Engelbert II de Nassau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Engelbert II de Nassau
Image dans Infobox.
Portrait d'Engelbert II (1487, Rijksmuseum, Amsterdam).
Titres de noblesse
Comte
Seigneur (en)
Biographie
Naissance
Décès
(à 53 ans)
BruxellesVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Engelbert II von NassauVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Mère
Fratrie
Jean V de Nassau-Siegen
Adriana de Nassau-Dillenbourg (en)
Anna de Nassau-Dillenbourg (en)
Jeanne de Nassau-Dillenbourg (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Zimburg de Bade (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Propriétaire de
Distinctions
chevalier de l'ordre de la Toison d'or

Engelbert II, dit le Valeureux (1451, Bréda1504, Bruxelles), fut comte de Nassau-Breda de 1475 à 1504.

Biographie[modifier | modifier le code]

Engelbert, fils aîné du comte Jean IV de Nassau-Dillenbourg de la Maison de Nassau, hérita en 1475 des titres de sa famille ; à compter de cette date, il prit les titres de comte de Nassau-Dillenburg et de Vianden, seigneur de Bréda. Il fut fait chevalier de la Toison d'or en 1473.

En 1479, il commande les troupes à la bataille de Guinegate et également pendant le soulèvent à Bruges[1].

Le , il a été capturé par les français lors des combats à Béthune, et fut libéré deux ans plus tard en échange d'une rançon "énorme" [2].

En 1486, Engelbert II reçut la charge de stathouder des Flandres et de gouverneur de Lille, fiefs de l’héritage bourguignon passés quelques années auparavant aux Habsbourg, mais dont la propriété était contestée par la France ; tant et si bien que l'empereur Habsbourg Frédéric III devait pouvoir s'appuyer sur un gouverneur particulièrement expérimenté pour y conserver son autorité. Engelbert dut s'acquitter convenablement de sa mission, puisqu'en 1496 l'empereur lui confie en outre la charge de stathouder de Hollande. Cet honneur prépare à long terme l'hégémonie de la maison d'Orange-Nassau dans le pays. Par ailleurs, le comte Engelbert fondait aussi quelques ambitions sur les provinces rhénanes, et c'est pourquoi en 1468, alors qu'il n'avait pas même 18 ans, il épousa à Coblence la toute jeune margravine Cymburge de Bade (de). Cette union resta stérile, Engelbert ne laissant à sa mort en 1504 que deux bâtards, si bien que c'est son frère Jean V qui hérita de ses titres.

Blason d'Engelbert II de Nassau tiré de l'Armorial de Nassau-Vianden (vers 1490)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Arthur Hill Trevor, "The Life and Times of William the Third, King of England, and Stadtholder of Holland: In Two Volumes", Volume 1 (Lire en ligne) (1835)
  2. (en) Graeme Small, "George Chastelain and the Shaping of Valois Burgundy: Political and Historical Culture at Court in the Fifteenth Century" (Lire en ligne) (Boydell & Brewer, 1997)

Ascendance[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul de Win, "Engelbert II, comte de Nassau-Dillenburg et de Vianden, seigneur de Breda et de Diest, vicomte héréditaire d’Anvers", in: Raphaël De Smedt (red.): Les chevaliers de l'ordre de la Toison d'or au XVe siècle. Notices bio-bibliographiques, Lang, Frankfurt am Main, 2000, p.180–183

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :