Edmond Morin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Edmond Alexandre Morin
Étienne Carjat - Edmond Morin.jpg
Edmond Morin photographié par Étienne Carjat, avant 1877[1].
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 58 ans)
SceauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Lieu de travail

Edmond Morin, né au Havre le et mort à Sceaux le , est un peintre, illustrateur et graveur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Baudelaire, dessin pour Les Chats de Champfleury (1868).
Les Vendanges, d'après Edmond Morin.

Edmond Morin est l'élève de Charles Gleyre à l'École des beaux-arts de Paris.

En 1851, il séjourne à Londres où, pendant cinq ans, il travaille pour The Illustrated London News et se lie aux graveurs William James Linton et son frère Henry Duff, puis revient à Paris avec ce dernier, et travaille pour La Vie parisienne et Le Monde illustré dont il devient un des principaux illustrateurs, ainsi que pour quelques autres périodiques comme La Semaine des enfants[2].

Il débute au Salon de 1857. Il réalise les illustrations de plusieurs livres populaires ou éditions de luxe. Doté d'un remarquable talent de dessinateur, mais n'ayant pas réussi à vivre de sa peinture, il resta déçu et blessé de la non reconnaissance de son travail d'illustrateur[3].

Son atelier était situé sur la butte Montmartre vers 1860.

Livres illustrés par Edmond Morin[modifier | modifier le code]

  • Enfants Imprudents, Publication de l'Imprimerie Générale, Louis Lahure, vers 1870.
  • Les Petits Imprudents : Histoires tragiques racontées par un ami des enfants, édition Grammont, 64 p.
  • Paul et Henry de Trailles, Les Femmes de France pendant la guerre et les deux sièges de Paris, frontispice.
  • Prosper Mérimée, Chronique du règne de Charles IX, édition G. Chamerot, Les Amis du livre, 1876, 31 gravures[4].
  • Jules Claretie, Le drapeau, édition illustrée de gravures hors texte par Alphonse de Neuville, d'après les dessins d'Edmond Morin, Paris, chez Georges Decaux et chez Maurice Dreyfous, 1879.
  • Jules Noriac, Histoire du siège de Paris, Paris, Lahure, 1870.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Edmond Morin (né en 1824), avant 1877 », notice du musée des beaux-arts du Canada.
  2. « Histoire de la queue d’un chien racontée par une plume d’oie », reproductions et commentaires sur le site Topfferiana.fr.
  3. Philippe Kaenel, Le Métier d'illustrateur (1830-1880) : Rodolphe Töpffer, J. J. Grandville, Gustave Doré, Genève, Droz, , 638 p., 19 cm (OCLC 433001478, lire en ligne), p. 172.
  4. idref.fr.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :