Nomcebo Zikode

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nomcebo Zikode
Naissance
Epumalanga
Activité principale Chanteuse
Années actives 2003 -

Nomcebo Zikode, née en 1984 à Hammersdale, dans le township d'Epumalanga, près de Durban, est une autrice-compositrice-interprète sud-africaine. Elle commence sa carrière dès son enfance, en 2003. En 2019, elle acquiert une renommée mondiale en composant et interprétant la chanson Jerusalema produite par Master KG.

Biographie[modifier | modifier le code]

Nomcebo Zikode naît en 1984 à Hammersdale, dans le township d'Epumalanga (KwaZulu-Natal). Après son lycée à l'Ukusa High School, elle suit des études de technologie de l’information au Havatech College de Johannesbourg[1].

Elle est mariée et aurait deux enfants de quatorze et cinq ans[2].

Carrière musicale[modifier | modifier le code]

La carrière musicale de Nomcebo Zikode commence très tôt, en 2003. Elle est repérée lors d'une émission de Ukhozi FM qui repère de jeunes talents[1].

En 2019, durant une période de doute, elle compose la chanson Jerusalema, qu'elle conçoit comme une prière à Dieu, où elle lui demande de lui pardonner et de la garder[3],[4]. Elle s'associe avec Master KG pour produire la musique, qui sort en novembre 2019. Au cours du printemps 2020, la chanson devient mondialement populaire. De nombreux défis de danse sont lancés sous le mot-dièse #JerusalemaDanceChallenge. Fin août 2020, le clip originel dépasse les cent millions de vues sur YouTube[5],[6].

Le ministre des Arts et de la Culture Nathi Mthethwa envoie un message de félicitations à Nomcebo Zikode et Master KG ; il les sélectionne en outre comme « ambassadeurs » de la culture sud-africaine, dans le cadre d'un programme culturel permettant aux artistes de se produire à l'étranger[7],[1].

Le , elle sort son premier album Xola Moya Wami[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Joseph Nkosi, « Nomcebo Zikode biography, profile, age, married, & place of birth », The Nation, (consulté le 10 septembre 2020).
  2. (en) « Five Things You Did Not Know About Jerusalema’s Nomcebo Zikode », iHarare News, (consulté le 10 septembre 2020).
  3. Lucie Sarr, « « Jerusalema », la prière devenue tube de l’été », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne).
  4. a et b « Nomcebo Zikode — Sa vie dépeinte sans filtre en chansons », 20 Minutes,‎ (lire en ligne).
  5. Justin Coulibaly, « « Jerusalema » de Master KG dépasse 100 millions de vues », Afrik.com,‎ (lire en ligne).
  6. Vincent Pons, « Jerusalema : ça fait longtemps que ça n’était pas arrivé mais 2020 s’est trouvée un tube de l’été planétaire », Atlantico,‎ (lire en ligne).
  7. « « Jerusalema », la chanson qui fait danser la planète », Israel Valley,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]