Eduardo Pavlovsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pavlovsky.
Eduardo Pavlovsky
Portrait de Eduardo Pavlovsky
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à Buenos AiresVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
à Buenos AiresVoir et modifier les données sur Wikidata
Pays de nationalité ArgentineVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Profession Psychiatre, écrivain, dramaturge, essayiste (d), acteur de théâtre (d) et acteur de cinéma (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Eduardo Pavlovsky, dit Tato Pavlovsky, est un dramaturge, acteur et psychiatre argentin, né le à Buenos Aires et mort le dans la même ville.

Pièces de théâtre[modifier | modifier le code]

Les pièces de théâtre de Pavlovsky sont inspirées du théâtre de l'absurde, mais à la différence de ses auteurs habituels, celles-ci ont lieu dans un contexte socialement et politiquement très marqué. On y retrouve de manière récurrente une réflexion sur la violence institutionnelle: celle des paramilitaires, puis celle des militaires ayant pris le pouvoir dans son pays dès 1976. L'auteur a par ailleurs lui-même échappé à un enlèvement dans son propre appartement en 1978, en fuyant par le toit de sa maison alors que des membres des Forces Armées en avaient forcé la porte d'entrée.

Parmi celles-ci, on peut citer El señor Galíndez qui parle de deux tortionnaires soumis aux ordres d'un téléphone tyrannique et qui fait écho à la notion de « banalité du mal » énoncée par Hannah Arendt, El señor Laforgue qui décrit la réapparition très peu bienséante d'un disparu lors d'un repas officiel sous le régime de Jean-Claude Duvalier, ou encore Potestad, qui parle de l'adoption, l'appropriation par des médecins militaires d'enfants de détenus morts sous la torture.

Son œuvre a été publiée dans son intégralité en six volumes en espagnol par les éditions Atuel. Seuls Potestad et La Mort de Marguerite Duras ont été traduites en français.

Œuvre théâtrale[modifier | modifier le code]

  1. Solo Brumas (2009)
  2. La muerte de Marguerite Durás (2000)
  3. Poroto (1999)
  4. El bocón (1995)
  5. Rojos globos rojos (1994)
  6. Teatro del ´60 (1992)
  7. El cardenal (1991)
  8. Voces (1990)
  9. Paso de dos (1990)
  10. Pablo (1987)
  11. Potestad (1985)
  12. El señor Laforgue (1983)
  13. Camaralenta (Historia de una cara) (1981)
  14. Telarañas (1976)
  15. El señor Galíndez (1973)
  16. Último match (1971)
  17. La mueca (1970)
  18. Match (1970)
  19. La cacería (1969)
  20. Teatro de vanguardia (1966)
  21. El robot (1966)
  22. Un acto rápido (1965)
  23. Somos (1962)
  24. La espera trágica (1962)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Pavlovsky joue en 1998 le rôle principal dans La Nube (le Nuage), film réalisé par son ami Fernando Solanas. D'autre part, il a adapté pour le cinéma sa pièce Potestad, en 2002.

Lien externe[modifier | modifier le code]

(en) Eduardo Pavlovsky sur l’Internet Movie Database