Dominique Cardon (historienne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dominique Cardon.
Ne doit pas être confondu avec Dominique Cardon (sociologue).
Dominique Cardon
Dominique Cardon inaugurant la cuve d'indigo traditionnelle de Jagadda Rajappa à Calcutta, novembre 2017.jpg
Dominique Cardon inaugurant la cuve d'indigo traditionnelle de Jagadda Rajappa à Calcutta, novembre 2017
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Dominique Cardon, née le 13 avril 1947 à Paris[1], est une historienne française, spécialiste de l'histoire et de l’archéologie des techniques textiles et de la teinture par les colorants naturels organiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études en histoire et archéologie à Paris (Sorbonne) et Dublin (University College, Irlande), elle s’initie aux techniques de filage, tissage à bras et teinture par les colorants naturels en Irlande et au Pérou. De retour en France, elle applique ses recherches dans la documentation technique médiévale selon une démarche d’archéologie expérimentale[2],[3]. Elle s’inspire de ces expérimentations pour des créations de textiles destinés à la haute couture. Sa Thèse de Doctorat d’Histoire (1990, Université Paul Valéry-Montpellier III) et son Habilitation à diriger des recherches (1996, École des hautes études en sciences sociales, Paris) portent sur la technologie de la draperie médiévale[4].

Elle intègre le CNRS en 1991. Elle est Directrice de Recherche émérite CNRS au sein du CIHAM/UMR 5648, à Lyon[5].

Depuis  1997, elle étudie et publie les textiles archéologiques des Ier – IIIe siècle de notre ère découverts dans les dépotoirs des praesidia du désert oriental d’Égypte fouillés sous la direction d’Hélène Cuvigny (directrice de recherche au CNRS, Institut de Papyrologie de la Sorbonne, Paris)[6],[7]. Depuis 2002, elle collabore à l’étude et à la publication des textiles et vêtements découverts dans les sites du désert du Taklamakan étudiés par la Mission Archéologique Franco-Chinoise au Xinjiang dirigée par Corinne Debaine-Francfort (directrice de recherche au CNRS, UMR 7041 – ArScAn, Archéologie de l’Asie centrale)[8].

Ses recherches sur l’histoire et l’archéologie de la teinture[9] l’ont amenée à collaborer en tant que consultante avec l’UNESCO pour la direction scientifique de plusieurs congrès mondiaux sur les teintures naturelles[10],[11]. Elle a co-dirigé plusieurs mastères et une thèse de doctorat de chimie sur les teintures traditionnelles et les potentialités tinctoriales de la flore de la Nouvelle-Calédonie et du Vanuatu[12],[13].

Présidente d’honneur de l’association Couleur Garance (Lauris, France) depuis 2007, elle est International Advisor to the Board, Textile Society of America depuis 2010[14], membre de l’ISSART (International Association for the Study of Silk Roads Textiles) depuis 2015  et du Comité scientifique de l’association japonaise Natural Dyes and Pigments Conferences (NDPC) depuis 2005[15].

Elle est directrice de recherche émérite au CNRS.

Ouvrages et publications[modifier | modifier le code]

  • Des Couleurs pour les Lumières - Antoine Janot, teinturier occitan (1700-1778), Paris, CNRS Editions, 2019[16].
  • The Dyer’s Handbook – Memoirs of an 18th century Master Colourist. Oxford and Philadelphia: Oxbow Books, 2016.
  • Le Monde des Teintures naturelles. Paris : Belin, 2014. 2de édition mise à jour et augmentée[17].
  • Mémoires de teinture – Voyage dans le temps chez un maître des couleurs. Paris : CNRS Editions, 2013.
  • Natural Dyes - Sources, Tradition, Technology and Science. London : Archetype Books, 2007[18].
  • La Draperie au Moyen Âge - Essor d'une grande industrie européenne. Paris : CNRS Editions, 1999[19].
  • Teintures précieuses de la Méditerranée : Pourpre, Kermès, Pastel / Tintes preciosos del Mediterráneo : Púrpura, Quermes,Pastel. Carcassonne : Musée des Beaux-Arts / Terrassa : Centre de Documentació i Museu Tèxtil, 2000[20].
  •  Fils Renoués - Trésors textiles du Moyen Age en Languedoc-Roussillon. Carcassonne : Musée des Beaux-Arts, 1993[21].
  • Guide des Teintures Naturelles - Couleurs de la Nature, Nature des couleurs (1990) Paris/Lausanne: Delachaux et Niestlé, 1990.
  • JANSEN, P.C.M. & D. CARDON (eds). Teintures et Tanins. Plant Resources of Tropical Africa 3. Wageningen : PROTA Foundation/Backhuis Publishers/CTA, 2005[22].
  • CARDON, D. et M. FEUGERE (eds), Archéologie des Textiles, Actes du Colloque de Lattes, oct. 1999, Monographies Instrumentum 14, Montagnac : Monique Mergoil, 2000.
  • CARDON, D. & H.E. MÜLLEROTT (eds.) Actes/Papers/Beiträge. 2e Congrès international «Pastel, Indigo et autres teintures naturelles: passé, présent, futur (1995/1998) Arnstadt : Thüringer Chronik-Verlag, 1995/1998.
  • CAZALS, R., J.VAQUER, G.LARGUIER, D. CARDON et P. DELVIT (eds), L'industrie de la laine en Languedoc depuis la préhistoire jusqu'à nos jours. Montpellier-Carcassonne: APALR-Les Audois, 1995.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Prix ANVIE/CNRS de la Valorisation.
  • 1995 : 2e Prix « Auteur » de la Culture scientifique et technique, Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche pour l’exposition et le catalogue Fils renoués – Trésors textiles du Moyen-Âge en Languedoc-Roussillon.
  • 2002 : Prix spécial du Jury Clio, pour l’ensemble de son œuvre sur l’archéologie du textile et de la teinture[23].
  • 2003 : Prix « Art et Science de la Couleur » de la Fondation L’Oréal, mention Bronze, pour l’ouvrage  Le Monde des Teintures naturelles.
  • 2006 : Médaille de l’UNESCO « Penser et construire la Paix ».
  • 2011 : Médaille d'argent du CNRS[24].
  • 2013 : Grand Prix de l’Académie du Pastel.
  • 2015 : Navette d’Argent de l’Association « Tours Cité de la Soie »  [25].
  • 2016 : Nomination au grade de Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’Honneur[26].
  • 2017 : Nomination au grade de Chevalier dans l’Ordre des Arts, des Lettres et de la Culture de la République de Madagascar pour la coordination scientifique du Festival international plantes, écologie et couleurs (IFPECO)[27].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cardon, Dominique (1947-....) », sur catalogue.bnf.fr (consulté le 20 décembre 2017)
  2. « Article Libération : "Dominique Cardon, 48 ans, a la passion des étoffes et des couleurs" », sur liberation.fr, (consulté le 4 janvier 2018)
  3. "La laine en Europe [Images animées] : un patrimoine vivant" / Martine Armand, réal. ; Dominique Cardon et Marie Thérése Chaupin, scénario ; Publication Vanves, SFRS, 1998 ; 1 cass. vidéo (17 min) ; BnF Catalogue général
  4. « Travaux de D.Cardon sur la technologie de la draperie médiévale pour son Habilitation à diriger des recherches (1996, École des hautes études en sciences sociales, Paris) », sur theses.fr/, (consulté le 4 janvier 2018)
  5. « Page personnelle de D.Cardon sur le site du CIHAM », sur ciham.ish-lyon.cnrs.fr (consulté le 4 janvier 2017)
  6. « Conférence de Dominique Cardon au Collège de France le 21 octobre 2014. », sur college-de-france.fr, (consulté le 7 janvier 2018)
  7. « Conférence de Dominique Cardon au Collège de France le 31 mars 2016. », sur college-de-france.fr, (consulté le 4 janvier 2017)
  8. Interventions de Dominique Cardon dans le film « Les Momies du Taklamakan », première diffusion Arte 04/10/2003, Vidéothèque CNRS
  9. « Reportage France Culture », sur franceculture.fr/, (consulté le 4 janvier 2017)
  10. (en) « International symposium/workshop on natural DYES (Hyderabad, India- November 2006) », sur naturaldyes.org, (consulté le 4 janvier 2018)
  11. (en) « International symposium/workshop on natural dyes (Hyderabad, India- March 2006) », sur naturaldyes.org, (consulté le 4 janvier 2018)
  12. « Thèse de Marine-Toussirot sous la co-direction de Dominique Cardon, « Études phytochimique et pharmacologique des colorants naturels issus de la biodiversité végétale de Nouvelle-Calédonie et perspectives de valorisation" », sur theses.fr, (consulté le 4 janvier 2018)
  13. D.Cardon D. Cardon et al., « Plantes tinctoriales des traditions et sociétés du Pacifique : de la sauvegarde des savoirs aux nouvelles perspectives d’application », Ethnopharmacologia,‎ , pp. 17-23 (ISSN 1261-4572, lire en ligne)
  14. (en) « Textile Society of America », sur textilesocietyofamerica.org (consulté le 4 janvier 2018)
  15. (en) « The Second Meeting of NDPC 2005 in Okinawa », sur ndpc.info, (consulté le 7 janvier 2018)
  16. Des couleurs pour les Lumières sur cnrsedition.fr
  17. « Compte-rendu : Véronique Schiltz, Sélection d’ouvrages présentés en hommage lors des séances 2014 de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres », sur aibl.fr, (consulté le 4 janvier 2018)
  18. (en) « Compte-rendu : Alison Morton, « Dominique Cardon, Natural Dyes : Sources, Tradition, Technology and Science », Turkey Red Journal, 13(2) 2008. », sur turkeyredjournal.com, (consulté le 4 janvier 2018)
  19. Mathieu Arnoux, « Dominique Cardon, La Draperie au Moyen Âge - Essor d'une grande industrie européenne », Etudes rurales, 151-152, .,‎ , p. 271-276
  20. Monique LÉVI-STRAUSS, « Teintures précieuses de la méditerranée », dans Encyclopædia Universalis (lire en ligne).
  21. Ouvrage distingué en 1995 par le 2nd Prix "Auteur" de la Culture scientifique et technique, Ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
  22. « Présentation de l'ouvrage et extraits », sur books.google.fr (consulté le 4 janvier 2018)
  23. « Prix Clio de D.Cardon », sur clio.fr, (consulté le 7 janvier 2018)
  24. « Médaille d'argent CNRS de D.Cardon », sur cnrs.fr, (consulté le 7 janvier 2018)
  25. « Dominique Cardon reçoit la Navette d'argent », sur lanouvellerepublique.fr, (consulté le 7 janvier 2018)
  26. « Annonce de la Nomination au grade de Chevalier dans l’Ordre national de la Légion d’Honneur dans le Journal Officiel de la République française, Décret du 31 décembre 2015 portant promotion et nomination, NOR : PREX1531696D, texte 5 », sur legiondhonneur.fr, (consulté le 7 janvier 2018)
  27. « Annonce de la remise de l'insigne de Chevalier de l'Ordre des Arts, des Lettres et de la Culture à D.Cardon à Madagascar », sur ciham.ish-lyon.cnrs.fr, (consulté le 4 janvier 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]