royale de Belgique, cabinet des manuscrits, ms. II 6781/17
  12. Après un petit rôle au Portugal en 1934 et cette réalisation en Belgique en 1937, Siegfried Aron poursuivra sa carrière d'acteur à Hollywood dans des films mineurs.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :