Elisabeth Svantesson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elisabeth Svantesson
Image illustrative de l'article Elisabeth Svantesson
Fonctions
Ministre du Travail
Gouvernement Reinfeldt
Prédécesseur Hillevi Engström
Successeur Ylva Johansson
Biographie
Nom de naissance Karin Elisabeth Lundin
Date de naissance (49 ans)
Lieu de naissance Lycksele (Suède)
Nationalité Drapeau de Suède Suédoise
Parti politique Parti du rassemblement modéré

Elisabeth Svantesson

Elisabeth Svantesson, née Karin Elisabeth Lundin le 26 octobre 1967 à Lycksele dans le comté de Västerbotten, est une femme politique suédoise, membre du Parti du rassemblement modéré.

Elle est ministre du Travail du 17 septembre 2013 au 3 octobre 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Elisabeth Svantesson est élue députée pour la première fois lors des élections législatives de 2006 dans le comté d'Örebro. Elle siège alors à la commission parlementaire pour l'Emploi, et est suppléante à la commission parlementaire pour l'Industrie et le Commerce. En octobre 2009, elle rejoint également comme suppléante la commission parlementaire des Finances, et à partir de novembre de la même année, elle siège à la direction de la cour des comptes.

Après les élections législatives de 2010, elle devient membre de la commission parlementaire des Finances et de la commission parlementaire pour l'Union Européenne, avant de devenir présidente de la commission parlementaire pour l'Emploi.

Le 17 septembre 2013, Elisabeth Svantesson est nommée ministre du Travail par le Premier ministre Fredrik Reinfeldt, en remplacement de Hillevi Engström[1].

Autres engagements[modifier | modifier le code]

Elisabeth Svantesson a été secrétaire à l'information de l'association pro-vie Ja till livet (« Oui à la vie »)[2]. Depuis 2011, elle est présidente du groupe parlementaire chrétien. Elle est membre d'une église libre (c'est-à-dire indépendante de l'Église de Suède) : d'abord Monde la vie (en), puis Centre chrétien (sv) après son arrivée à Örebro[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sv) Hans Rosén. Reinfeldt sparkar minister. Dagens Nyheter. 17 septembre 2013.
  2. (sv) Petra Oscarsson. enim (journal de l'association Ja till livet). Nr 3-4 2006. p. 3.
  3. (sv) Jacob Zetterman. Riksdagens kaplan: Hon har verkligen en genuin tro. Dagen. 17 septembre 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]