Discussion:Bruno Gollnisch

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

feu terminé et archivéSuppression des discussions closes : voir l'historique

Japonaise ?[modifier le code]

Son épouse est elle "Japonaise" ou "(Française) d'origine japonaise" ? En contexte, ça n'a rien d'un détail négligeable...

Non-lieu[modifier le code]

  • Ayant été accusé pour des propos qu'il n'a pas tenu et que tout les médias ont reproduit, je me suis dit que comme il était innoncenté, l'on pouvait se permettre de donner l'opinion de la victime.j'ai donc remis le petit bout qui vient d'être effacé.Kintaro Oe 21 mars 2006 à 07:48 (CET)
En fait, il y a dans cette affaire deux procédures en cours. Lire  : http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0,36-752641,0.html. Il y a non lieu pour la première procédure, mais un appel a été lancé. Concernant la seconde procédure, elle est toujours en cours. --Markov (discut.) 21 mars 2006 à 09:54 (CET)
Ah, c'est intéressant! Dans cette affaire il y a donc apparement 4 procédures dont 1 terminée. 2 affaires contre Gollnisch, et deux contre-plainte contre ses accusateurs. Il faudrait le préciser. Ils auraient pu tout juger d'un coup tout de même, cela aurait été plus simples pour les wikipediens.:DKintaro Oe 21 mars 2006 à 23:15 (CET)


Vandalisme 22.09.06. 17h27[modifier le code]

Le 22 septembre à 17h27, l'utilisateur Taguelmoust a supprimé un paragraphe de l'article sans aucune justification autre que "retrait d'un articulet non neutre et partisan". Il s'agissait de la réaction officielle de B.G à son non-lieu rapporté par le journal de gauche Libération. C'est du vandalisme pur. Cordialement.Kintaro Oe | 22 septembre 2006 à 18:17 (CEST)

Beaucoup de mots, je ne vois pas de raison de parler de vandalisme. Mon point de vue serait qu'il y a une certaine logique à se faire l'écho de la satisfaction de Bruno Gollnisch, mais peut-être sur un mode plus neutre? Peut-être une phrase plus brère qui renvoie à l'artcile de Libé? Le morceau sur Perben me semble un peu de trop. Bradipus Bla 22 septembre 2006 à 18:58 (CEST)
Je parle de vandalisme, car il s'agit d'un retrait d'un paragraphe entier sans justification. Que signifie le mot de vandalisme pour vous ?
Il ne s'agit pas de tant la satisfaction de B.G. (il suffirait alors de dire que "des larmes de joie ont coulé à l'annonce de son innocence reconnue ^^; = sans intérêt pour moi), mais de son opinion politique sur cette affaire. Alors on peut soit paraphraser cette position, soit plus simplement on cite correctement ce qui a été dit. Mais l'on peut difficilement reprocher à une personne de tenir des propos non-neutre sur les propres injustices qu'elle a subi. C'est tordu comme raisonnement, je trouve. Cordialement.-Kintaro Oe | 22 septembre 2006 à 19:19 (CEST)

Positionnement[modifier le code]

Dans le paragraphe "Positionnement", changement du terme dépréciatif POV "bruyamment" pour le terme neutre "avec vigueur". Kintaro Oe | 20 mai 2007 à 16:21 (CEST)

Affaires controversées[modifier le code]

Dans le paragraphe "Affaires controversées - En 1996 ", ajout de précisions. Ce n'est pas le livre qui est condamné mais l'auteur. Et la référence porte sur l'oeuvre entière, les "livres". Explication du distingo, France/Russie. Kintaro Oe | 20 mai 2007 à 17:05 (CEST)

Dans le paragraphe "Affaires controversées- En mars 1990" ajout de précisions et de référence sur Franz Schönhuber et la manifestation. Kintaro Oe | 20 mai 2007 à 17:30 (CEST)

Résumé =[modifier le code]

A Apokrif - Je suis d'accord que c'était trop long. Cependant important de le mentionner dans le résumé. Nous pouvons continuer à chercher une bonne solution sur cette pdd . Cordialement Galufa (d) 7 juin 2009 à 16:39 (CEST)

arret de la Cour de Cassation[modifier le code]

Merci de ne plus présenter l'arrêt de la Cour de Cassation sous sa version tronquée et de ne plus vandaliser ce qui suit:

Le 23 juin 2009, la Cour de cassation a cassé sans renvoi la décision prononcée par la cour d'appel de Lyon à l'encontre de Bruno Gollnisch pour contestation de crimes contre l'humanité[1]. La Cour de cassation précise dans ses motivations que s'agissant des propos tenus lors de la conférence de presse, la Cour d'appel de Lyon a « méconnu le sens et la portée des textes ». « Les propos retenus dans la citation ne permettent pas de caractériser à la charge du prévenu le délit de contestation d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité tel que défini par l'article 6 du statut du tribunal militaire international annexé à l'accord de Londres du 8 août 1945 et commis soit par les membres d'une organisation déclarée criminelle en application de l'article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de tels crimes par une juridiction française ou internationale » (Arrêt, page 13).

Cela ne signifie pas que Bruno Gollnisch soit pour autant blanchi des accusations de négationnisme portées contre lui, les condamnations ont été annulées au motif que les propos tenus lors de la conférence de presse du FN étaient ambigus et contradictoires de telle sorte que le doute devait bénéficier à B.Gollnisch et qu'en outre les propos distincts qui ont été tenus notamment lors d'une interview à i-télé où il essaie de semer le discrédit sur les conclusions du procès de Nuremberg ne pouvaient pour des raisons purement procédurales, en vertu en l'occurrence du principe de l'immutabilité de l'instance donner lieu à condamnation. (Lire l'arrêt de la Cour de Cassation) Les juges de la Cour d'appel de Lyon ont constaté dans leur décision que cette interview accordée à I-témé et autres propos non visés dans la citation ne présentaient aucune ambiguïtés quant à leur caractère négationniste qui relève selon eux de "l'évidence" et la Cour de Cassation ne les a pas démentis sur ce point.''

Cet arrêt est sans incidence sur la sanction administrative prononcée par les instances disciplinaires des universités[2]. Bruno Gollnisch a néanmoins annoncé son intention d'entamer les démarches nécessaires afin de réintégrer son poste d'universitaire[3].''--93.11.212.223 (d) 9 septembre 2009 à 18:48 (CEST)

Ce n'est pas moi qui fais du vandalisme. Votre interprétation est purement personnelle. Elle n'est pas sourcée. Vous avez beau dire que l'arrêt de la Cour de Cassation constitue la source de vos modifications, cet arrêt est justement sujet à plusieurs interprétations, la preuve en est que nous ne sommes pas d'accord. Il est aussi douteux de voir écrit : " Les propos retenus dans la citation ne permettent pas de caractériser à la charge du prévenu le délit de contestation d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité". Puis quelques lignes plus bas : "Cela ne signifie pas que Bruno Gollnisch soit pour autant blanchi des accusations de négationnisme portées contre lui". Et vous osez dire qu'il ne s'agit pas là d'une interprétation personnelle ? Trouvez un texte d'un juriste reconnu qui vient sourcer vos affirmations péremptoires et arrêtez de prendre l'arrêt de la Cour comme allant dans votre sens. --Assalit (d) 9 septembre 2009 à 18:57 (CEST)

J'ai qu’en même du mal à croire en votre bonne foi: quand il est dit " Les propos retenus dans la citation ne permettent pas de caractériser à la charge du prévenu le délit de contestation d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité" il est alors question des propos qui ont été tenus lors de la conférence de presse de B.GOLLNISCH et qui figuraient dans la citation initiale. Or pour condamner Bruno Gollnisch la Cour d'appel s'appuyait également sur des faits distincts dont le caractère négationniste relevait cette fois de l'évidence, à savoir les propos tenus lors d'une interview à I-télé et tous ceux qui ont servis à condamner Bruno Gollnisch alors qu'ils n'étaient pas dans la citation initiale. La Cour de Cassation a relevé que les propos tenus lors de la conférence de presse qu'elle a qualifié de contradictoires ne caractérisaient pas l'infraction, néanmoins elle n'a pas du tout démenti la Cour d'appel comme elle y était invitée quant au fait que le caractère négationniste des propos non visés dans la citation et notamment ceux tenus lors d'une interview à I-télé relevaient de l'évidence. Sur ce dernier point elle a simplement relevé que la Cour d'appel ne pouvait retenir à bon droit ces derniers propos qui n'avaient pas été visés en temps voulu dans la procédure. Autrement dit s'agissant des propos tenus lors de l'interview à I-télé et autres propos non visés en temps voulu, Bruno Gollnisch ne doit sa relaxe qu'à une règle de pure procédure. L'arrêt de la Cour de Cassation n'a donc certainement pas blanchi Bruno Gollnisch des accusations de négationnisme qui pèsent contre lui. Bruno Gollnisch a d'ailleurs définitivement été reconnu coupable d'avoir tenu des propos à connotation négationniste par toutes les juridictions disciplinaires et administratives qui ont été saisies. J'ajoute que même si on se limite aux propos tenus lors de la conférence de presse, l'arrêt de la Cour de Cassation n'a pas vraiment blanchi Bruno Gollnisch de l'accusation de négationnisme, elle a juste estimé que de tels propos qu'elle a qualifié de contradictoires étaient ambigus et qu'ainsi la responsabilité pénale de Bruno Gollnisch ne pouvait être engagée puisque le négationnisme tel qu'il est définit en droit pénal n'était pas suffisamment caractérisé. Mais cette ambiguïté qui exclut la responsabilité pénale peut être constitutive d'une faute disciplinaire ou servir de socles à des accusations qui relèvent de la liberté d'expression... Quoi qu'il en soit Bruno Gollnisch a prétendu lors d'une interview à Novopress que le procès de Nuremberg avait attribué aux nazis le massacre de Katyn perpétré par les soviétiques. Or comme tout historien le sait, le jugement du tribunal de Nuremberg a blanchi les nazis des massacres de Katyn en dépit de l'entêtement de l'Union soviétique pendant le procès à imputer ces massacres aux nazis. En cela Bruno Gollnisch qui enseigne le droit international et qui n'est donc pas du tout ignorant de ces questions a tenté de semer le discredit sur cette décision de justice et ainsi de porter atteinte à son autorité, fait pévu et réprimé par la loi Gayssot. --93.11.212.223 (d) 9 septembre 2009 à 20:35 (CEST)

Vous pourriez peut-être citer le passage exact où selon vous, la Cour de cassation reconnaît le caractère négationniste d'une partie des propos de Gollnisch. Si j'ai bien compris, vous qualifiez de négationniste le fait que BG ait remis en cause le jugement du tribunal de Nuremberg concernant le massacre de Katyn. Il y a quand même une énorme différence entre nier les chambres à gaz par exemple (ce que la Cour de cassation a reconnu qu'il n'avait pas fait, en dépit de ce que vous tentez de faire croire), et remettre en cause le jugement de Nuremberg sur Katyn. Dans la tête du lecteur lambda qui lit l'article avec vos modifications, apparaît l'idée que la Cour de cassation a reconnu que BG avait nié l'existence des chambres à gaz, ce qui est bien évidemment faux. Ce procédé est hautement malhonnête. Quant au fait que selon vous, la Cour de cassation, en déclarant : "les propos retenus dans la citation, qui renferment des énonciations contradictoires, ne permettent pas de caractériser à la charge du prévenu le délit de contestation d'un ou plusieurs crimes contre l'humanité", n'a pas blanchi BG des accusations de négationnisme portées contre lui, cela relève d'une pure interprétation personnelle, et Wikipédia n'a pas vocation a recueillir vos propres opinions. Assalit (d) 10 septembre 2009 à 15:18 (CEST)

Positionnement[modifier le code]

Ce paragraphe : De nombreux médias, parmi lesquels Le Monde, Le Nouvel Observateur, L'Express, France Info, L'Humanité ou encore Libération, des organismes privés traitant de questions politiques notamment l'ensemble des instituts de sondage français tels IPSOS, la TNS Sofres ou BVA, les principales agences de presse comme AP, Reuters et l'AFP, qualifient Bruno Gollnisch de responsable ou dirigeant « d'extrême droite ». Cependant, Bruno Gollnisch considère que le Front national est un courant de « droite nationale », et non un parti d'extrême droite. ne respecte pas le respect de la neutralité de point de vue et en particulier de la proportion à donner aux points de vue. Toutes les sources de qualité (ex. : livres spécialisés sur la politique française) situent cette personne à l'extrême droite. Pour un article relativement court comme celui ci, si ce refus de l'étiquette extrême droite devait être mentionné, il devrait à mon avis l'être en beaucoup moins de mots. Cordialment Galufa (d) 3 juillet 2010 à 14:20 (CEST)

Selon René Rémond, historien politique, spécialiste de la droite en France, le FN est un courant nationaliste, héritier du légitimisme. Sinon, en ce qui concerne le terme "extreme droite", il n'a plus aucun sens aujourd'hui ou bien il signifie (actuellement) "les méchants".
Le point est, à mon avis, intéressant et mérite d'être mentionné. L'intérêt de lister ts les médias parlant d'extrème droite me semble bcp plus faibe; pourquoi choisir ceux là et pas les chaines de TV, Le Figaro ou un nombre encore plus grand de journeaux. Je vous propose cette rédaction: "Habituellement présenté comme responsable ou dirigeant « d'extrême droite », Bruno Gollnisch considère que le Front national est un courant de « droite nationale », et non un parti d'extrême droite." Cela vous convient-il. --Marc (d) 2 septembre 2010 à 12:47 (CEST)

Relations entre B. Gollnish et Jobbik[modifier le code]

La presse parle en long et en large sur les relations du FN avec d'autres partis d'extrême droite en Europe. Je ne vois pas pourquoi certains ici veulent enlever les références qui le prouvent. --Klkktk (discuter) 14 juin 2014 à 19:27 (CEST)

Hatonjan: enlevez les références du blog si vous voulez, mais pas les autres qui sont parfaitement admissibles. --Klkktk (discuter) 14 juin 2014 à 19:29 (CEST)

La presse parle peut être des relations du FN avec d'autres partis d'extrême droite, ce qui n'a rien de choquant, mais quid de ce que vousb introduisez spécialement sur monsieur Gollnisch. La source doit parler a minima de lui, sinon elle n'apporte quasi-rien sur cette page. Hatonjan (discuter) 14 juin 2014 à 19:31 (CEST)
Et Médiapart et Politis font un article au sujet des relations du FN avec Jobbik et ils citent les propos de B. Gollnisch en exemple. Lisez les articles svp. --Klkktk (discuter) 14 juin 2014 à 19:39 (CEST)
Oui et ? J'ai l'impression que vous cherchez à déclencher une tempête dans un verre d'eau. Cette visite n'a que peu de retombée médiatique, donc cette partie n'a pas vraiment de raison d'être, du moins telle que montrée ici. Hatonjan (discuter) 14 juin 2014 à 19:42 (CEST)
Non, ce n'est pas une guère d'édition puisque j'ai enlevé les citations de blog qui vous dérangeaient. Non ce n'est pas une guerre d'édition puisque j'ai engagé ici la discussion bien avant l'imposition du bandeau R3R. Et oui, c'est une mention importante, nonobstant la couverture médiatique -- d'ailleurs, à ce compte, il ne faudrait aujourd'hui parler que de foot et de rien d'autre ... Ce n'est pas parce les grands médias étriquement hexagonaux se désintéressent de la politique européenne qu'elle n'existe pas. --Klkktk (discuter) 15 juin 2014 à 15:23 (CEST)
Je plussoie Hatonjan. Je ne vois pas pourquoi inscrire ça sur Gollnish en particulier. C'est intéressant du point de vue des alliances électorales du FN mais sans source secondaire centrée sur le sujet (c'est à dire un média de référence national ou international qui titre son article sur les liens entre Gollnisch et le Jobbik), c'est non avenu. Celette (discuter) 15 juin 2014 à 03:29 (CEST)
Celette, vous inventez des règles qui n'existent pas sur WP. Pour le fond: les électeurs français ont envoyé 23 députés FN au Parlement européen (PE); le FN et ses députés cherchent (c'est public) à former des alliances avec d'autres partis d'extrême droite en Europe afin de constituer un groupe parlementaire au sein du PE. Par ailleurs, environ 3/4 du droit de chaque Etat membre est à présent une transposition de directives européennes issues d'initiatives de la Commission européenne sanctionnées par le PE. Les agissements des membres du PE sont donc de la plus haute importance et cette importance dépasse même, de fait, celle des députés nationaux. Partant, les déclarations de Bruno Gollnisch (ancien "n°2") engagent son parti à tel point que Marin Le Pen a dû lui enjoindre, ainsi qu'au fondateur du parti son père, de quitter l'Alliance européenne des mouvements nationaux (AEMN) -- voir, par exemple, Le Monde du 14 nov. 2013. Les tentatives de rapprochement avec Jobbik sont publiques et pas du tout anodines; elles ont donc leur place dans cet article et, comme vous pouvez le constater en consultant l'historique des modifications de cet article, je ne suis pas du tout le seul à arriver aux même conclusions. --Klkktk (discuter) 15 juin 2014 à 15:23 (CEST)
Hormis des attaques, des éléments de fond ? Et lisez WP:TI, votre argumentaire ci-dessus me semble être totalement dedans. Hatonjan (discuter) 15 juin 2014 à 16:08 (CEST)
Euh des quoi? des attaques? contre qui? contre de quoi? des martiens? Veuillez svp préciser votre pensée. Non il ne s'agit absolument pas d'un TI, de nombreux articles de presse en parlent mais vous voulez effacer les références que moi et d'autres ont apporté. Je vous demande donc pourquoi voulez-vous procéder ainsi? M'accuser de "TI" est fondamentalement hors sujet puisqu'il s'agit d'une page de discussion et donc d'argumentation.
+1 Hatonjan.
Totalement hors-sujet. Dès qu'apparaît le mot « Gollnish » dans un article, ce qui est dit dans cet article n'est pas directement transposable dans WP, qui n'est pas une revue de presse. Donc à vous de fournir les sources adéquates si vous voulez que votre modif soit acceptable et d'arrêter cette guerre d'édition ; dans le cas contraire, la page n'aura que pour vocation à être protégée en écriture, le temps que cesse votre passage en force. Celette (discuter) 15 juin 2014 à 16:22 (CEST)
Celette, encore une fois, vous inventez des règles qui n'existent pas. A moins que je ne les ignore. Dans ce cas, veuillez les préciser en mentionnant le liens vers ces hypothétiques règles. Veuillez aussi indiquer ce que vous considérez comme sources adéquates. D'avance merci.
Encore une fois, il n'y a ni guerre d'édition ni passage en force puisque aucun IP ou utilisateur n'a révoqué 3 fois de suite une modification (ma dernière modification n'est que l'enlèvement des deux références contestées par Hatonjan, ce qui est la preuve que je lui donne raison sur ce point donc très loin de la guerre dont vous m'accusez). J'ai par ailleurs engagé ici la discussion bien avant l'imposition du bandeau R3R et je me suis abstenu de toute modification depuis. L'utilisation du bandeau R3R par Superjuju10 est donc pour le moins prématurée. A lui de s'en expliquer ...
Quant à la critique des sources, c'est en effet un point important. Et que constate-t-on dans la version actuelle? Ceci:
1. blog
2. livre
3. livre
4. source primaire
5. source primaire
6. article de presse
7. article de presse
8. article de presse
9. article de presse
10. source primaire
11. article de presse
12. article de presse
13. source primaire
14. source primaire
15. article de presse (lien brisé)
16. blog
17. article de presse
18. article de presse
19. source primaire
20. article de presse
21. article de presse
22. article de presse
23. article de presse
24. blog
25. article de presse (lien brisé)
26. article de presse
27. article de presse
28. article de presse
29. article de presse
30. article de presse
31. livre de fiction
Enlevons donc toutes les sources primaires, de blogs, de livre de fiction et de presse et il restera ceci:
Bruno Gollnisch est issu d'une lignée d'universitaires, d'hommes politiques et d'industriels originaire du Nord-Est de la France. Il a pour ancêtres Edmond Gollnisch, qui fut maire de Sedan de 1873 à 1874, le physiologiste Pierre Flourens, professeur au Collège de France, député en 1839 et académicien, ainsi que le fils de ce dernier Émile Flourens, ministre des Affaires étrangères de la Troisième République.Son arrière-grand-oncle Gustave Flourens fut l'un des chefs militaires de la Commune de 1871, épisode pendant lequel il trouve la mort, tué par un soldat3. Un autre de ses trisaïeuls, Michel Chevalier, fut conseiller économique de Napoléon III. Un de ses oncles, Paul-Émile Viard, fut doyen de la faculté de droit et député d'Alger.
Il ne restera plus qu'à supprimer l'article ... Voilà une conclusion bien absurde si l'on suivait les pseudo-règles de Celette. Avouez qu'il y a là comme un paradoxe ... --81.245.192.2 (discuter) 15 juin 2014 à 23:39 (CEST)
Vous versez dans le hors-sujet intégral, et ça ne fera pas bouger quelque lignes. Il n'y a pas de « règles » sur Wikipédia, il y a des principes fondateurs, des recommandations et des coutumes qu'il convient de respecter et que, depuis mes six années de contributrice, je crois connaître. On n'ajoute pas d'information pour le simple plaisir d'en rajouter ou parce que le nom d'un article de Wikipédia apparaît sur une ligne dans un article de presse. En l'occurrence, vous souhaitez mentionner les liens entre Gollnish et le Jobbik. Or ce qui serait pertinent concernerait le FN et le Jobbik. Ou bien il faudrait présenter des sources qui attestent de l'importance de l'information. Nous n'avons pas vocation à compiler tous les articles de presse où le nom « Bruno Gollnish » apparaît. Tout ce que vous avez apporté pour l'instant, ce sont soit des sources primaires (le site du Jobbik), soit des références dont le sujet principal ne concernait pas en premier lieu Jobbik et Gollnish. Rémédiez à cela et on pourra en discuter posément, mais sinon, c'est non avenu. Celette (discuter) 15 juin 2014 à 23:53 (CEST)

C'est exact. Vous ne connaissez pas les regles de WP. Vous inventez. Le lien entre Gollnisch et ce parti anti-semite et irredentiste est relevant pour le publique. Si on avait que le droit d'utiliser le Monde et le Figaro comme source, WP n'aurait presque rien. Lisez les regles de WP. Peut etre vous comprenez pas l'anglais, mais je recommende que vous les lisiez dans la langue originale.

Y aurait il un lien entre Marian1981 (d · c · b) et Klkktk (d · c · b), j'ai l'impression de parler à la même personne, est ce que je me trompe ? Hatonjan (discuter) 17 juin 2014 à 20:46 (CEST)
Non Hatonjan, je n'ai rien à voir avec Marian1981 (d · c · b). Vous êtes à court d'arguments? --Klkktk (discuter) 1 juillet 2014 à 01:55 (CEST)
Non Celette (d · c · b), je suis dans le sujet que vous m'imposez, à savoir vos règles sorties de nulle part sur les sources et qui ne tiennent absolument pas la route, à savoir que -- comme bien souvent pour des personnes vivantes -- un article est essentiellement basé sur des articles de presse et c'est précisément le cas ici (une compilation d'articles de presse selon vos termes), bien avant mon intervention. Mais lorsque je me penche sur vos contributions sur cet article, je constate que (hormis les annulations et les retouches cosmétiques), la première est sans aucune source et que la seconde est une source primaire, qui plus est un roman qui n'a aucune notoriété. Je vous prie donc de l'enlever.
Que vous contribuiez depuis 6 ans, 6 mois ou six jours m'importe peu et n'est pas un argument recevable. Je vous demande simplement de donner les liens précis vers les "recommandations" et les "coutumes" que vous invoquez et vous ne le faites pas. C'est votre passage en force qui est non avenu.
Non, je n'ajoute pas d'infos "pour le plaisir": le FN était un membre fondateur de l'Alliance européenne des mouvements nationaux qui compte toujours Jobbik parmi ses membres; B. Gollnisch en a été le premier président jusqu'à octobre 2013, date qui coïncide précisément avec son discours de soutien à Jobbik. C'est son ami Béla Kovacs, membre de Jobbik, qui lui succède à la tête de l'AEMN. Il y a donc une collaboration très claire d'au moins quatre années entre B. Gollnisch et Jobbik via l'AEMN.
Non, je n'ai apporté aucune source primaire, au contraire je les ai enlevées. Les sources que j'ai effectivement apporté (Les relations ambiguës du FN et du Jobbik hongrois, Médiapart, 5 janvier 2012 et Le FN a bien des liens avec le mouvement Jobbik, Politis.fr 8 octobre 2013) mentionnent toutes deux B. Gollnisch à plusieurs reprises et le présentent comme le fil rouge entre le FN et Jobbik. Ce fait a donc sa place dans l'article qui nous occupe, ne vous en déplaise.
Je note -- avec un certain amusement -- que vous dites "nous n'avons ...". Qui est ce "nous"? Vous représentez un groupe? Vous avez fait l'objet d'une élection? Un "nous de majesté"?
Post scriptum: je tombe par hasard sur l'historique de l'article Elio Di Rupo où vous avez restauré des allégations nauséabondes et calomnieuses. Heureusement que Mogador (d · c · b) était là pour veiller au grain ... Avec vous, il semble que ce soit le "faites ce que je dit, pas ce que je fait" qui tienne lieu de seule règle. --Klkktk (discuter) 1 juillet 2014 à 01:55 (CEST)
Il n'y a pas de règles sur Wikipédia, il y a juste 5 principes fondateurs à respecter, puis des recommandations et des coutumes qui, si elle ne donnent pas la prime à l'ancienneté, me permettent a minima de vous dire qu'on ne débarque pas ici avec ses gros sabots en pensant avoir la science infuse. Ce n'est pas la loi de la jungle. Et puisque l'article Bruno Gollnish n'a pas vocation à recenser tous les articles de presse où le terme « Bruno Gollnish » apparaît, je vous demande, une nouvelle fois, de fournir des sources permettant de montrer que cette information est notable : à savoir des médias de référence qui indiquent précisément les liens particuliers de Bruno Gollnish et du FN, et pas un travail inédit compilant de façon maladroite et non-neutre (vous allez jusqu'à utiliser une source primaire, à savoir le blog de BG, c'est dire si ça vole haut…) des occurrences mal assimilées. Je suis navrée de vous dire que vous vous trouvez sur une encyclopédie, et pas autre chose. Cordialement, Celette (discuter) 2 juillet 2014 à 15:19 (CEST)

Officier honoraire et non de réserve.[modifier le code]

A 65 ans,Bruno Gollnisch n'est plus réserviste. On est réserviste (R) encore 5 ans après la limite d'âge de son grade (57 ans pour un capitaine de frégate) soit 62 ans. Ensuite le militaire est honoraire (H) . Décoré de la Croix de chevalier du mérite National, Bruno Gollnisch a été versé d'office dans l'honorariat. J'ai corrigé en conséquence. Maurice47 (discuter) 15 août 2015 à 22:54 (CEST)

Catégorie:Personnalité catholique traditionaliste[modifier le code]

@ Kouassijp : La lecture attentive de l'article ne permet pas, à l'heure actuelle, de comprendre de manière évidente pourquoi BG vient d'être rangé dans la catégorie:Personnalité catholique traditionaliste. Je ne dis pas que ce lien est faux, mais seulement que l'article manque d'éléments permettant de s'exclamer : Oui, bien sûr ! Ou alors, si ces éléments sont présents, ils sont d'une très grande discrétion. Si cette catégorisation résulte d'éléments vérifiables pour l'instant non mentionnés dans l'article, peut-être conviendrait-il de remédier à cette lacune. — Hégésippe (Büro) [opérateur] 5 janvier 2017 à 21:44 (CET)

Notification Hégésippe Cormier : Je viens d'apporter une source. --EB (discuter) 6 janvier 2017 à 00:02 (CET)