Aller au contenu

Eric Takukam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


Eric Takukam
Biographie
Naissance
Domicile
Formation
Activité

Eric Takukam est un artiste visuel pluridisciplinaire camerounais[1]. Considéré comme le précurseur de l'Art numérique en Afrique Centrale, son travail oscille entre la Réalité augmentée et le Crypto art[2]. Il explore également les installations immersives et les sculptures publiques[3].

Enfance et débuts

[modifier | modifier le code]

Né et grandit à Bameka jusqu'à l'âge de 14 ans, sa passion pour le dessin commence dans les années 90 à l'école catholique lorsqu’il voit son maître de cours élémentaire deuxième année dessiner. Après l'obtention de son BTS, il se spécialise en graphisme publicitaire puis devient Directeur artistique en agence de communication à N'Djamena au Tchad [4]. Parallèlement à son emploi, il continue de dessiner et même à réaliser des œuvres artistiques. Aidé par la publicité, l'artiste plonge dans le monde digital et se forme en autodidacte[5].

Après plus de 10 ans d'expérience en tant que Directeur artistique en agence de publicité, il embrasse pleinement la carrière artistique en 2020[6]. Eric décide de se consacrer pleinement à sa carrière artistique[7]. S'exprimant à travers des supports numérique et les sculptures métalliques, l'artiste eut beaucoup de difficultés à trouver sa place dans le milieu artistique camerounais. L'art digital étant encore mal compris localement. Il rencontre dans cette foule la curatrice Viviane Maghela et leur échanges débouchent sur sa première exposition à la galerie Annie Kadji sur le nom de Digital Spirit[8].

Œuvres et expositions

[modifier | modifier le code]

Expositions solos

[modifier | modifier le code]

Expositions collectives

[modifier | modifier le code]
  • 2023 : Identité Rhizomiques Ravy (CIPCA), Yaoundé.
  • 2023 : The Circus of Curiosities (Fringe Arts Bath Festival), Royaume-Uni
  • 2022 : Regards Pluriels (Exposition collective APAV, Galerie Annie Kadji), Douala, Cameroun
  • 2022 : Douala Art Fair, Douala, Cameroun
  • 2022 : Digital Spirit (Galerie d'art Annie Kadji), Douala, Cameroun[13].

Distinction

[modifier | modifier le code]
  • 2024 : Honorable Mention «NFT Design Awards Janvier 2024».
  • 2023 : Gagnant du concours international «Monument Street Whale».
  • 2023 : Gagnant du mois Love à Westfield.
  • 2022 : Premier Prix du concours d'art Huluku.
  • 2022 : 5 Secrets au Concours High-Art Contest.

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. (en-US) « Eric Takukam - Sephina Art » (consulté le )
  2. « Eric Takukam, l'artiste en réalité augmentée – DW – 27/06/2023 », sur dw.com (consulté le )
  3. a et b TimesNews2, « Cameroun : Le « Villadin » de Eric Takukam ressuscite Nos Racines », sur TimesNews2, (consulté le )
  4. « LES RENDEZ-VOUS DU WEEK-END : De l’art dans toute sa diversité ce week-end. - Laura Dave Media », (consulté le )
  5. « Dossier : Dossier présidentielle », sur www.cameroon-tribune.cm (consulté le )
  6. (en) « Eric Takukam - Art for Sale », sur Pixels (consulté le )
  7. « Hanoscultures - Hanoscultures », sur www.hanoscultures.com (consulté le )
  8. Par Léandre Nzié, « Cameroun: ARTs visuels - Le " Villadin " Eric Takukam ramène le village en ville », Camer.be,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. Charly ngon, « Pour sa première exposition solo Eric Takukam fait découvrir au public la réalité augmentée », sur Auletch, (consulté le )
  10. « Un été au Cameroun: Eric Takukam – PURPLE HAZE » (consulté le )
  11. (en-US) « Braiseuse By Eric Takukam Painting On Canvas - Sephina Art », sur Sephina Art - Unleash your creativity (consulté le )
  12. (en) « ERIC TAKUKAM LE CHABAH - sephina », sur ArtPal (consulté le )
  13. The New 237, « Arts visuels : racines d’un « digipolitain » », sur Le Nouveau Cameroun, (consulté le )