Discussion:Domaines de vision

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Fusion[modifier le code]

Suite à la fusion effectuée par Ellande depuis les 3 articles dédiés, je crée la Page de Discussion. N'hésitez pas à contribuer Sourire --Gormé (discuter) 12 juillet 2018 à 20:55 (CEST)

Notification Ellande : Sans remettre en cause le sujet de l'article, son titre appelle au moins un autre domaine : la vision centrale (sensible aux détails et à la couleur) et la vision latérale ou périphérique (sensible principalement au mouvement). Aucune source en particulier ne me vient à l'esprit (sinon comme toujours Le Grand 1972 et Gregory 2000/1969), ce que j'ai sur mes rayonnages. PolBr (discuter) 12 juillet 2018 à 21:25 (CEST)

Notification PolBr : Bonne remarque. Ce nom peut être sans doute clarifié bien qu'il soit visiblement déjà employé (e.g. ici)... A mon sens il y a trois confusions possibles : 1) celle que vous mentionnez concernant la vision sur l'axe ou hors-axe de l'oeil humain - pour ce qui concerne les références les modèles de Gullstrand-Le Grand, Lotmar (1971, avec asphériques), Kooijman (1983), Navarro (1985), Liou-Brennan (1997), Arizona (Schwiegerling, 2004) et Goncharov-Dainty (2007, avec GRIN) sont à mon sens les principales contributions à l'étude des aberrations de l'oeil humain hors-axe. 2) Le nom de domaine de vision apparaît aussi dans la formule "domaine de vision nette" (ensemble des distances à laquelle un utilisateur peut accommoder). 3) le "domaine de vision" pourrait s'apparenter à une notion spectrale...
Est-ce que renommer l'article en "Domaines de vision (luminosité)" permettrait de lever l'ambiguïté à votre sens ? --Gormé (discuter) 13 juillet 2018 à 17:11 (CEST)
Certainement pas « luminosité ». Du fait de l'adaptation visuelle, la sensibilité lumineuse globale varie selon l'illumination. Il ne s'agit ici que du domaine d'action des photorécepteurs et de leur sensibilité spectrale.
Je serai plutôt d'avis de laisser le titre tel, et d'ébaucher le traitement de la différence entre domaine central et domaine périphérique. Je n'avais pas en vue les questions d'optique de l'œil, et les questions d'aberrations optiques hors axe, mais celles, bien plus en rapport avec les domaines photopique et scotopique, qui découlent de la répartition des cônes et de la spécialisation de cellules ganglionaires, aboutissant à des différences dans la détection des couleurs, des contours, du mouvement. PolBr (discuter) 13 juillet 2018 à 19:20 (CEST)
Sinon, Domaines de vision fovéale est approprié, mais bien inattendu. PolBr (discuter) 13 juillet 2018 à 20:17 (CEST)
Merci pour la réponse et les précisions ! Oui en effet Domaines de vision fovéale me paraît difficilement accessible au profane, donc à défaut je vous rejoins pour garder le titre actuel et clarifier les choses dans le corps de l'article. --Gormé (discuter) 16 juillet 2018 à 12:23 (CEST)
  • Notification Ellande et Gormé : proposition de rédaction, dans laquelle l'essentiel de l'article reste identique, avec plusieurs liens vers des articles en rapport avec les domaines de vision. PolBr (discuter) 2 octobre 2018 à 09:59 (CEST)

Crépuscule[modifier le code]

Domaines de vision[modifier le code]

(copié de Discussion utilisateur:PolBr)

Bonjour, j'ai procédé à ce qui me semblait être une correction. Celle-ci était établie en fonction de l'éclairement lumineux du début du crépuscule nautique. Je précise que je parle ici de l'aube et non du crépuscule du soir. C'est-à-dire une mesure de 0,0020 lux alors que le soleil se trouve à -12°. En effet, les astronomes définissent le crépuscule astronomique comme une période pendant laquelle, entre autres caractéristiques, la lumière existante n'est pas perceptible à l'être humain. Or, la valeur de 0,0010 lux (soit 1 millicandela-stéradian par mètre carré) correspond au moment où le Soleil est à une position de 13° au-dessous l'horizon. Mais qu'en est-il exactement de la perceptibilité de l'oeil humain à ces moments? Celle-ci commence-t-elle vraiment à un éclairement de 0,001 lux ? Vous en savez apparemment beaucoup sur le sujet. Merci de me répondre, je suis intéressé. Carlassimo (discuter) --Carlassimo 2 octobre 2018 à 14:16 (CEST)

Notification Carlassimo : D'après ce que j'en ai lu, les domaines de vision n'ont pas de limite précise et rigoureuse. J'ai depuis tenté de préciser les définitions des domaines, sans pouvoir, faute de source pour l'instant être aussi concis qu'ici :
Le domaine photopique est celui où l'on peut reproduire avec le moins de variation les expériences de perception des couleurs, le domaine scotopique est celui dans lequel deux rayonnements monochromatiques de longueur d'onde nettement différente se perçoivent identiquement.
Les domaines mésopique et celui de l'éblouissement se définissent négativement, comme ceux pour lesquels aucune de ces conditions n'est remplie. Les deux domaines principaux, ainsi définis par rapport aux protocoles d'expériences psychophysiques, ne me semblent pas avoir de rapport nécessaire avec le crépuscule, quelle que soit la façon dont on le définit.
Quelle considération vous fait placer votre contribution dans Domaines de vision? Pourriez-vous, par égard à mon perfectionnement personnel, m'indiquer où je puis en apprendre plus sur ces valeurs et le contexte dans lequel on les utilise ? PolBr (discuter) 2 octobre 2018 à 14:48 (CEST)
Notification PolBr : Estimant que la science est à partager (sinon je ne serais pas wikipédien), je vous donne volontiers le lien de la seule source sur ce sujet dont je dispose dans mes favoris : http://articles.adsabs.harvard.edu//full/1936C%26T....52..245A/0000252.000.html J'espère que ce lien vous intéressera. En fait, je vous explique comment je me suis trouvé mêlé à ces problèmes d'éclairement. Il se trouve que je me suis intéressé à la lumière zodiacale. Ayant appris qu'elle peut être encore visible, dans des régions dépourvues de toute pollution lumineuse, pendant le crépuscule astronomique et parfois jusqu'en son milieu (et non uniquement pendant la nuit noire), j'ai voulu savoir quand la lumière du soleil devenait perceptible à l'être humain. Autrement dit quel était le laps de temps compris entre la disparition de la lumière zodiacale et le début de la visibilité des premières lueurs solaires pour notre organe de vision. En tout cas merci de m'avoir répondu. Cordialement. Carlassimo (discuter) --Carlassimo 2 octobre 2018 à 19:08 (CEST)