Eko Fresh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Eko Fresh
Description de cette image, également commentée ci-après

Eko Fresh sur scène en 2015.

Informations générales
Surnom Eko Freezy
Nom de naissance Ekrem Bora
Naissance (32 ans)
Cologne, Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale Rappeur
Genre musical Hip-hop, hip-hop allemand
Instruments Voix
Labels Ersguterjunge, Optik Records, Sony BMG
Site officiel www.ekofresh.de

Eko Fresh, de son vrai nom Ekrem Bora, né le à Cologne, est un rappeur allemand d'origine turque. Il est membre du label Ersguterjunge, fondé par Bushido.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et débuts (1983–2002)[modifier | modifier le code]

Ekrem Bora, élevé par sa seule mère, a grandi à Mönchengladbach où il a suivi dix années de cours au lycée. Il débute le rap à l'âge de 15 ans. Deux ans plus tard, il fait la connaissance du rappeur Kool Savas, qui l'invite à Berlin. Peu de temps après, le 10 décembre 2001, Eko Fresh publie son premier EP, Jetzt kommen wir auf die Sachen, produit par la productrice de Savas, Melbeatz, sur le label Royal Bunker. Il est alors également back-up MC pour Kool Savas.

Il signe un contrat en 2002 avec le nouveau label des Savas, Optik Records, et apparait en outre dans l'album qui a lancé ce dernier, Der beste Tag meines Lebens. De plus, Eko Fresh publie le 7 juillet 2003 son Maxi single König von Deutschland, qui atteint la 15e place des classements musicaux en Allemagne. En raison de divergences internes, il quitte le label en 2003 après la publication de son EP Jetzt kommen wir wieder auf die Sachen. Il lance peu de temps après son album de lancement, Ich bin jung und brauche das Geld, qui se classe 16e des Media-Control-Charts.

Succès (2003–2005)[modifier | modifier le code]

Eko Fresh est signe chez Sony BMG et y publie son premier album solo Ich bin jung und brauche das Geld en 2003. En collaboration avec le rappeur Azra, il sort l'album Dunya Dönüyor.

En 2004, Eko Fresh publie avec sa compagne et chanteuse Valezka l'album L.O.V.E., orienté dans le genre RnB, généralement bien accueilli par la presse spécialisée[1],[2]. En fin 2004, Eko Fresh publie Die Abrechnung qui fait participer des artistes de la scène hip-hop allemande comme Bushido, MC Rene, Fler du label Aggro Berlin, B-Tight et Sido, qui contient une diss song sur Kool Savas[3]. Fler et B-Tight répondent avec le titre Du Opfa. En février 2005, Kool Savas en réponse Das Urteil[4],[5]. Au Myfest de 2005 organisé à Berlin-Kreuzberg, Eko Fresh est frappé par une bouteille de bière lancée par un spectateur[6].

Hart(z) IV et Ekaveli (2006–2007)[modifier | modifier le code]

Eko Fresh en 2007.

En 2006, Eko Fresh collabore avec Bushidosur Nemesis et Vendetta au label Ersguterjunge. Le 2 juin 2006, il sort le single Gheddo, avec Bushido, qui atteint la 15e place des classements allemands. Le 23 juin 2006, il publie l'album Hartz IV. En décembre 2006, il signe finalement un contrat avec Ersguterjunge[7]. En 2007, il suit avec son album Ekaveli qui atteint la 64e place des classements allemands.

Retour aux origines (depuis 2009)[modifier | modifier le code]

En août 2009, Eko Fresh publie l'EP Jetzt kommen wir wieder auf die Sachen, qui contient cinq chansons dont un featuring avec Farid Bang. Acec cet EP, il retourne à son genre musical d'origine[8].

Le 25 juin 2010, il publie son nouvel album solo Was kostet die Welt?, qui contient le single Königin der Nacht/Arschloch classé 94e[9]. L'album fait participer G-Style, Stefan Lust, Farid Bang, Sentino, CJ Taylor, Summer Cem, Cetin, Bass Sultan Hengzt et Ado Kojo. Il atteint la 34e place des classements allemands[10]. Le 2 septembre 2011, il publie son album Ekrem, qui est suivi par sa mixtape Freezy Bumaye 1.0 – Es kann nur einen geben sur laquelle il fait participer Sentino, Ado Kojo, Farid Bang, Summer Cem, Ali A$, Pretty Mo, Money Boy et Hakan Abi[11].

En début 2016, il publie la chanson Domplatten Massaker inspirée par les agressions sexuelles du Nouvel An en Allemagne[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2003 : Ich bin jung und brauche das Geld
  • 2004 : L.O.V.E. (avec Valezka)
  • 2004 : Dünya Dönüyor – Die Welt dreht sich (avec Azra)
  • 2005 : Eko Fresh Presents German Dream Allstars
  • 2005 : Elektro Eko: Fick deine Story Mixtape (Bootleg)
  • 2005 : Elektro Eko: Fick immer noch deine Story Mixtape
  • 2006 : Hart(z) IV
  • 2007 : Ekaveli
  • 2010 : Was kostet die Welt?
  • 2011 : Ekrem
  • 2012 : Ek to the Roots
  • 2013 : Eksodus
  • 2014 : Deutscher Traum
  • 2016 :Freezy

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) « Kool Savas: "Ich lache über Ekos Kinderkacke" », sur laut.de,‎ (consulté le 5 janvier 2015).
  2. (de) « Eko Fresh: Große Liebe, echter Hass! », sur max.de,‎ .
  3. (de) « Kool Savas: Die nächste Runde im Monster-Battle », sur laut.de,‎ (consulté le 23 décembre 2013).
  4. (de) « Kool Savas: Eko Disstrack zum Download », sur laut.de,‎ (consulté le 23 décembre 2013).
  5. (de) « Kool Savas im Interview: Ich schreib schon lange keine Ficksongs mehr », sur brash.de,‎ (consulté le 23 décembre 2013).
  6. (de) « Anzeige gegen Flaschenwerfer: Eko Fresh », sur berliner-kurier.de,‎ (consulté le 23 décembre 2013).
  7. (de) « Eko unterschreibt bei ersguter Junge, Kollabo-Album mit Bushido », sur hiphop.de,‎ (consulté le 23 décembre 2013).
  8. (de) « Eko Fresh – Jetzt kommen wir wieder auf die Sachen (Video + Interview) », sur rapresent.me.
  9. (de) « Chartverfolgung von Königin der Nacht/Arschloch », sur musicline.de (consulté le 23 décembre 2013).
  10. (de) « Chartverfolgung von Was kostet die Welt? », sur musicline.de (consulté le 23 décembre 2013).
  11. (de) « Deutscher Hip Hop abgerufen am », sur 11 octobre 2012 (consulté le 23 décembre 2013).
  12. (de) "Domplatten Massaker": Eko Fresh rappt über die Kölner Silvesternacht, laut.de, 8. février 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]