Team Fortress 2

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Team Fortress 2
Image illustrative de l'article Team Fortress 2

Éditeur Valve Corporation
Développeur Valve Corporation
Distributeur Electronic Arts (au détail)
Valve Corporation (en ligne)
Bad Robot Productions (mode de jeu "pass time")
Concepteur John Cook
Robin Walker

Début du projet 1996
Date de sortie
Franchise Team Fortress
Version 1.2.0.2 – [1]
Genre Tir en vue à la première personne en ligne
Mode de jeu Multijoueur via Steam
Plate-forme Linux, Mac OS X (10.5), PlayStation 3, Windows, Xbox 360
Média Téléchargement
DVD, disque Blu-ray
Langue Texte et voix en français, anglais, espagnol, allemand, russe
Contrôle Clavier et souris
Manette de jeu

Évaluation BBFC : 15 ?[2]
ESRB : M ?[3]
PEGI : 16+ ?[4]
Moteur Source

Team Fortress 2, ou TF2, est un jeu vidéo de tir à la première personne multijoueur en ligne fondé sur le jeu d'équipe. Développé par Valve Corporation, il est la suite directe de Team Fortress Classic. Il est commercialisé dans la compilation de jeux vidéo The Orange Box le sur Windows et Xbox 360. Une version sur PlayStation 3 s'ensuit le . Le jeu est par la suite commercialisé individuellement sur Windows le et distribué sur Internet via la plate-forme de téléchargement Steam. La distribution au détail a été traitée par Electronic Arts. Le développement de Team Fortress 2 fut dirigé par John Cook et Robin Walker, les concepteurs originels de Team Fortress, une modification complète de Quake en 1996.

Le jeu est annoncé en 1998 et bénéficie d'emblée du moteur de jeu GoldSrc de Valve. En 1999, le jeu semble s'écarter de ses prédécesseurs en se dirigeant vers un gameplay plus réaliste et militaire. Ce n'est cependant que le début des changements et le style du jeu se métamorphose au fil des neuf années de développement. Le rendu final est proche d'un visuel de bande-dessinée, inspiré par l'art de J. C. Leyendecker, Dean Cornwell et Norman Rockwell, et est dorénavant fondé sur le Source Engine. Le jeu en lui-même s'articule autour de deux équipes, disposant chacune de neuf classes de personnage distinctes, s'affrontant dans une variété de mode de jeu prenant place dans des environnements spécialement étudiés.

Le manque d'information ou de progrès apparent pendant six années du développement du jeu lui attribua l'étiquette de vaporware de la part du public, et il fut régulièrement présent dans la liste annuelle des vaporwares de Wired News.

La version allemande du jeu a été censurée jusqu'en décembre 2017[5] . Jusqu'à cette date, le sang avait été remplacé par des petites taches jaunes et les morceaux de corps projetés lors des explosions avaient été remplacés par des jouets.

Le , Team Fortress 2 passe en Free to play sur Steam[6].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Comme ses prédécesseurs, Team Fortress 2 est construit autour de deux équipes s'affrontant pour un objectif. Ces deux équipes sont censées représenter une compagnie de démolition et une de construction : la Reliable Excavation and Demolition (ou RED, littéralement « Terrassement et Démolition Fiable ») et la Builders League United (ou BLU, littéralement « Ligue des Constructeurs Unis »), mais se discernent surtout par une couleur unique, le rouge pour l'une et le bleu pour l'autre. Les joueurs peuvent choisir de jouer l'une des neuf classes disponibles, chacune avec ses propres forces et faiblesses. Bien que les compétences d'un certain nombre de classes ne soient plus les mêmes que dans Team Fortress Classic, les éléments de base de chaque classe ont été conservés. Le jeu est sorti avec six cartes officielles et cinq cartes supplémentaires ont été ajoutées dans les mises à jour ultérieures. Quand les joueurs rejoignent une carte pour la première fois, une vidéo d'introduction montre comment compléter ses objectifs. Le nombre de joueurs par partie est limité à 24 sur Windows, bien qu'il puisse être poussé jusqu'à 32 sur certains serveurs, et à 16 sur Xbox 360 et PlayStation 3. Le jeu est enrichi en permanence de nouvelles cartes réalisées par la communauté de joueurs.

Team Fortress 2 est le premier jeu multijoueur de Valve à offrir des statistiques détaillées individuellement pour chaque joueur. Cela comprend le temps passé à jouer chaque classe, les meilleurs scores obtenus et les meilleures performances lors de l'accomplissement d'objectifs sur un seul round. La persistance des statistiques permet aux joueurs de suivre leur amélioration personnelle et d'être prévenus durant une partie du dépassement de leurs propres records, tel que le nombre de headshots ou de dommages causés sur un round. Team Fortress 2 propose aussi de nombreux succès pour la réalisation de certaines tâches, telles que faire un certain nombre de tueries ou compléter un objectif en un temps donné. Des succès supplémentaires et spécifiques à chaque classe ont été ajoutés lors de mises à jour, lesquels récompensent les joueurs de nouvelles armes lors de leur accomplissement. Les succès débloqués et les statistiques individuelles sont visibles via la page de profil [7]de chaque joueur sur le Steam Community et le Xbox Live.

Personnages[modifier | modifier le code]

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez pour voir d'autres modèles.
Cette section contient une ou plusieurs listes et gagnerait à être introduite par une partie rédigée et sourcée, de façon à bien resituer les différents items  (février 2018).

Biographies fictives[modifier | modifier le code]

Team Fortress 2 comporte en tout neuf personnages. Chaque personnage possède trois catégories d'armes : une arme principale, une arme secondaire et une arme de mêlée

Il s'agit d'une équipe de neufs mercenaires ayant chacun des facultés et des caractéristiques différents.

  • Scout (VO : Nathan Vetterlein ; VF : Maël Davan-Soulas) : Un jeune américain venant de Boston, enthousiaste et légèrement prétentieux, possède un fusil à dispersion (une sorte de fusil de chasse dont les propriétés sont proches de celles du fusil à pompe), un petit pistolet et une batte en aluminium. Son emblème est une chaussure ailée, une référence à Hermès. Amateur de baseball, le Scout porte habituellement une casquette de baseball noire, un tee-shirt de la couleur de l'équipe, un short brun et des sneakers. Une de ses caractéristiques principales est qu'il porte un écouteur et un micro mais aussi un dogtag.
  • Soldier (VO : Rick May ; VF : Patrick Bethune) : Civil très patriotique, possède un lance-roquettes, un fusil à pompe et une pelle. Son emblème est une roquette. Comme tout militaire qui se respecte, le Soldier porte un casque non-attaché qui bouge constamment, un manteau de la couleur de l'équipe et des bottes. Il a une ceinture de cartouchières et une bandoulière où sont accrochées deux grenades utilisables seulement avec la raillerie de l'Equalizer et le Plan d'Evasion.
  • Pyro (VO : Dennis Bateman ; VF : Dennis Bateman) : De visage, sexe, et nationalité inconnus, possède un lance-flammes, un fusil à pompe et une hache de pompier. Son emblème est une flamme. Sans grande surprise, le Pyro porte toujours un masque à gaz, une combinaison ignifugée de la couleur de l'équipe, des gants en caoutchouc noirs à extrémités ocre et des bottes. Tout comme le Soldier, il porte des grenades au napalm sur une bandoulière et une bouteille est attaché dans son dos. C'est un psychotique déconnecté de la réalité qui vit dans un monde coloré où son lance-flammes projette des arc-en-ciels.
  • Demoman (VO : Gary Schwartz ; VF : Pierre Alam) : Un écossais noir, borgne et alcoolique (bien que cela n'affecte pas le système de jeu), possède un lanceur de bombes collantes, un lance-grenades et une bouteille de scotch. Son emblème était avant un bâton de dynamite pour les deux équipes puis au final une bombe collante pour le demoman RED et le demoman BLU. Il porte un bonnet et un bandeau noir sur l’œil gauche, une combinaison de la couleur de l'équipe, un gilet pare-balle auquel sont attachées des grenades de son lance-grenade et porte des bottes. La raillerie du lance-grenade révèle un smiley collé sur son entrejambe pour provoquer ses adversaires.
  • Heavy (VO : Gary Schwartz ; VF : Thierry Mercier) : Un russe de taille et carrure impressionnantes, possède un minigun, un fusil à pompe et ses poings. Son emblème est un poing serré. Adorant particulièrement les armes, le Heavy se présente généralement avec un tee-shirt de la couleur de l'équipe, un gilet trop petit duquel s'enroule une bandoulière de balles et des bottes. On peut noter aussi la présence de cartouchières sur une ceinture comme le Soldier. Il porte des mitaines en cuir. Notez au passage que le Heavy est la plus grande classe du jeu.
  • Engineer (VO : Grant Goodeve ; VF : Marc Alfos) : Un ingénieur Texan assez cultivé, possède un fusil à pompe, un pistolet et une clé anglaise plus d'un PDA de construction qui sert à construire et d'un PDA de destruction lui servant à détruire. Il peut construire une mitrailleuse automatique, un distributeur pour ravitailler ses coéquipiers et des téléporteurs, une entrée et une sortie. Son emblème est une clé plate. Comme son nom l'indique, l'Engineer porte dans la plupart des cas un casque de chantier orange quand il est RED et jaune lorsque qu'il est BLU, il porte aussi des lunettes de protection, une salopette brune, un bleu de travail de la couleur de l'équipe (l'Engineer RED porte un bleu de travail rouge), des protections sur les genoux et des bottes en caoutchouc. Pour finir, il porte un unique gant de caoutchouc orange (RED) et jaune (BLU) à rayures grises sur la main droite. L'Engineer étant la classe la plus petite du jeu.
  • Medic (VO : Robin Atkin Downes ; VF : Martial Le Minoux) : Un médecin allemand sadique, possède un pistolet à seringues, un medigun (soigne les coéquipiers) et une scie à amputation. Son emblème est une croix grecque (symbole de la croix rouge). Très identifiable à cause de sa blouse de laboratoire grise, de son pantalon brun et de ses bottes noires, le Medic se différencie par des petites lunettes et des gants de protection de la couleur de l'équipe. Le pack de son medigun est attaché dans son dos avec un emblème variant selon l'équipe : croix rouge pour les RED et croix d'ambulance bleue pour les BLU.
  • Sniper (VO : John Patrick Lowrie ; VF : Patrick Borg) : Un Australien de nature calme et prenant son travail au sérieux, possède un fusil de précision, une mitraillette et un kukri. Son emblème est un viseur. Aventurier dans l'âme, le Sniper se présente habituellement avec un chapeau à bord plié, un gilet à poche brun, un tee-shirt de la couleur de l'équipe, un long pantalon vert-marine et des santiags. Il porte un gant sur la main gauche pour porter son fusil et une montre au poignet, on note toujours la présence de cartouchières sur la ceinture.
  • Spy (VO : Dennis Bateman ; VF : Serge Thiriet) : Un mystérieux, séduisant, et passablement irrespectueux espion français, possède un revolver, un couteau papillon et une montre d’invisibilité en plus d'un Saboteur (sert à détruire les constructions des Engineers) et d'un Kit de Déguisements (pour se déguiser en membre de son équipe ou de l'équipe adverse). Son emblème est une cagoule. French touch de l'équipe, le Spy porte un costume et un pantalon à la couleur de l'équipe mais aussi une cravate elle aussi de la couleur de l'équipe. À noter aussi que le Spy porte une cagoule à couleur de l'équipe, des gants noirs et des fines chaussures. Il porte à son poignet gauche les moult montres d'invisibilité du jeu.

On appelle aussi les personnages, les « classes ». Toutes les classes ont une raillerie (une moquerie) propres à certaines armes du jeu, elles sont parfois mortelles et permettent au joueur de tuer ses adversaires avec style. Certaines railleries (généralement appelé Taunt dans le cas suivant) peuvent être achetées, elles sont utilisables par toutes les classes et elles ont un effet permanent jusqu'à ce que le joueur décide d'arrêter, elles peuvent être utilisées seules ou avec un partenaire (même un adversaire). Quelquefois (de manière aléatoire ou selon certaines conditions), les armes font des coups critiques, c'est un bonus triplant les dégâts. Il est également possible de provoquer avec certaines armes des mini-crits (un tiers de dégâts en plus). En faisant des succès, de nouvelles armes sont débloquées.

Les neuf personnages sont classés en trois catégories : pour l'attaque, il y a le Scout, le Soldier et le Pyro. Dans la défense, le Demoman, le Heavy et l'Engineer. Dans le support, il y a le Medic, le Sniper et le Spy. L’apparence du personnage peut être changé, celui-ci est à débloquer mais doivent être achetés dans la majorité des cas. Tout un système d'echange (Monnaie avec objets du jeu, changement des prix des objets du jeu...). À la fin d'une partie, l'équipe perdante se fait humilier et ne peut pas attaquer, l'équipe gagnante doit achever les perdants et leurs armes infligerons automatiquement des coups critiques. Elle peut même pour cela entrer dans les zones d'apparition de l'équipe adverse, chose impossible lors d'une partie.

Armement de base et caractéristiques[modifier | modifier le code]

Chaque classe possède généralement 3 armes, l'arme principale (déterminant souvent la caractéristique de la classe), l'arme secondaire (souvent un pistolet ou un fusil à pompe) et une arme de courte porté à utilisation infinie. Bien que l'on puisse débloquer de nouvelles armes, elles sont limitées à une classe précise et le statut et ne sont pas fondamentalement différentes des armes de départ.

Sont indiqués après le nom de chaque classe dans l'ordre son arme principale puis secondaire, son arme de poing et leurs caractéristiques propres.

  • Le Scout est équipé d'un fusil à dispersion, d'un pistolet à tir rapide et d'une batte. Le personnage est très rapide, et il est même capable de réaliser un double saut. Il compte double lors des captures de points ou de charges utiles.
  • Le Soldier est équipé d'un lance-roquettes, d'un fusil à pompe et d'une pelle. Les projectiles du bazooka ont une portée infini, pour atteindre n'importe quelle cible. Le soldier est capable de tirer une roquette sous ses pieds pour faire des sauts propulsés et atteindre de grandes hauteurs au prix de quelques points de vie.
  • Le Pyro est équipé d'un lance-flamme, d'un fusil à pompe et d'une hache. Le lance-flamme avec une utilisation classique brûle les adversaires pendant un certains temps, mais il dispose d'une autre fonctionnalité : un souffle d'air comprimé permettant de repousser les adversaires, de détourner les missiles et les grenades ennemis et d'éteindre les coéquipiers en feu.
  • Le Demoman est équipé d'un lance-grenade, d'un lanceur de bombe collante et d'une bouteille. Il peut lancer jusqu'à 8 bombes collantes pour les faire exploser n'importe quand. Le demoman est capable, comme le soldier, d'effectuer des sauts explosifs grâce à ses bombes collantes.
  • L’Heavy est équipé d'un minigun à chargeur unique, d'un fusil à pompe et il utilise ses propres poings pour le combat de proximité. Le personnage est le plus résistant mais aussi le plus lent et volumineux.
  • L’Engineer est équipé d'un fusil à pompe, d'un pistolet et d'une clé. Il est capable de construire une mitrailleuse, un distributeur de santé et munitions et un téléporteur d'entrée et de sortie. Ces constructions, évoluant sur 3 niveaux, sont utilisables par lui et son équipe. Les constructions et leurs améliorations se font avec le métal, une unité de munition exclusive avec l'Engineer.
  • Le Medic est équipé d'un médigun, d'un pistolet à seringue et d'une scie à amputations. C'est le seul personnage avec un pouvoir d'auto-guérison automatique. Son médigun s'applique à ses coéquipiers pour les guérir et accroître leurs santé avec l'extra-santé (faisant monter leur vie à 150% du maximum habituel). Une utilisation intensive permet de débloquer un court instant l'übercharge : le medic et le coéquipier visé par le médigun sont temporairement invincibles.
  • Le Sniper est équipé d'un fusil de sniper, d'une mini mitrailleuse et d'un Kukri. Le fusil de sniper dispose d'un zoom précis permettant d'atteindre les cibles lointaines, un tir en pleine tête est considéré comme critique ou mortel.
  • Le Spy est équipé d'un pistolet, d'un saboteur, d'un poignard et d'un kit de déguisement avec lequel il est capable de se déguiser en un membre de l'équipe adversaire de n'importe quelle classe en prenant le nom d'un ennemi, permettant d'être discret et de ne pas se faire tirer par la mitrailleuse de l'Engineer. Il peut se rendre temporairement invisible avec l'utilisation de sa montre. Il peut poignarder un ennemi derrière son dos, un coup systématiquement mortel. Il peut appliquer des saboteurs sur les constructions de l'Engineer ennemi, ce qui les paralysera et les détruiront.

Modes de jeux[modifier | modifier le code]

Si ce bandeau n'est plus pertinent, retirez-le. Cliquez pour voir d'autres modèles.
Cette section contient une ou plusieurs listes et gagnerait à être introduite par une partie rédigée et sourcée, de façon à bien resituer les différents items  (février 2018).

Il existe plusieurs modes de jeu dans Team Fortress 2, dont des variantes connues.

Modes de jeux officiels[modifier | modifier le code]

  • Charge Utile : l'équipe Blu doit pousser un wagon en étant à proximité de celui-ci jusqu'à la ligne d'arrivée. L'équipe Red doit jouer la défense et empêcher l'arrivée du wagon pendant le temps imparti.
  • Roi de la Colline : un point de contrôle unique est disposé sur la carte, chaque équipe a une minuterie qui ne s'active que lorsqu'elle contrôle la zone, la première équipe dont la minuterie s'achève gagne.
  • Attaque/Défense : l'équipe Blu doit capturer tous les points de contrôle défendus par l'équipe Red en sachant qu'un point capturé ne peut être repris.
  • Course à la charge utile : les 2 équipes ont chacune un wagon qu'elles doivent pousser, le premier wagon atteignant la ligne d'arrivé gagne, tout comme le principe de la charge utile.
  • Point de Contrôle : il existe 5 points de contrôles sur le terrain, la première équipe qui capture les 5 points gagne. Cependant, les points peuvent être recapturés par l'équipe adverse.
  • Capture du Drapeau : chaque équipe a un drapeau (représenté sous la forme de mallette de document), le but est de capturer le drapeau adverse et de le ramener à la base tout en protégeant le sien.
  • Livraison Spéciale ou Australium : Les deux équipes se battent pour amener un mallette neutre jusqu'à une plateforme puis tenir la position jusqu'à faire décoller une fusée. Lorsqu'une équipe s'empare de la mallette, l'autre équipe ne peut plus la récupérer et doit la défendre en attendant qu'elle redevienne neutre pour pouvoir la prendre à son tour.
  • Arena : un mode match à mort par équipe en sachant que les joueurs ne peuvent réapparaître pendant la manche quand ils se font tuer.
  • Destruction de Robots : Chaque équipe dispose de 6 robots qu'elle doit protéger, tout en détruisant ceux de l'équipe adverse, ce qui donnera des points. Le but est d'atteindre en premier un nombre de points requis, en sachant que ces derniers peuvent être volés dans le réacteur (ou base) ennemi, à la manière d'une Capture du Drapeau.
  • Mannpower : Une capture du drapeau qui s'agrémente de bonus à ramasser, ainsi qu'un grappin pour chaque joueur permettant un déplacement plus rapide[8].
  • Le passe temps est un mode de jeu dans lequel les deux équipes doivent marquer des buts à l'aide d'un ballon. Le jeu est en trois buts gagnants et il est possible de faire des passes. Le joueur ayant le ballon ne peut ni tirer ni utiliser de capacités. Des bonus de vitesse sont situés à mi-chemin entre le centre et le but de chaque équipe.
  • Médiéval : ce mode de jeu est une variante de l'attaque/défense dans lequel aucune arme considérée comme "moderne" n'est utilisable : un Sniper pourra utiliser son Huntsman, qui est un arc, mais pas son fusil de précision habituel par exemple.
  • Destruction de Joueurs : Les deux équipes doivent récupérer des objets sur des joueurs tués et doivent les donnés dans des zones particuliers qui restent pendant environ 1 minute (dans la carte officiel Watergate : les objets sont des bières et la zone particulière est un rayon tracteur d'un vaisseau aliens qui passe sur une partie de la carte). L'équipe gagnant est celle qui réussi à apporter le maximum des objets. Le joueur d'une des équipes ayant le plus d'objets sera vu par tous les joueurs.
  • Controle Territoriale : une variante de Point de Controle, plusieurs cartes avec 1 point pour chaque équipes, les cartes se ressemblent mais le chemin pour atteindre les points sont différents. Si une équipe capture les 3 points adverses, ils ont un temps imparti pour capturer le dernier, l'équipe adverse ne peut pas capturer l'autre point qui est inaccessible mais doivent réussir à défendre le dernier pour le récupérer.

Variantes[modifier | modifier le code]

Les variantes sont disponibles depuis un menu nommé serveurs communautaires. Elles sont reconnaissable par un préfixe au nom de la carte comme DR_bank est une map de death run comme indiqué par le dr_

  • Highlander : un match à mort en 9 contre 9, en sachant que chaque joueur a une classe différente.
  • Saxton Hale(VSH_) : mod le plus connu de Team Fortress 2, se joue selon les règles du mode arena (pas de réapparition durant la manche). Une équipe qui peut atteindre jusqu'à 31 joueurs s'affronte avec l'équipe adverse, composée d'un seul joueur unique : Saxton Hale. Si l'équipe classique dispose de ses armes habituelles, Saxton Hale ne peut attaquer qu'au corps à corps (les coups sont quasiment mortels). Cependant il est très mobile, très résistant et dispose d'une santé extrêmement élevé (variant selon le nombre de joueurs).
    • Freak Fortress(VSH_) :S'inspire de Saxton Hale, par son principe, sauf que le boss du jeu dispose d'autres caractéristiques et d'apparence différentes. Certains sont des personnages de d'autres univers vidéoludique.
    • jump(JUMP_): carte spécialce n'ayant qu'une équipe et dont l'objectif est que de faire des rocket-jump et saut propulsés avec soldier et demoman
    • zombies fortress(ZF_) : carte spéciale avec deux équipes, humains et zombies. Il y a au début un seul zombie qui peut réapparaître et avoir trois classes : scout, spy et soldier. Sans arme, il contamine en tuant ou touchant (selon la carte) les humains. Ces derniers sont armés et doivent utiliser le décor pour survivre un temps donné.
    • Dogeball(TFDB_) : deux équipes de pyromanes se renvoient des roquettes autoguidées à l'aide du souffle du lance flamme, elles disposent de munitions illimitées.
    • Jail(JAIL_) : des gardiens armés dont un principal qui contrôle les cellules doivent faire faire des mini-jeux au prisonniers, ils ont accès à une armurerie qui a une entrée alternative pour les prisonniers, eux ont des armes mais ne peuvent pas s'en servir par manque de munitions.ce mode de jeu est surtout communautaire car le bon fonctionnement repose uniquement sur les gardiens et les prisonniers car certain gardiens tuent directement les prisonniers ce qui vaut souvent un ban si un administrateur du serveur le remarque.
    • Death Run(DR_) : ce mode de jeu est en aréna donc pas de réapparitions et fonctionne un peu comme le saxon hale sauf que le bleu doit utiliser des pièges activables à la main pour tuer les reds à la fin du parcours s'il reste un red qui finit le parcours il peut choisir entre différents mini-jeux ou tuer le bleu ce mode est relativement populaire.
    • TD(TD_) : ce mode met en scène une équipe d'enginers qui doivent survivre face à des attaques de robots avec leurs tourelles les enginers sont limités à quatre et ils peuvent bâtir des tourelles bots améliorables qui tirent en continu dans une direction et qui sont remplaçables.
    • Randomizer (IDLE) : un mode de jeu avec toutes les cartes où soit les joueurs leus classes soit le serveur choisit la classe aléatoirement avec des armes aléatoire qui ne possède pas forcément et qui ne correspondent pas à la classe ils se battent dans des cartes communautaires ou officiels.
    • x10 : toutes les caractéristiques des armes sont multipliées par 10

Coopération[modifier | modifier le code]

  • Mann Vs Machine : lancé à la mi-2012, ce mode de jeu permet à une équipe de trois à six joueurs de s'unir pour survivre aux différentes vagues de robots (adversaires fondés sur les classes habituelles du jeu), contrôlés par l'intelligence artificielle.
  • Mann up : une variante du Mann vs Machine. Les objectifs et le gameplay sont les mêmes, mais à la différence qu'on ne peut accéder à ce mode de jeu qu'avec un Ticket de Mann Up, achetable uniquement dans le Magasin du jeu. À la fin de chaque vague de Mann vs Machine, quand le Mann Up est activé, chaque joueur recevra quelques objets en récompenses. Le ticket sera alors détruit.

Développement[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

La série débute avec Team Fortress, qui est un mod gratuit du jeu vidéo Quake, victime d'un grand succès à l'époque. Le mod est développé par trois jeunes australiens et sort en 1996. Pour la conception de Team Fortress 2, ces trois développeurs sont contactés et deux d'entre eux — Robin Walker et John Cook — sont embauchés par Valve Corporation. Le développement débute en 1998, sur la base du moteur de jeu GoldSrc.

Lors de l'acquisition de la licence Team Fortress, il est décidé que sa suite ne sera pas un simple mod mais un stand-alone à part entière, en vente dans le commerce. Pour dépanner les fans — dont une grande partie avait acheté Half-Life en prévision d'une sortie proche de Team Fortress 2 en tant que mod gratuit de ce jeu — le travail commença par la création d'un simple portage de Team Fortress qui sortit en 1999 sous l'appellation de Team Fortress Classic. Il a été conçu entièrement avec le kit de développement d'Half-Life disponible publiquement, donnant un exemple à la communauté et à l'industrie de la flexibilité de ce kit.

Walker et Cook sortent très enthousiastes de leur passage de trois mois chez Valve, et signent alors pour un contrat à plein temps sur la conception du jeu, en pleine métamorphose. À l'époque, Team Fortress 2 doit devenir un jeu de guerre moderne, avec une hiérarchie militaire comprenant un commandant disposant d'une vue globale sur le champ de bataille, avec des parachutes pouvant atterrir sur le territoire ennemi, un réseau de communication vocale et de nombreuses autres innovations.

À partir du début des années 2000, de moins en moins d'informations filtrent sur le jeu jusqu'à un silence radio complet. Ce ne fut que le que Valve annonça enfin des nouvelles de son jeu. Le style graphique était totalement changé pour celui que l'on connaît désormais, à savoir des graphismes très cartoon ou comics, des classes instantanément identifiables et un second degré très présent. Bien après la sortie du jeu, on apprendra que Valve aurait développé trois versions différentes du jeu avant d'être satisfait de son travail. Le jeu sortit le sur PC, à prix individuel sur Steam ou inclus dans le pack Orange Box de Valve. Depuis la mi-2011, le jeu devint free-to-play sur Steam, l'inventaire est réduit, et les armes nécessitent un certains temps de jeu pour être débloqués. Le jeu est également jouable sur Playstation 3 et Xbox 360, car inclus dans l'Orange Box sur console, cependant, la version console de Team Fortress 2 n'est plus mise à jour.

Résultat final[modifier | modifier le code]

Par rapport aux premières captures d'écrans vues à la fin des années 1990, la différence est flagrante voire choquante. Le style est devenu plus cartoon, avec des personnages largement stéréotypés. Chacune des neuf classes de personnages est aisément reconnaissable grâce à une silhouette, une vitesse, une démarche et une arme principale unique. Le Soldier par exemple est très large d'épaules, porte son bazooka sur l'épaule droite, a des bras beaucoup plus gros et longs que les jambes et court assez lentement. Le Heavy, lui, est plus gros et lent ; il porte son minigun devant lui lorsqu'il tire. Cela suffit à reconnaître deux personnages pourtant théoriquement tout à fait semblables pour leur forte carrure.

De même, chacun des deux camps, BLU et RED possèdent des architectures et des couleurs bien différentes. Les BLU ont un style industriel portant des couleurs froides autour du bleu. Les RED ont un style architectural plus agricole ou artisanal et portent des couleurs plus chaudes tournant en général autour des rouges et ocres. Ainsi, le joueur perdu peut se retrouver très facilement dans le décor si la carte suit bien la charte graphique apportée par Valve Corporation à son jeu.

Aspect compétitif[modifier | modifier le code]

2017-fr.wp-orange-source.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2012)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Depuis à peu près 2009, surtout en France, Team Fortress 2 a gravi les échelons du jeu électronique, encore considéré par certaines personnes comme un jeu tout public qui n'aurait pas été assez travaillé dans son mode multijoueur compétitif, les communautés des différents pays ont su démontrer l'inverse en attribuant une place maîtresse à ce jeu dans les plus brillantes lan-party que ce soit aux États-Unis ou en Europe.

C'est ainsi que pour les saisons 2009-2010, 2010-2011 et 2011-2012, Team Fortress 2 a été inclus aux masters des jeux vidéo qui est la plus grande association organisatrice d'évènements de sport électronique en France. Elle a permis à la communauté française de participer à cinq évènements reconnus par la scène du sport électronique française.

En , près de neuf ans après sa sortie, Valve lance un mode compétitif, afin de concurrencer Overwatch, lancée plus tôt dans l'année. Ce mode propose un classement aux joueurs, permettant entre autres d'équilibrer les parties. Une refonte de la partie « jeu occasionnel » est également apporté[9].

Système d’échange[modifier | modifier le code]

Team Fortress 2 offre la possibilité d'échanger des objets, plus ou moins rares, entre les joueurs possédant un compte premium, dans le but d'établir une sorte de commerce d'objet, avec une valeur en métal pour chaque arme, accessoires, raillerie, chapeau, suivant la rareté de la chose (Rétro, Unique, Étrange, Unusual, Genuine, Valve, Hanté, Non-Craftable,Self-Made).

L'unité de valeur d'un sac-à-dos est le métal affiné qui équivaut à 18 armes, soit neuf ferrailles ou trois métaux recyclés.

Différents objets sont ensuite utilisés pour caractériser la valeur des sacs-à-dos plus importants, à savoir la « clé Mann Co. » (une clé à 2,40  sur le magasin Mann Co., pour ouvrir des caisses Mann Co. prévues à cet effet, et obtenir des armes, chapeaux, pièces étranges ou des chapeaux unusual), le « Bill's hat » (chapeau promotionnel obtenu grâce à la pré-commande de Left 4 Dead) et les « Earbuds » (écouteurs Apple obtenu lors de l'installation de Team Fortress 2 sur Mac du 10 juin 2010 au 14 juin 2010).

Bande-son[modifier | modifier le code]

À chaque début de partie, lors du choix du serveur, on entend une musique tirée au hasard parmi celles-ci :

  • Drunken Pipe Bomb
  • Rocket Jump Waltz
  • The Art of War
  • Playing with Danger
  • More Gun
  • Right Behind You
  • Petite Chou-Fleur
  • Faster Than A Speeding Bullet
  • Intruder Alert
  • A Little Heart to Heart
  • MEDIC!
  • Archimedes
  • Dreams Of Cruelty
  • The Calm
  • ROBOTS!
  • Dapper Cadaver
  • Rise Of The Living Bread
  • Red Bread
  • Three Days To Live
  • Seduce Me!
  • Stink Lines
  • It Hates Me So Much
  • Missfortune Teller

À noter que la plupart de ces œuvres ont été jouées par l’orchestre de Valve[10].

Accueil[modifier | modifier le code]

Aperçu des notes reçues
Presse numérique
Média Note
1UP.com (US) A[11]
Gamekult (FR) 8 / 10[12]
GameSpot (US) 8,5 / 10[13]
IGN (US) 9,5 / 10[14]
Jeuxvideo.com (FR) 17 / 20[15]
Agrégateurs de notes
Média Note
GameRankings 92 % (à partir de 14 critiques)[16]
Metacritic 92 % (à partir de 17 critiques)[17]

Distribué dans The Orange Box, le jeu fut accueilli positivement par la presse et les joueurs. Certains ont reproché le manque de cartes, la présence de coups critiques, ou encore l'aspect graphique bande dessinée. Néanmoins, Valve Corporation a petit à petit ajouté de nombreuses cartes (issues de la communauté ou développées en interne) au fil des mises à jour majeures spéciales, nommées en fonction de la ou des classes modifiées (par exemple, l'upgrade du Scout).

Ces mises à jour, qui n'ont jamais cessé, changent significativement le gameplay de la classe en question, ajoutent des nouveaux succès et de nouvelles armes spéciales pour cette classe. C'est aussi en général l'occasion pour Valve de baisser temporairement le prix des objets du jeu le temps d'un week-end voire de proposer des événements pour jouer au jeu pour se faire une idée.

Visiblement à l'écoute des joueurs et surveillant leur comportement grâce à Steam, Valve a su construire une communauté solide autour du jeu qui contribue à son succès actuel et toujours non démenti plusieurs années après sa sortie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Team Fortress 2 Update Released », Valve Corporation, Valve Corporation, (consulté le 6 janvier 2012)
  2. (en) « Notation BBFC » (consulté le 20 janvier 2013)
  3. (en) « Notation ESRB » (consulté le 20 janvier 2013)
  4. (en) « Notation PEGI » (consulté le 20 janvier 2013)
  5. GAMEWAVE, « Une version non-censurée de Half-Life 2 et de Counter-Strike : Source enfin disponible en Allemagne ! - Half-Life 2 - GAMEWAVE », sur GAMEWAVE, (consulté le 11 mars 2018)
  6. « L'Über-Maj jour 4 : TF2 devient un F2P + Meet The Medic », sur http://www.vossey.com, (consulté le 21 octobre 2014)
  7. « Succès - Official TF2 Wiki | Official Team Fortress Wiki », (consulté le 17 octobre 2018)
  8. « Mannpower », sur Tf2 Wiki, (consulté le 23 mars 15)
  9. Kevin Hottot, « Team Fortress 2 s'offre un mode compétitif pour titiller Overwatch », sur Next INpact, (consulté le 11 juillet 2016).
  10. « Bande originale de Team Fortress 2 (Wiki officiel) », sur https://wiki.teamfortress.com/wiki/Main_Page/fr
  11. (en) Shawn Elliott, « Team Fortress 2 review », sur 1UP.com,
  12. Thomas Mangot, « Test de Team Fortress 2 », sur Gamekult,
  13. (en) Chris Watters, « Team Fortress 2 review », sur GameSpot,
  14. (en) Hilary Goldstein, « Team Fortress 2 review », sur IGN,
  15. Nicolas Charciarek, « Test de Team Fortress 2 sur PC », sur Jeuxvideo.com,
  16. (en) « Team Fortress 2 reviews », sur GameRankings
  17. (en) « Team Fortress 2 », sur Metacritic

Liens externes[modifier | modifier le code]