Discussion:Licence libre

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives


Pour les CC *-nc-*[modifier le code]

Exemple tout simple: j'ai sur mon site un article sous licence by-sa qui n'existe maintenant qu'ici (l'auteur ayant purgé son serveur de l'article). Je décide de mettre en place un système d'abonnement (comme le font certains sites comme Le Monde) et le seul moyen de consulter l'article est de payer l'abonnement.

La licence by-sa pour cet article ne répond donc plus à:

  1. La possibilité d'utiliser l'œuvre, pour tous les usages ;
  2. La possibilité d'étudier l'œuvre ;
  3. La possibilité de redistribuer des copies de l'œuvre ;
  4. La possibilité de modifier l'œuvre de l'esprit et de publier ces modifications.

Il faudra que quelqu'un paye pour éventuellement re-publier publiquement cet article. Avec la licence by-nc-sa, ce cas ne pourra jamais se produire.

Un des buts recherchés pour une oeuvre est qu'elle puisse être consultée par le plus grand nombre. A partir du moment ou c'est payant (avec par exemple une licence by-sa), cela ne réserve cela qu'aux plus riches dans le cas ou l'oeuvre est localisé derrière un abonnement ou un paiement.

Lorsque l'on fait du logiciel libre ou que l'on utilise une licence libre, ce n'est pas le but.

A ce propos, un logiciel libre est différent d'un article car rarement un article se retrouve dupliqué d'un site à l'autre alors qu'un logiciel nécessite une installation sur un poste/serveur: pour un article, on fait généralement un lien sur l'article d'origine. Pour la musique (et éventuellement les images) le problème est peut être différent, je ne sais pas. --User:Svanpo (d) 3 avril 2008 à 15:32

  • Premier point, tu confonds libre et gratuit, ce qui est fréquent chez les personnes qui découvrent tout juste ce concept. Libre ne veux pas dire gratuit. Voir le «Vous pouvez avoir payé pour obtenir une copie d'un logiciel libre ou vous pouvez l'avoir obtenu gratuitement» sur le site du projet gnu. Dans le cas que tu décris d'une œuvre sous licence CC-by-sa accessible uniquement en payant, l'œuvre est bien libre, même si l'accès est payant.
  • Deuxième point, une œuvre n'a pas de but en soit. C'est à travers un esprit humain qu'une œuvre atteint un but. La nature humaine fais que nous aimons partager de l'information, cela ne veut pas dire que l'information a en soit le but d'être partagé. L'information en elle même n'a ni but ni sens car elle est vide de contexte, le contexte n'existe que dans un esprit humain. Chacun peut utiliser une licence libre pour ses motifs propres.
  • Enfin le propos sur la nature de l'œuvre à laquelle s'applique une licence n'est pas le sujet ici. Le sujet ici est la définition d'une licence libre. La contribution de Incaudavenenum n'avait donc pas sa place ici. Elle pourrait éventuellement avoir sa place dans l'article sur les licences ouvertes pour définir celles-ci. On aurait pas idée d'aller sur l'article du chat et de lister les transformations métaboliques qui en ferait un chien en concluant que finalement un chat c'est presque un chien. On peut en revanche faire une remarque sur leurs points communs et leurs divergences en pointant sur l'article spécifique à l'autre animal pour plus d'informations sur celui-ci.
--Psychoslave (d) 3 avril 2008 à 16:54 (CEST)
  • Premier point: j'utilise des logiciels libres depuis maintenant 7 ans (je ne compte pas les quelques tests de Linux que j'ai pu faire il y a plus de 10 ans maintenant sur une Slackware CD que j'avais acheté à l'époque) donc je sais parfaitement ce qu'est un logiciel libre sous licence GNU GPL (au moins).
  • Deuxième point: nous ne vivons pas dans un monde parfait et c'est le problème de certaines personnes du monde libre qui ne comprennent pas cela.
  • Dernier point: La contribution de cette personne était maladroite (il aurait été mieux d'utiliser la Discussion à cet effet) donc, je ne vais pas défendre ses actes. Le sujet de l'oeuvre est ici très important malheureusement puisque comme je te l'ai dit, la publication d'un article sur le Web n'a pas le même effet que la publication d'une musique, une photos ou une application. Que maintenant la notion de licence libre ne prenne pas cela en compte, c'est une erreur. Je me rappelle de mes premiers articles que j'ai voulu publier sous licence GNU FDL http://cesarx.free.fr/gfdlf.html (version non officielle)... Que voilà une belle licence inadaptée à ce type d'œuvre, pourtant le nom de cette licence est GNU Free Documentation License. Pourquoi inadapté ? simplement car je connais au moins un site qui a publié l'article et qui ne pouvait pas afficher la licence comme demandé ni respecter les critères compliqués de cette licence (adaptée uniquement à des livres ou des notices). Si un article n'est pas un document, alors je ne vois pas ce que c'est... Comme quoi, une licence peut avoir une logique pour une oeuvre mais pas pour une autre. Et parce que des articles publiés sur le Web le reste souvent sous cette forme (avec souvent un exemplaire public et des rétro-liens), le sens d'une licence CC by-nc-sa n'est pas le même pour une oeuvre musicale qui sera téléchargée et publiée sur X médias. A ce propos, si je me souviens bien (en parlant d'œuvre phono graphique), la licence CC fait un distinguo entre ces médias, et ce n'est pas pour rien.
--User:Svanpo (d) 3 avril 2008 à 18:37
  • Désolé mais tes propos laisse plutôt à penser que tu n'avais pas compris le principe de licence libre, puisque tu semblais croire qu'une œuvre sous licence libre était nécessairement gratuite.
  • ???
  • Le sujet de cette article est licence libre' et pas effet de la publication d'une œuvre en fonction de la nature de l'œuvre. Si ce sujet te tiens à cœur, tu peux créer un article dessus. Maintenant il ne faut pas commencer à changer la définition d'un terme juste parceque cette définition ne te plaît pas.
Sinon si tu veux mon avis sur tes questionnement, qui sont AMHA un peu hors-sujet : Les licences CC font effectivement des tas de cas de particulier en fonction de la nature de l'œuvre, c'est une des raisons pour laquelle je ne les apprécie pas, en plus de créer des amalgames licence libre/non-libre, et d'utiliser un vocabulaire super abscons. Je préfères de loin la licence art libre qui s'adapte à tout type d'œuvre et qui est compréhensible par le commun des mortels.
--Psychoslave (d) 3 avril 2008 à 20:11 (CEST)

Vandalisme par les aficionado des licences de libres diffusions[modifier le code]

J'ai voulu supprimer le passage ajouté le le 24 janvier par l'utilisateur Incaudavenenum dans lequel il «corrige»(sic) la définition de licence libre. Comme par hasard cette utilisateur est celui d'un «pseudo-label virtuel diffusant sous licence Creative Commons BY-NC-SA».

En se basant sur le même procédé réthorique que ce chère Incaudavenenum, on pourrait tout aussi bien dire

Ainsi des œuvres diffusés sous licence propriétaire garantissent bien les quatre types de libertés ainsi corrigés :
* La possibilité d'utiliser l'œuvre, pour tous les usages autorisés par l'ayant droit
* La possibilité d'étudier l'œuvre si l'ayant droit y consent
* La possibilité de redistribuer de façon non commerciale des copies de l'œuvre si l'ayant droit y consent;
* La possibilité de modifier l'œuvre de l'esprit et de publier ces modifications, à condition que cette publication ne soit pas commerciale et que l'ayant droit y consent.

Donc je considère ma modification tout à fait justifié, d'autant que je laisse la référence à l'article sur les licences ouvertes qui couvrent déjà se sujet. Seulement ils y a un autre utilisateur fana des licences avec clauses NC qui tentent de redéfinir le concept de licence libre qui n'aprécie pas et à défait ma modification sans aucune justification.

Afin d'éviter la guerre d'édition, je demande donc ici l'avis de tous, et des justifications de la part de celui qui à défait ma modification. --Psychoslave (d) 3 avril 2008 à 11:33 (CEST)

Selon moi...[modifier le code]

Selon moi ([1] , [2], [3] ) la Licence Libre "penserpouragir" n'est pas une licence libre. Si il faut quelle apparaisse sur cette page (quelqu'un à déjà utilisés des documents avec cette licence ?). Il faudrait alors travailler sur les différents acceptations de la notion de licence libre (qui défend quoi en matière de licences) et présenter d'autres licences du même type (c'est à dire dont les prétentions sont contestées par les acteurs les plus crédibles du libre) par exemple: Open Content License, Reciprocal Public License, SGI Free Software License, Open Public License, Aladdin Free Public License, La Jahia Community Source License.... ske

Réponse au désaccord de pertinence[modifier le code]

Cette Licence ne donne effectivement pas tous les droits habituellement associés aux logiciels libres, pas plus que la Creative Commons dans la plupart de ses options. Ceci est normal car les licences penserpouragir et creative commons traitent de textes qui sont des créations intellectuelles différentes des logiciels.

La volonté du 'libre' reste de favoriser le développement et le déploiement des créations intellectuelles en élargissant les droits des utilisateurs, contrairement au 'non libre' qui protège le droit des auteurs de façon aussi restrictive que possible pour les utilisateurs.

Cependant aucune n'offre toutes les libertés, sinon aucune licence ne serait nécessaire. Les licences de logiciels libres obligent notamment les développeurs qui veulent utiliser les LL à diffuser le code source de leur travail et à renoncer à toute propriété intellectuelle sur leur propre contribution au développement. Cette combinaison de libertés et d'obligation (qui a évolué légèrement avec le temps) est particulièrement bien adapté au développement des logiciels. D'autres activités intellectuelles nécessitent un autre système de libertés/obligations pour se développer. Les différentes licences évoquées dans cet article tentent toutes de favoriser la diffusion des contenus par le principe de liberté et sont donc à considérer comme Licence Libres. Xavier Gillet 30 juin 2006 à 21:46 (CEST)

Nuance par par principe de liberté, mais par principe de 4 libertés! J'ai lu la licence elle permet de vérouiller un doc. cas des « sections invariantes » là évidemment c'est une entorse évidente au copyleft. Au pire on trouve des restrictions différentes selon les licences mais j'ai jamais lu de licence Libre comportant une interdiction de modification.--Juytter 10 juillet 2006 à 01:52 (CEST) Ah et en plus c'est de l'auto-promo, vous êtes mal placé pour débattre en toute neutralité--Juytter 10 juillet 2006 à 01:58 (CEST)

Je ne comprend pas bien en quoi les sections invariantes sont une entorse au copyleft, juste une entorse au droit de modifier le contenu. De mon point de vue cela ne devrait pas empêcher de revendiquer la notion de Libre, en opposition avec les logiques commerciales controlant absolument l'utilisation des oeuvres "protégées". Voir l'autre discussion :[[4]].

Sur Wikipedia les articles encyclopédiques doivent s'efforcer d'être neutres, mais cela ne concerne pas les débats dans les pages de discussion.

Vos avis?[modifier le code]

J'aimerais avoir vos avis sur la pertinence d'une classification des licences libres telle que celle-ci avant publication dans le grand bain... --Witoki 17 août 2006 à 14:08 (CEST)

C'est joli, mais pas (encore) assez fiable pour être mis dans un article. Marc Mongenet 17 août 2006 à 14:20 (CEST)
Salut, cette présentation est pas mal (synthétique et agréable à lire), mais il me semble l'avoir déjà vu quelque part ??? Je pensais que c'était sur le wikipédia anglais, mais c'est pas ça [5]. Donc si c'est ta création ou une reprise d'un document sous GFDL par exemple, vas y ;-) --Amoreau 17 août 2006 à 14:28 (CEST)
Oui, c'est ma création, je me suis inspiré des pages de l'OSI et de la FSF citées sous le tableau. Marc, la licence BSD ne garantit pas l'accès aux sources? ce n'est donc pas une licence de logiciel libre, tu es sûr? --Witoki 17 août 2006 à 14:38 (CEST)
Si c'est bien une licence de logiciel libre. Attention, « l'accessibilité du code source est une condition requise pour un logiciel libre »[6] signifie qu'on doit avoir accès au code, mais ne signifie pas que la licence doivent parler du code source. D'ailleurs pour un logiciel dans le DP, il n'y a pas de licence. Prenons un exemple : un code source avec une licence BSD, c'est un logiciel libre. Un programme compilé avec une licence BSD et aucun accès au code source, ce n'est pas un logiciel libre. Marc Mongenet 17 août 2006 à 16:16 (CEST)
Je trouve cette présentation très bien faite, alors si c'est toujours d'actualité vas-y : mets-la dans l'article. --Surt_Fafnir mardi 12 février 2008 à 15:58 (CEST)

Aspects commerciaux des licences libres et de libre diffusion[modifier le code]

Bonjour,

Je suis étonné qu'il ne soit fait mention nulle part dans cet article, qui concerne un des aspects fondamentaux du "libre" en général, à savoir les textes juridiques qui le sous-tendent, du fait qu'il est possible, dans le cadre d'une GPL, de gagner de l'argent, que cela soit par la commercialisation d'une nouvelle version du logiciel, ou par la commercialisation de services autour du logiciel libre, etc. La FSF n'a de cesse de bien préciser "Free as in free speech"!! C'est bien là tout l'épineux problème: libre ne veut absolument pas dire gratuit!! J'ai pas la sensation de dire quelque chose de nouveau, là...

De plus, voici ce que je lis sur la page en:Free content:

Besides free as in freedom, there is also another important meaning of the word free: free of charge. The two meanings of the term free are often illustrated with the phrases "free as in beer," which alludes to monetary price or cost but has little to do with freedom, and "free as in speech," which alludes to the widely recognized freedom of speech (see, for example, the First Amendment to the United States Constitution), but which has little to do with monetary price or cost. The usage of "free" in "free content" carries only the latter meaning - as in speech - because the emphasis is on everyone's freedom to engage with the content, understand it, modify it, and share it with others. This ambiguity in the word free can create confusion, especially since many (but by no means all) free content works are also available at no charge. Many languages other than English use two different words for these distinct concepts.

Au moins, cet aspect est abordé, et il me semble qu'il devrait en être de même sur la page française des licences libres, pour que l'information soit plus précise et complète.

Je ne modifie pas la page directement; quoique l'envie et la matière soient là, parce que je respecte au plus haut point wikipédia, dont je ne suis pas un contributeur régulier, à mon grand dam.

cordialement

Séparer le logiciel?[modifier le code]

Les licences du logiciel libre est un sujet. Il y a une définition, il y a des licences.

Les licences libre pour des autres domaines, c'est une autre histoire.

Ce article-ci parle de la définition du logiciel libre et puis l'applique aux autres domaines. Là, il n'y a pas de consensus. Est-ce qu'on peut créer un article pour Licence du logicial libre ? --Not-Pierre (d) 11 janvier 2008 à 11:35 (CET)

Pas de réponse? Alors, on y va! Not-Pierre (d) 22 janvier 2008 à 21:56 (CET)

Certaines licences Creative Commons (les licences avec clause « NC » et « ND » ne sont pas considérées comme des licences libres mais comme des licences de libre diffusion) ;[modifier le code]

puisqu'il s'agit de la liste des licences libres, ne serait-il pas plus adéquat de remplacer cela par

  • CC-By-Sa et une référence sur le sujet.

il me semble aussi qu'une note sur les efforts en cours en vue d'équivalence entre les licences libres serait bienvenue ici. Mais je ne suis pas un expert. --Fal7i (d) 12 janvier 2009 à 14:59 (CET)