Dolmen de l'Île Renote

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dolmen de l'Île Renote
Image illustrative de l’article Dolmen de l'Île Renote
Vue générale de l'édifice
Présentation
Nom local Ty-Lia
Type dolmen
Période Néolithique
Protection  Inscrit MH (1977)
Caractéristiques
Matériaux granite de Ploumanach
Géographie
Coordonnées 48° 50′ 13″ nord, 3° 30′ 07″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Côtes-d'Armor
Commune Trégastel

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Dolmen de l'Île Renote

Géolocalisation sur la carte : Bretagne

(Voir situation sur carte : Bretagne)
Dolmen de l'Île Renote

Géolocalisation sur la carte : Côtes-d'Armor

(Voir situation sur carte : Côtes-d'Armor)
Dolmen de l'Île Renote

Le dolmen de l'Île Renote, appelé aussi Ty-Lia, est situé sur l'île du même nom à Trégastel dans le département français des Côtes-d'Armor.

Protection[modifier | modifier le code]

L'édifice est inscrit au titre des monuments historiques en 1977[1].

Description[modifier | modifier le code]

Le dolmen se caractérise par sa forme en entonnoir très caractéristique, il s'agit donc d'une sépulture en « V » bien qu'elle soit abusivement souvent qualifiée d'allée couverte. Le dolmen mesure 12,75 m de longueur pour une largeur comprise entre 1 m côté ouest et 2,25 m côté est. Le côté nord est constitué d'un rocher naturel de 7 m de longueur prolongé par quatre orthostates dont la longueur varie entre 0,50 m et 1,25 m. Le côté sud est délimité par sept orthostates inclinés vers l'intérieur de la chambre dont la longueur varie entre 1 m et 2,25 m. Une dalle presque perpendiculaire à l'axe du monument à son extrémité est en constitue peut-être le chevet[2].

L'ensemble est recouvert d'une table de couverture de 2,65 m de long sur 2,40 m de large et 0,35 m d'épaisseur. Une seconde table, brisée en deux parties, gît à l'intérieur de la chambre (le plus grand morceau mesure 1,60 m par 1,35 m et 0,45 m d'épaisseur)[2].

Les restes d'une enceinte de type péristallithe sont visibles autour du dolmen dépassant du sol côté nord et sud. Toutes les dalles sont en granite de Ploumanach[2].

L'édifice aurait été fouillé très anciennement mais début XXe siècle « une hache en pierre polie, deux pointes de silex et des fragments de corail blanc »[3] y auraient été découverts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dolmen », notice no PA00089690, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a, b et c Marchat et Le Brozec 1991
  3. Guy Gaudron, « Allée couverte de Kergüntuil, commune de Trégastel (Côtes-du-Nord) », Bulletin de la Société préhistorique française, vol. 43, nos 9–12,‎ , p. 303 (ISSN 0037-9514 et 1760-7361, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Anne Marchat et Michelle Le Brozec, Les mégalithes de l'arrondissement de Lannion, Institut Culturel de Bretagne, , 102 p. (ISBN 2868220398), p. 80-84 Document utilisé pour la rédaction de l’article

Articles connexes[modifier | modifier le code]