ENEA (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le nucléaire image illustrant le Latium
Cet article est une ébauche concernant le nucléaire et le Latium.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'Agenzia Nazionale per le Nuove tecnologie, l'Energia e lo Sviluppo economico sostenibile (ENEA) (Agence nationale italienne pour les nouvelles technologies, l'énergie et le développement durable) est un établissement public de recherche italien, basé à Rome. L'histoire de l'ENEA est lieé à l'histoire de la politique énergétique italienne et, particulièrement, à l'histoire de la production de l'énergie nucléaire en Italie.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1952, Felice Ippolito devient secrétaire général du Comitato Nazionale per le Ricerche Nucleari (CNRN), premier institut italien pour la recherche sur l'emploi civil de l'énergie nucléaire, devenu en 1960 le Comitato Nazionale per l'Energia Nucleare (CNEN).

Le CNEN devient ENEA (acronymie qui signifiait Energia Nucleare e Energie Alternative ("Énergie Nucléaire et Énergies Alternatives") en 1982.

Les catastrophes nucléaires de Tchernobyl (1986) et Fukushima (2011) ont changé l'attitude de l'Italie envers la production de l'énergie nucléaire par deux référendums. Par conséquent, l'ENEA a récemment subi une restructuration, en considération de la politique énergétique du pays.

L'ENEA est actuellement composée de 4 département qui s'occupe respectivement des technologies nucléaires, des technologies énergétiques, du développement durable et de l'efficacité énergétique. Aujourd'hui l'ENEA est le deuxième plus grand établissement public de recherche italien, après le CNR, avec 2500 salariés, dont environ 1400 chercheurs.

Centres et laboratoires de recherche[modifier | modifier le code]

  • Laboratoire de recherche Ispra[1];
  • Centre de recherche Saluggia[2];
  • Centre de recherche Bologne (trois sièges)[3];
  • Centre de recherche S. Teresa (près de Lerici|Pozzuolo (localité du commune de Lerici))[4];
  • Laboratoire de recherche Faenza[5];
  • Centre de recherche Brasimone près du Lac de Brasimone (commune de Camugnano)[6];
  • Centre de recherche Frascati[7];
  • Centre de recherche Casaccia près de Cesano (Rome)[8];
  • Centre de recherche Portici[9], avec une siège aussi à Manfredonia (zone expérimental de Monte Aquilone)[10];
  • Laboratoire de recherche Foggia
  • Centre de recherche Brindisi[11];
  • Centre de recherche Trisaia près de Rotondella[12].

L'ENEA est doté aussi de:

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]