Edouard d'Avdeew

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Edouard d'Avdeew
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 47 ans)
Nationalités
Activité

Édouard d'Avdeew, né le à Monpazier, en Dordogne, et mort en août 1991[1], est un jardinier, ingénieur horticole et paysagiste français d'origine russe. Il a dirigé EVE (Espaces Verts & Environnement) de 1984 à 1991[2]. Il a présidé la SAVE, association pour la sauvegarde du patrimoine végétal en France, de 1988 à 1991.

Biographie[modifier | modifier le code]

Édouard d’Avdeew suit des études en classes préparatoires afin de devenir ingénieur horticole. En 1969, coopérant à Abidjan, il est paysagiste à Cocody[2]. De retour en Europe, il réalise ensuite de nombreux jardins, s’intéressant surtout aux plantes et à la plantation, plutôt qu’au tracé, que ce soit au niveau global de l’organisation du jardin ou au niveau du végétal, qu’il préfère laisser autant que possible à son développement naturel[3].

Très critique sur ce qu’il décrit comme l’appauvrissement végétal de la France urbanisée[2], et un des premiers à défendre la « diversification des plantations et la sauvegarde des espèces rares ou oubliées[3]», il se constitue progressivement une collection de végétaux, au Bois d’Eve, à La Genevraye, et crée l’entreprise EVE (Espaces verts et environnement), entreprise à laquelle a collaboré John Gelder[4][réf. à confirmer]. De futurs paysagistes de renom se forment avec lui, comme Pascal Cribier en 1982[5] ou Michel Semini[6], ou utilisent les plantes exotiques ou oubliées qu’il développe[7].

D’Avdeew participe aux « Journées des plantes de Courson », où il remporte plusieurs prix[8] : la société EVE obtient le prix botanique et horticole du Domaine de Courson à l’automne 1987, au printemps 1988 et 1898, à l’automne 1992, ainsi que le prix Vilmorin en 1987. Elle est très remarquée pour ses végétaux à feuilles argentées, alors rares, et reçoit aussi plusieurs récompenses pour des arbres et arbustes spécifiques : le Mérite de Courson, « la plus haute récompense pour des plantes nouvelles ou redécouvertes aux qualités reconnues, particulièrement intéressantes et susceptibles, à terme, d’une large diffusion »[9] est par exemple accordé à son Symplocos paniculata et à son Syringa Céline en 1989, à son Menziesia ciliicalyx en 1990, à son Pseudolarix kaempferi et son Styrax japonica Fargesii en 1991[10].

En 1988, d’Avdeew est l’un des fondateurs et le premier président de la SAVE, association sous la loi de 1901, « Sauver les végétaux et l’environnement »[3]. Ses objectifs étaient de favoriser le développement de jardins botaniques en France, par exemple en fournissant de nouveaux végétaux, d’encourager les recherches dendrologiques et la formation au végétal des paysagistes, mais aussi du plus large public, de promouvoir une meilleure intégration du cadre végétal (contre l’uniformisation végétale progressive sur l’ensemble du territoire), et d’intervenir auprès des responsables administratifs des Ministères concernés en faveur de ces projets[11].

Prix Edouard d’Avdeew[modifier | modifier le code]

À partir de 1996 et jusqu'en 2006, un prix national Edouard d'Avdeew[12] a été créé pour « récompenser des initiatives pédagogiques dans le domaine des collections de plantes »[3]. Il est décerné chaque année par l'Association des parcs botaniques de France et le Conservatoire français des collections végétales spécialisées.

En , il a été attribué à Jean Lennon, spécialiste des rhododendrons.

Le lauréat de 1997 est Les jardins de Coursiana à La Romieu dans le Gers[13].

En 1999, c'est le Domaine de Windeck à Ottrott (Bas-Rhin) qui remporte le prix[14].

En 2006, le prix est décerné à Jean Merret (Arboretum d'Henvic, Keracoual Bras, Finistère).

Hommage[modifier | modifier le code]

Un hortensia porte le nom d’Edouard d’Avdeew, l’Hydrangea macrophylla « Souvenir d’Édouard d’Avdeew »[15],[16],[17]. Il existe aussi un Hydrangea heteromalla « Edouard d’Avdeew ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Un dossier « Edouard d’Avdeew. Deux témoignages de la grande figure que fut Edouard d’Avdeew pour le monde des plantes et du paysage » de la revue Hommes et Plantes en 1994-1995 :
    • Jean-Noël Burte, « Edouard d'Avdeew », Hommes et Plantes, vol. 12,‎ 1994-1995, p. 12-14.
    • Jean-Paul Collaert, « Edouard d'Avdeew », Hommes et Plantes, vol. 12,‎ 1994-1995, p. 15-16.
  • « Édouard d’Avdeew », Bulletin de l’A.P.B.F, vol. 36,‎ .

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon les sources, Edouard d'Avdeew est mort le 17 août 1991 (Jean-Noël Burte, « Édouard d’Avdeew », Hommes et plantes, vol. 12,‎ 1994-1995, p. 13) ou le 7 août 1991 (INSEE, Fichier des décès 1991 D AVDEEW Edouard Jean). On trouve parfois indiqué un décès en 1992 (Françoise Dubost, « 6.Les professionnels et le patrimoine végétal », dans Vert Patrimoine, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, (lire en ligne), § 7
  2. a b et c « Edouard d’Avdeew - Interviews sonores (audio) », sur lacunar.org (consulté le ).
  3. a b c et d Jean-Noël Burte, « Édouard d’Avdeew », Hommes et plantes, vol. 12,‎ 1994-1995, p. 13
  4. « John Gelder-Biographie », sur lacunar.org (consulté le ).
  5. Elle Décoration, 22 septembre 2009; voir aussi Pascal Cribier, Itinéraires d’un jardinier, Paris, Xavier Barral, , 316 p. (ISBN 978-2-915173-33-8).
  6. Louisa Jones, Un art de vivre au jardin, les jardins de Provence de Michel Semini, Kubik, .
  7. Comme Patrick Blanc, [spécialiste des murs végétaux.].
  8. Lauréats des prix et récompenses depuis 1985, [Site du Domaine de Courson (page consultée le 26 janvier 2013)].
  9. [Explication sur les prix].
  10. [Mérites de Courson depuis l’origine.pdf (page consultée le 26 janvier 2013)].
  11. Réunion d’organisation de SAVE, film en ligne : https://www.dailymotion.com/video/xosbh0_itw-edouard-d-avdeew-part-1_news
  12. « Prix Edward d'Avdew remis à Jean Merret le 13 octobre 2006 », sur Tela Botanica, (consulté le ).
  13. nl:http://www.toerisme-midi-pyrenees.nl/nl/formulier/Parken-en-tuinen/gers-la-romieu/les-jardins-de-coursiana_FOI32.PARC.345.00018.06..CRT-MP_770_1.php Toerisme Midi-Pyrénées
  14. Brigitte Fourier, Remise du Prix Edouard d'Avdeew 1999 au domaine de Windeck à Ottrott (Bas-Rhin) le mercredi 19 mai 1999 (2000)
  15. (en) D.M. Van Gelderen et C.J. Van Gelderen, Encyclopedia of Hydrangeas, Portland (Oregon), Timber Press, (ISBN 0-88192-622-1)
  16. Hydrangea Edouard d’Avdeew sur www.florum.fr
  17. Photo de AberBenniget.