Escòla Gaston Fèbus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Escòla Gaston Fèbus
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique Association loi 1901
Fondation
Fondation 1896
Fondateur Collectif de sept personnes dont Michel Camélat,Simin Palay, Pierre Bacquié-Fonade, Danton Cazelles
Identité
Siège Pau
Président Maurice Romieu
Publication Reclams de Biarn e Gascougne
Site web https://escolagastonfebus.com/

L’Escòla Gaston Febus[1] est une association littéraire fondée en 1896[2] par un petit groupe d’écrivains béarnais et bigourdans, dont Michel Camélat et Simin Palay, et dont le nom fait référence à Gaston III de Foix-Béarn dit Gaston Fébus.

Présentation[modifier | modifier le code]

Depuis sa création, l'association porte l'intitulé « École » (Escole, comme la plupart des associations affiliées au Félibrige, devenu Escòla en graphie classique) ; ses objectifs principaux sont « l’étude et le développement de la langue et de la littérature occitanes d’expression gasconne[3] ».

Le château de Mauvezin (Hautes-Pyrénées), achevé au XIVe siècle par Gaston Febus, est propriété de l'association Escòla Gaston Febus depuis 1907[4]. Cependant le siège social et l'adresse de l'association sont situés à Pau. Le président (captau) en est Maurice Romieu[5], ancien professeur à l’Université de Pau[6],[7].

Dès 1897, l’association lance une revue Reclams de Biarn e Gascougne (« Échos de Béarn et Gascogne »[8], destinée à faire connaître la vie de l’association et de publier des textes littéraires.

Par ailleurs, l’Escòla Gaston Fèbus a édité des livres importants, comme le Dictionnaire toponymique des communes du Béarn[9] de Michel Grosclaude.

Revue[modifier | modifier le code]

Pendant plus d’un demi-siècle, sous l’impulsion des fortes personnalités de Simin Palay et Michel Camelat, l’Escòla a poursuivi le projet élaboré en 1896, et la revue Reclams a été pendant les années 1920 et 1930 une revue de très grande qualité littéraire et scientifique.

Après les morts de Camelat (1962) et de Palay (1965), la revue a continué à paraître sans évoluer notablement. À partir de 1984, avec l’arrivée à la tête de la rédaction de Jean Salles-Loustau et d’une nouvelle équipe, elle s’est modernisée, a adopté la graphie classique et a pris le nom de Reclams.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nommée Escole Gastoû Fèbus à sa création, elle adopte la graphie classique dans les années 1980, sans pour autant exclure l'emploi de la graphie fébusienne.
  2. Fiche sur le site du CTHS
  3. Présentation sur le site de l'Escòla Gaston Febus
  4. Château de Mauvezin (site officiel)
  5. « Fiche de l'association », sur pau.fr (consulté le 2 mai 2020)
  6. « Bernard Manciet évoqué au Cercle », sur sudouest.fr, (consulté le 2 mai 2020)
  7. « Maurice Romieu, enfant du pays, linguiste et universitaire fait chevalier dans l’ordre des Arts et Lettres », sur andriudegavaudan.over-blog.fr, Bulletin d'Espalion (Aveyron), (consulté le 2 mai 2020)
  8. Jean-Marie Sarpoulet, Les débuts des Reclams de Biarn et Gacougne : (1897-1920), Presses universitaires de Bordeaux,
  9. Michel Grosclaude, Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, Escola Gaston Febus,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]