Discussion:Opération Bodenplatte

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

voilà, article rédigé, j'ai été surpris de voir qu'il n'existait pas encore. je compte encore l'améliorer, par l'ajout de liens et d'images. si quelqu'un pouvait travailler en ce sens, l'article n'en serait que meilleur. merci d'avance Liometallo 3 mars 2007 à 19:16 (CET)


De L'Ours:[modifier le code]

Quelques erreurs et bidouillage ont été corriger, les chiffres exacts sont inconnus mais je trouve l'article trop dénigrant vis a vis de l'opération, dans le "Grand Cirque" de Closterman, plus de 1 000 avions alliés furent détruits par l'attaque allemande pour des pertes allemandes 3 a 4 fois inférieurs, ce qui constitue un grand succès au vu du ratio de l'année précédente.

Grand succès, pas forcément : le but de l'opération était d'acquérir la supériorité aérienne. En dehors de la mort de nombreux cadres indispensables à la Luftwaffe en ces temps de crise, qui allait couté cher plus tard (ce qui est donc une défaite stratégique), l'objectif ne fut rempli qu'en partie. C'est bien ce qui est marqué dans l'infobox : victoire tactique allemande, sur le moment, victoire stratégique alliée. Succès éphémère donc.--SammyDay (d) 22 avril 2010 à 10:32 (CEST)
Qui plus est le livre de Closterman n'est absolument pas à prendre comme source, si ce n'est pour avoir une image du ressenti des pilotes engagés dans la bataille. Au niveau des faits par contre, c'est grotesque à plusieurs niveaux: à le lire, on pourrait presque croire que les Allemands étaient supérieurs en tout point aux alliés en fin de guerre, que ce soit d'un point de vue numérique, tactique ou technique. Ainsi lorsqu'il prétend avoir affronté en vol 300 avions allemands simultanément sur Grossembrode, c'est impossible: rien que pour trouver le carburant nécessaire à faire décoller 12 chasseurs il fallait à la Luftwaffe souvent une bonne semaine à cette période de la guerre. Pareil pour les revendications de victoire: celles des alliés doivent souvent être divisées par 2 ou 3 pour correspondre à la réalité (les revendications allemandes sont elles souvent plus justes, quelle que soit la période de la guerre). Divers exemples: le mythe des 150 Allemands abattus le 15 septembre 1940, alors qu'ils furent "seulement" 58, ou encore les 1 000 victoire de la chasse française en 1940 qui furent en réalité moins de 400. Parfois, elles excèdent même le nombre total d'avions allemands présent lors d'un engagement (c'est déjà le cas sur Dieppe, où les Anglais et Américains prétendent abattre plus de 200 chasseurs, alors que le total d'Allemands présents est à peine de 120)... Concernant bodenplatte les raisons de ces exagérations sont multiples: d'une part l'attaque allemande fut une désagréable surprise venant d'une Lutfwaffe supposée à l'agonie (un peu comme l'offensive du Têt dans une autre guerre), d'autre part exagérer les succès ennemis permet de resserrer ses propres rangs et de remobiliser des troupes qui sans ça auraient tendance au relâchement. Pierre Closterman d'une part n'avait pas accès à l'époque de son livre aux archives officielles concernant la guerre, beaucoup étant encore classifiées, d'autre part avait intérêt à grossir ses scores pour améliorer son image: il ne faut pas oublier que monsieur s'engageait en politique!
De manière générale concernant la WWII, il vaut mieux pour les analyses chiffrées au moins, s'en tenir à des études récentes datant d'après la chute du mur. Tout ce qui a été publié avant est au mieux incomplet (beaucoup d'archives étant coincées à l'est et donc inaccessibles pour nous occidentaux, ou classifiées), au pire erroné (d'un simple aspect numérique au moins). Sur bodenplatte, mes chiffres proviennent d'une étude très récente et très complète concernant l'aspect aérien de la bataille des Ardennes. Les chiffres donnés proviennent directement des archives de toutes les unités aériennes engagées dans la bataille et se concentrent sur les pertes et non les revendications (souvent hautement fantaisistes, que ce soit à dessein ou non). Ces chiffres sont les plus exacts possibles, et sont à 90% vrais, et vérifiables. La version anglaise Je revête donc vos modifications sur l'article, celles-ci étant largement obsolètes et dépassées depuis longtemps. Que la Luftwaffe ait subit là une défaite stratégique ne vous plaise pas, peu importe, c'est un fait. Liometallo (d) 22 avril 2010 à 11:17 (CEST)

Comparaison avec la fiche anglaise[modifier le code]

La comparaison entre la fiche en lanque anglaise et la fiche française montre une absence de détails sur le déroulement de l'opération et les bilans ville par ville ou aérodromes visés.

Il manque aussi une bibliographie comparable à celle de la fiche anglaise.

Je proposerais une traduction de la partie "Battle" de la fiche anglaise.
--Raymond GIMILIO (discuter) 4 août 2017 à 09:47 (CEST)

Pourquoi pas ? N'hésitez pas. SammyDay (discuter) 4 août 2017 à 11:16 (CEST)