Dure-mère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les méninges


La dure-mère (ou les pachyméninges) est une membrane fibreuse, dure et rigide, qui entoure le cerveau, la moelle épinière, les racines des nerfs crâniens et spinaux et le filum terminal. Elle s'étend du sommet de la cavité crânienne jusqu'à la partie supérieure du coccyx. Elle adhère à l'os dans la cavité crânienne, ce qui n'est pas le cas au niveau rachidien où sa structure diffère[1]. Dans le canal rachidien, la dure-mère est séparée de la colonne vertébrale par l'espace épidural (ou péridural). C'est la plus externe des trois membranes constituant les méninges avec la pie-mère et l'arachnoïde.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le mot vient du latin médiéval dura mater cerebri, signifiant « la mère dure du cerveau » qui serait un emprunt à l'arabe : umm al-dimagh as-safiqa. En arabe les mots « père », « mère » et « fils » sont souvent utilisés pour marquer une relation entre les objets[2].

Le mot pachyméninge, quant à lui, provient du grec ancien παχύς / pakus, épais, et μηνιγξ / méninx, membrane.

Localisation[modifier | modifier le code]

Elle forme des cloisons :

  • Tente du cervelet : qui délimite 2 loges : loge cérébrale et loge cérébelleuse.
  • Faux du cerveau : qui sépare les deux hémisphères cérébraux au niveau de la scissure inter-hémisphérique.
  • Faux du cervelet : qui sépare les deux hémisphères cérébelleux.
  • Tente de l'hypophyse : recouvrant la selle turcique, elle est tendue entre les apophyses clinoïdes antérieur et postérieur, elle est perforée par la tige pituitaire.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]