Eisenstadt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Eisenstadt
Blason de Eisenstadt
Héraldique
Eisenstadt
Palais d'Esterházy
Administration
Pays Drapeau de l'Autriche Autriche
Land Drapeau du Burgenland Burgenland
Statut Ville statutaire
District
(Bezirk)
District d'Eisenstadt-Umgebung
Conseillers municipaux ÖVP 19, SPÖ 7, Die Grünen 2, FPÖ 1.
Maire Peter Nemeth (ÖVP)
Code postal A-7000
Immatriculation E
Indicatif +43(0)2682
Code Commune 1 01 01
Démographie
Population 15 729 hab. ()
Densité 367 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 50′ 50″ nord, 16° 31′ 30″ est
Altitude 182 m
Superficie 4 288 ha = 42,88 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Voir sur la carte topographique d'Autriche
Eisenstadt
Géolocalisation sur la carte : Autriche
Voir sur la carte administrative d'Autriche
Eisenstadt
Géolocalisation sur la carte : Burgenland
Voir sur la carte topographique du Burgenland
Eisenstadt
Liens
Site web www.eisenstadt.gv.at

Eisenstadt (en hongrois Kismarton, en croate Željezno) est la capitale du Land autrichien de Burgenland. C'est une Statutarstadt (ville à statut) du Burgenland.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de la ville, en Hongrie royale, est liée à celle de la famille noble hongroise des Esterházy qui l'ont reçue, en même temps que le titre de duc, de l'empereur d'Autriche et roi de Hongrie Ferdinand II de Habsbourg pour les remercier de leur loyauté, en 1622. Les Esterházy y établirent un de leurs principaux lieux de résidence en y construisant le palais qui est aujourd'hui considéré comme l'un des plus beaux édifices baroques d'Autriche.

Monuments et musées[modifier | modifier le code]

Orgue de Haydn au Landesmuseum Burgenland.

La présence de la tombe du compositeur Joseph Haydn dans la Bergkirche, également appelée Haydnkirche, est également en lien avec les Esterházy, pour lesquels il travailla en tant que maître de chapelle. Cette église est également connue pour être adossée au « Mont du Calvaire » (Kalvarienberg en allemand) : chemin de croix du XVIIIe siècle sur une colline artificielle.

Trois musées sont notamment consacrés à la musique :

En outre, le Musée juif d'Eisenstadt présente l'histoire des Juifs en Autriche.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de la ville, principal marché viticole de la région, est sous l'influence d'une part de la proximité de la frontière hongroise et d'autre part de Vienne, principal débouché.

Quartiers et communes cadastrales[modifier | modifier le code]

  • Eisenstadt,
  • Eisenstadt-Oberberg,
  • Eisenstadt-Unterberg,
  • Kleinhöflein,
  • St. Georgen.

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

  • Samson Wertheimer, 1658-1724, banquier, grand-rabbin de Hongrie, rabbin d’Eisenstadt, sa maison à Eisenstadt abrite le musée juif autrichien.
  • Joseph Haydn, compositeur, a habité de 1766 à 1778 au château d'Eisenstadt (et à celui de Fertöd) où son patron, la famille des princes d'Esterházy, demeurait. Il est enterré dans l'église du Calvaire d'Eisenstadt.
  • Akiva Eiger (8 novembre 1761, Eisenstadt, Autriche-12 octobre 1837) est une des plus grandes autorités talmudiques, décisionnaire et leader du judaïsme européen du début du xixe siècle.
  • Azriel Hildesheimer appelé également Hildesheimer de Eisenstadt est un rabbin né le 11 mai 1820 à Halberstadt et mort le 12 juillet 1899 à Berlin en Allemagne.
  • Ferenc Farkas de Kisbarnak, général hongrois durant la Seconde Guerre mondiale, y est né en 1892.
  • Samuel Yaffe-Schlesinger, né en 1939, à Eisenstadt (Autriche), est un rabbin français orthodoxe non-consistorial. Il officie à Strasbourg, dans la synagogue Etz-Haïm qui a succédé à la synagogue de la rue Kageneck[1],[2]. La synagogue Etz-Haïm suit le rite ashkénaze de Francfort.
  • Philipp Hosiner, footballeur professionnel, né le 5 mai 1989 à Eisenstadt.
  • Matthias Braunöder, footballeur professionnel, né le 27 mars 2002 à Eisenstadt.

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville de Eisenstadt est jumelée avec :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :