Joris d'Hanswyck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Joris d'Hanswyck
Joris d'Hanswyck.jpg
Auguste Hanswyck dit Joris d'Hanswyck
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 64 ans)
Pseudonymes
Yoris d'Hansewyck, Yoris d'Hanswyck, Joris d'Hanswyck, Joris d'HanswijckVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

Auguste Hanswyck dit Joris ou Yoris d'Hanswyck est un journaliste et écrivain belge[1], né à Gand le [2],[3] et mort le [4]. Auteur et coauteur de théâtre, anticonformiste[3],[5], il connait parfaitement le français et est passé à la postérité avec la comédie Bossemans et Coppenolle (1938), dont il partage la paternité avec le dramaturge belge Paul Van Stalle. Il collaborent, par ailleurs, à quatre autres vaudevilles : « Rien qu'une Nuit » en 1935, « L'Homme qui fut tué deux fois » en 1937, « Le pensionnat Deschaussettes » en 1939 et « Cavalcade d’humour » en 1940[6].

Il a aussi créé le personnage de Monsieur Peperbol. Monsieur Peperbol (1934), Peperbol en ribote (1935) et Madame Peperbol a tort (1936). Le sujet principal de ces pièces aborde la question linguistique en Belgique[7]. Il reprend les personnages dans un film en noir et blanc dirigé par le réalisateur Émile-Georges De Meyst et intitulé Les Peperbol à l’exposition. Le film a pour cadre l’Exposition universelle à Bruxelles[8]. Dans ce film l'actrice Berthe Charmal joue le rôle de Madame Peperbol.

Il publie sa seule pièce de théâtre, en néerlandais intitulée Sint Niklaas aan t’ front, (Saint Nicolas au front) écrite en collaboration avec Pierre de Wattyne et représentée au Théâtre Antoine, le 24 avril 1915[9],[10],[11].

Joris d’Hanswyck meurt en 1942.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Bossemans et Coppenolle de Paul Van Stalle et Joris d'Hanswyck. Texte original de 1938 avec les expressions typiquement bruxelloises qui ont, malheureusement, été supprimées ultérieurement. Présentation et commentaires par Georges Lebouc, grand spécialiste du 'brusseleer'. Éditions Racine, 2003, (ISBN 2-87386-333-1).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Bossemans et Coppenolle de P Van Stalle et J d'Hanswyck : Le fou-rire du théâtre belge », sur Bruxellons !, (consulté le ).
  2. Joris d'Hanswyck (préf. Georges Lebouc), Monsieur Peperbol, Bruxelles, Editions Samsa, , 162 p. (ISBN 9782875933362), p. 6
  3. a et b « L'épilogue d'une double interdiction de pièces de théâtre à Paris : L'auteur, sujet belge, est expulsé », Le Petit journal, no 24327,‎ , p. 1 (ISSN 1256-0464, e-ISSN 2419-6215, lire en ligne, consulté le )
  4. Société des auteurs et compositeurs dramatiques, Annuaire de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques : 1939–1946, Paris, Commission des auteurs et compositeurs dramatiques, , 275 p. (lire en ligne), p. 263
  5. « Concurrence déloyale », Le Libertaire, vol. 35, no 220,‎ , p. 3 (lire en ligne, consulté le )
  6. « Bossemans et Coppenolle – TRG » (consulté le )
  7. « Festival Bruxellons! - Bossemans et Coppenolle », sur www.bruxellons.be (consulté le )
  8. « Joris d’Hanswyck (1878-1942) »
  9. Informations recueillies sur l’édition de L.J. Janssens en zonen dans leur Toneelbibliotheek (Bibliothèque théâtrale), 23e série, n° 9, publiée en 1920 à Anvers et conservée à la KBR, bibliothèque royale de Belgique.
  10. (de) « Pierre De Wattyne (1885-19..) », sur data.bnf.fr (consulté le )
  11. A. J. Van Hanswijk, « Sint Niklaas aan 't front : sprookje in één bedrijf / », sur lib.ugent.be, 1920. (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]