El Risitas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
El Risitas
Description de l'image Risitas.jpg.
Nom de naissance Juan Joya Borja
Surnom El Risitas
Nationalité Drapeau d'Espagne Espagnol
Profession Acteur, humoriste
Cuisinier, ripeur
Site internet elrisitas.net

Juan Joya Borja, plus connu sous le nom de El Risitas, né à Séville en Espagne, est un cuisinier et ripeur puis humoriste et acteur espagnol. Il est devenu populaire internationalement en 2015, grâce aux nombreuses parodies issues d'une interview de l'émission espagnole de Jesús Quintero, Ratones coloraos.

Biographie[modifier | modifier le code]

Juan Joya Borja est né à Séville. Il travaille beaucoup dans sa vie, notamment en tant que cuisinier et dans le déchargement de sacs de ciments. Il apparaît pour la première fois à la télévision en 2000, dans l'émission de Jesús Quintero El Vagamundo, où il est interrogé sur plusieurs moments de sa vie avec son partenaire El Peíto, dans un ton humoristique. Il devient reconnaissable grâce à son rire, qui lui vaut son surnom « El Risitas » (que l'on peut traduire par « le fou rire » en français). Il apparaît également en 2005 dans le film Torrente 3: El protector de Santiago Segura.

Le mème[modifier | modifier le code]

En juin 2007, Joya apparaît dans l'émission de Jesús Quintero Ratones Coloraos où il décrit un incident s'étant déroulé lorsqu'il travaillait comme plongeur. Il dit avoir laissé une vingtaine d'ustensiles de cuisine pour paella (paelleras) dans la mer durant la nuit pour les laver, sur le conseil de son supérieur, lequel affirmait que le sel de mer allait nettoyer les paelleras. Mais le matin, la marée était montée et il ne retrouva qu'une seule paellera. La vidéo originale est mise en ligne sur YouTube le 25 juin 2007 et est vue plus d'un million de fois pendant les huit ans précédant la naissance du mème.

En mars 2014, une partie de l'interview a été utilisée par des utilisateurs égyptiens pour se moquer du président de la République arabe d'Égypte Abdel Fattah al-Sissi[1]. D'autres parodies furent alors créées, principalement pour parodier le milieu du jeu vidéo et des technologies. Les versions les plus vues des vidéos sous-titrées présentent Joya comme un designer de la GeForce GTX 970 de Nvidia, comme ingénieur AMD à propos de la carte graphique Radeon Fury X, ainsi que comme designer de Team Fortress 2, comme un employé de Valve qui parle de Dota 2 et un représentant de Canon qui parle d'un de leurs appareils photo.

En mars 2015, le mème prit de l'ampleur lors de la sortie du MacBook. Risitas est sous-titré comme étant un designer du prototype. En un mois, la vidéo est vue cinq millions de fois. L'impact de ce mème est depuis comparé à Hitler dans le film La Chute. Le même mois, une parodie francophone prend une grande ampleur, Risitas étant présenté comme le père du Premier ministre français Manuel Valls[2][réf. insuffisante]. En avril, une autre vidéo qui se moque d'une affaire politique slovaque, connue sous le nom de l'affaire Vahostav[3], devient populaire. Risitas a été sous-titré par Jano Gordulic, un metteur en scène slovaque populaire.

En mai de la même année, le mème connait un nouveau succès après la décision de Valve Software de monétiser le modding sur la plateforme Steam. La vidéo, vue plus d'un million de fois, a fait reculer Valve[4][réf. insuffisante].

En 2016, la petite ville d'Issou, en région parisienne, a également connu une importante médiatisation, suite à de nombreux détournements sur Internet, jouant sur la proximité entre la prononciation de « Jésus » et « Issou ». L'emplacement Google Maps de la mairie a été vandalisé, ainsi que ceux de certains commerces par des internautes qui y ajoutaient la photo de l'acteur espagnol[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Film(s)[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Viaje a Egipto del 'Risitas' y los 'Hermanos Ubnormales' », El Mundo,‎ (lire en ligne)
  2. Tom Demago, « (EXCLUSIF) - Le père de Manuel Valls témoigne ! », (consulté le 18 juin 2016).
  3. http://spectator.sme.sk/c/20056926/fico-seeks-to-blame-figel-for-vahostav.html
  4. http://www.rockpapershotgun.com/2015/04/28/valve-drop-paid-steam-mods/
  5. « Issou, petite ville devenue star du web malgré elle », Le Parisien,‎ (lire en ligne).