Domaine de Matsushiro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Résidence d'Edo du domaine de Matsushiro, déplacé à Kamakura et reconverti en hall du Ryuko-ji.

Le domaine de Matsushiro (松代藩, Matsushiro-han?) est un fief féodal japonais de l'époque d'Edo situé dans la province de Shinano (actuelle préfecture de Nagano). Il était dirigé à partir du château de Matsushiro (en) dans l'actuelle ville de Nagano[1]. Il est connu à ses débuts sous le nom de domaine de Kawanakajima.

Histoire[modifier | modifier le code]

Kawanakajima, situé au nord de la province de Shinano, est le théâtre de nombreuses batailles durant la période Sengoku entre Takeda Shingen et Uesugi Kenshin. Au début du shogunat Tokugawa, la zone est offerte à Mori Tadamasa en récompense de ses efforts à la bataille de Sekigahara par Tokugawa Ieyasu. Cela marque la création du domaine de Kawanakajima doté d'un revenu de 137 000 koku. Mori est transféré trois ans plus tard au domaine de Tsuyama dans la province de Mimasaka en 1603. Le domaine est ensuite remis en 1610 à Matsudaira Tadateru, le sixième fils de Tokugawa Ieyasu. Cependant, il est désavoué en 1606 et le domaine est supprimé.

En 1616, Matsudaira Tadamasa, fils de Yūki Hideyasu, est récompensé avec un domaine de 130 000 koku dans le nord de Shinano, et il choisit Matsushiro comme site de son château. Cela marque la création du domaine de Matsushiro. Il est transféré au domaine de Takada dans la province d'Echigo trois ans plus tard, et le domaine revient à Sakai Tadakatsu qui est à son tour transféré au domaine de Shōnai dans la province de Dewa en 1622.

Le clan Sanada dirige durant la période Sengoku le district de Chiisagata dans la province de Shinano sous l'autorité du clan Takeda puis par la suite la majeure partie du nord de Shinano et la province de Kōzuke en tant que vassal de Toyotomi Hideyoshi. Après l'établissement du shogunat Tokugawa, Sanada Nobuyuki est confirmé en tant que daimyō du domaine d'Ueda avec un revenu de 95 000 koku. Cependant, en 1622, il est transféré au domaine de Matsushiro avec un revenu augmenté à 120 000 koku. Le clan Sanada reste à Matsushiro jusqu'à la restauration de Meiji.

Le domaine est ensuite réduit à 100 000 koku quand le domaine de Numata dans la province de Kōzuke est séparé de lui. Les Sanada profitent de leurs liens avec le clan Tokugawa, étant donné que Sanada Nobuyuki a épousé la fille adoptive de Tokugawa Ieyasu. Bien que classés comme tozama daimyō, les Sanada reçoivent le même statut et les mêmes privilèges que les fudai daimyō lors de leurs audiences avec le shogun, ainsi qu'une assistance financière significative quand le château de Matsushiro est détruit par un incendie en 1717, et quand la ville fortifiée est ravagée par une inondation en 1742. Une école han est fondée en 1758, et le 8e daimyō, Sanada Yukitsura, sert comme rōjū. Cependant, juste avant la période du Bakumatsu, le domaine souffre de difficultés financières. Le séisme de Zenkoji de 1847 détruit la majeure partie de la ville, et les fonds du domaine sont épuisés par les demandes du shogunat d'effectuer des gardes de la baie d'Edo pour empêcher le retour des « navires noirs ». Le réformateur Sakuma Shōzan est un samouraï du domaine de Matsushiro et la plupart de ses compagnons d'armes soutiennent les efforts de modernisation de l'armée du domaine.

Durant la guerre de Boshin, le domaine est l'un des premiers à se ranger dans le camp impérial et envoie des forces participer à la bataille de Hokuetsu et à la bataille d'Aizu. En juillet 1871, avec l'abolition du système han, le domaine de Matsushiro devient brièvement la préfecture de Matsushiro qui est absorbée dans la nouvelle préfecture de Nagano. Sous le nouveau gouvernement de Meiji, Sanada Yukimoto, le dernier daimyō de Matsushiro, reçoit le titre de vicomte (shishaku) selon le système de noblesse kazoku puis de comte (hakushaku).

Possessions à la fin de l'époque d'Edo[modifier | modifier le code]

Comme la plupart des domaines japonais, Matsushiro est composé de plusieurs territoires discontinus dont la valeur kokudaka est fondée sur une estimation périodique du potentiel agricole[2],[3].

  • Province de Shinano
    • 102 villages dans le district de Minochi
    • 26 villages dans le district de Hanishina
    • 117 villages dans le district de Sarashina

Liste des daimyō[modifier | modifier le code]

En tant que domaine de Kawanakajima[modifier | modifier le code]

# Nom Règne Titre de courtoisie Rang de cour kokudaka Notes
Mori tsurumaru.jpg Clan Mori (tozama) 1600-1603[4]
1 Mori Tadamasa (森忠政?) 1600-1603 Ukon-no-taifu (右近大夫); Jijū (侍従) 4e inférieur (従四位下) 137 000 koku transféré au domaine de Tsuyama
Japanese crest Tokugawa Aoi.svg Clan Matsudaira (shinpan) 1603-1610
1 Matsudaira Tadateru (松平忠輝?) 1603-1610 Sakon-shosho (左近衛少将) 4e inférieur (従四位下) 140 000 koku transféré au domaine de Takada

En tant que domaine de Matsushiro[modifier | modifier le code]

# Nom Règne Titre de courtoisie Rang de cour kokudaka Notes
Japanese crest Tokugawa Aoi.svg Clan Matsudaira (shinpan) 1616-1618[5]
1 Matsudaira Tadamasa (松平忠昌?) 1616-1618 Iyo-no-kami (伊予守) 5e inférieur (従五位下) 120 000 koku transféré au domaine de Takada
Japanese Crest Maru ni Katabami.svg Clan Sakai (fudai) 1619-1611[6]
1 Sakai Tadakatsu (酒井忠勝?) 1619-1622 Iyo-no-kami (宮内大輔) 4e inférieur (従四位下) 100 000 koku transféré au domaine de Shōnai
Japanese Crest rokumonsen.svg Clan Sanada (tozama) 1611-1871[7]
1 Sanada Nobuyuki (真田信之?) 1622-1656 Izu-no-kami (伊豆守) 5e inférieur (従五位下) 135 000100 000 koku transféré du domaine d'Ueda
2 Sanada Nobumasa (真田信政?) 1656-1658 Naiki (内記) 5e inférieur (従五位下) 100 000 koku
3 Sanada Yukimichi (真田幸道?) 1658-1727 Izu-no-kami (伊豆守) 5e inférieur (従五位下) 100 000 koku
4 Sanada Nobuhiro (真田信弘?) 1727-1736 Izu-no-kami (伊豆守) 5e inférieur (従五位下) 100 000 koku
5 Sanada Nobuyasu (真田信安?) 1737-1752 Izu-no-kami (伊豆守) 5e inférieur (従五位下) 100 000 koku
6 Sanada Yukihiro (真田幸弘?) 1752-1798 Ukyo-no-daifu (右京大夫) 4e inférieur (従四位下) 100 000 koku
7 Sanada Yukitaka (真田幸専?) 1798-1823 Danjo-daisuke (弾正大弼) 4e inférieur (従四位下) 100 000 koku
8 Sanada Yukitsura (真田幸貫?) 1823-1852 Ukyo-no-daifu (右京大夫) 4e inférieur (従四位下) 100 000 koku
9 Sanada Yukinori (真田幸教?) 1852-1866 Ukyo-no-daifu (右京大夫) 4e inférieur (従四位下) 100 000 koku
10 Sanada Yukimoto (真田幸民?) 1866-1871 Shinano-no-kami (信濃守) 2e (従二位) 100 000 koku

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Shinano Province" at JapaneseCastleExplorer.com; retrieved 2013-6-25.
  2. Mass, Jeffrey P. and William B. Hauser. (1987). The Bakufu in Japanese History, p. 150.
  3. Elison, George and Bardwell L. Smith (1987). Warlords, Artists, & Commoners: Japan in the Sixteenth Century, p. 18.
  4. Papinot, Jacques Edmond Joseph. (1906). Dictionnaire d’histoire et de géographie du Japon; Papinot, (2003). "Minagawa" at Nobiliare du Japon, p. 36; retrieved 2013-6-24.
  5. Papinot, (2003). "Matsudaira (Echizen-ke)" at Nobiliare du Japon, p. 30; retrieved 2013-6-24.
  6. Papinot, (2003). "Sakai" at Nobiliare du Japon, p. 50; retrieved 2013-6-24.
  7. Papinot, Jacques Edmond Joseph. (1906). Dictionnaire d’histoire et de géographie du Japon; Papinot, (2003). "Sanada" at Nobiliare du Japon, p. 52; retrieved 2013-6-25.
  • E Papinot, Historical and Geographic Dictionary of Japan, Tuttle (reprint) 1972,

Liens externes[modifier | modifier le code]