Epumalanga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Epumalanga
Mpumalanga
Hammarsdale
Administration
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Province KwaZulu-Natal
Municipalité eThekwini
Démographie
Population 62 401 hab. (2011)
Densité 2 881 hab./km2
Géographie
Coordonnées 29° 49′ 00″ sud, 30° 37′ 00″ est
Superficie 2 166 ha = 21,66 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte administrative d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Epumalanga

Géolocalisation sur la carte : Afrique du Sud

Voir la carte topographique d'Afrique du Sud
City locator 14.svg
Epumalanga

Epumalanga, appelée aussi Mpumalanga, est un township dont le nom a aussi été donné à la banlieue industrielle d'Hammarsdale, située près de Durban dans la province de KwaZulu-Natal en Afrique du Sud.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom signifie le lever du soleil en zoulou (littéralement le soleil sort). C'est également le nom qu'a pris la province du Transvaal oriental en 1995.

Géographie[modifier | modifier le code]

Mpumalanga se trouve à environ 37 kilomètres à l'ouest de Durban, à environ 31 kilomètres à l'est de Richmond, et à 32 km au sud-est de Pietermaritzburg[1]. Elle est à une altitude de 493 mètres au-dessus du niveau de la mer[2].

Epumalanga comprend 12 secteurs dont celui d'Elangeni regroupant lui-même les localités peu peuplées (769 habitants en 2011) de Hammersdale, Sterkspruit et Elangeni.

Démographie[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2011 [3], Mpumalanga compte 62 406 habitants, essentiellement de langue maternelle isizulu (92,51%).

Histoire[modifier | modifier le code]

A l'origine, Mpumalanga est un township d'Hammarsdale, un centre industriel et textile en banlieue de Durban fondé dans les années 50 et qui connut son apogée durant les années 70 et 80[4]. Mpumalanga fut créé par le gouvernement d'apartheid pour y loger les employés et ouvriers noirs. Entourée de terres agricoles, Hammarsdale devint également un centre de production laitier et de poulets[4].

Dans les années 80, l'afflux de textiles bon marché en provenance de pays comme la Chine, les coûts de main-d'œuvre et des mouvements sociaux entrainent la fermeture de nombreuses usines et précipitent la chute de l'économie locale[4]. Des affrontements éclatent également entre la police et les mouvements anti-apartheid, l'ANC et ses alliés, ou encore entre celles-ci et les membres du parti Inkatha[5].

Activités et industries[modifier | modifier le code]

La majorité des habitants des six quartiers de Hammarsdale - un industriel, un rural et quatre urbains - sont pauvres et gagnent en moyenne moins de 400 rands par mois[4].

Le principal employeur local est une usine de traitement de poulets[4]. L'autre employeur est le centre commercial, Hammarsdale Junction, situé dans le nouveau centre-ville de Mpumalanga.

Climat[modifier | modifier le code]

La pluviométrie moyenne annuelle de Mpumalanga est de 610 millimètres. La plupart des précipitations tombe en été (c'est à dire dans l'hémisphère sud, d'octobre en mars). La plus faible quantité de précipitations est en juin avec une moyenne de 8 millimètres. Les plus fortes précipitations sont en janvier (89 millimètres en moyenne sur le mois). La température maximale moyenne varie de 20,6 ° C en juin à 26,5 ° C en février. Le mois le plus froid est juillet. Les températures minimales moyennes sont la nuit à 7,1 ° C[6].

Personnalités[modifier | modifier le code]

  • Gcina Mhlope, née en 1958, conteuse, poète et dramaturge sud-africaine.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Epumalanga, South Africa », sur wolframalpha.com/ Wolfram Alpha LLC
  2. (en) « Mpumalanga, South Africa Page », sur fallingrain.com/world/index.html Falling Rain Genomics, Inc.
  3. Recensement 2011
  4. a, b, c, d et e Death of a town, News24, 5 février 2017
  5. « République Sud-Africaine : Quatre morts dans un affrontement entre un commando et la police », Le Monde,‎ =1988 (lire en ligne)
  6. (en) « Mpumalanga (kzn) climate », sur saexplorer.co.za/south-africa/map/south_africa_map.asp SA Explorer