Discussion:Anglais

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Autres discussions [liste]
  • Suppression -
  • Neutralité -
  • Droit d'auteur -
  • Article de qualité -
  • Bon article -
  • Lumière sur -
  • À faire -
  • Archives

Source non admissible, affirmations vagues ou douteuses[modifier]

Je dépose ici ces deux paragraphes récemment ajoutés :

A noter donc un très grand nombre d'emprunts au français qui ont conservé leur orthographe d'origine (justice, courage, miracle, date, programme, machine, regret, surprise, empire, queue, table, intelligent, danger, centre, force, science, nature, culture, royal, image, attention, lion, double, muscle, secret, journal, police...) mais sont prononcés différemment ; et également un très grand nombre de mots issus de l'ancien français restés tels quels en anglais, alors qu'ils ont évolué en français moderne comme le terme language (issu en fait du vieux français, devenu langage), le mot castle issu du vieux français castel devenu château, ou encore chief devenu chef en français moderne, mais aussi le terme people qui provient en réalité d'une des variantes en ancien français (et normand) du mot peuple[1].

Remarquons aussi un très grand nombre de mots dérivés du français qui ont vu leur orthographe, et parfois leur signification, plus ou moins modifiés lors de leur inclusion dans la langue anglaise comme journey (de journée), view (de vue), charm (de charme), period (de période) ; on peut également évoquer la présence dans la langue anglaise de termes provenant du français mais qui ont cependant disparu de celui-ci alors qu'il évoluait, comme le mot fame signifiant célébrité, qui n'existe plus en français moderne tout en demeurant présent dans l'adjectif fameux, dont le sens a peu à peu évolué, ou quiet disparu du français moderne, tout en y perdurant aux travers du nom quiétude, de son contraire inquiet et du nom dérivé inquiétude. Enfin, notons que de très nombreux verbes anglais sont issus (ou dérivent) du français comme to change (de changer), to charge (de charger), to declare (de déclarer), to imagine (d' imaginer), etc. Et des mots décrits comme anglais ne sont parfois que des termes issus du français lui revenant, à l'image du mot sport, provenant en fait du vieux français desport. En conséquence, la croyance commune qui consiste à dire que la langue anglaise représente une menace pour le français se révèle inexacte tant la présence de mots issus du français en son sein y est importante, c'est donc plutôt la langue anglaise qui devrait être considérée comme menacée par le français et non l'inverse[2].

  1. [1]
  2. [2]

Tout d'abord, ils ont été insérés dans la rubrique « Classification et précision » alors qu'ils auraient dû l'être dans la sous-rubrique « Origine des mots ».

La source du contenu de ces paragraphes est un blog, source non admissible a priori. Ensuite ce blog ne concerne pas la langue anglaise, ni l'étymologie des mots.

L'origine des mots anglais telle qu'elle est donnée reste vague : justice est non pas un emprunt au français mais à l'ancien français, date est un emprunt au français de 1885, program est non pas un emprunt au français mais au latin programma (1630), people vient de l'Anglo-French people (fin du 13e), lui-même issu de l'ancien français peupel, secret (le nom) est emprunté au latin secretus, etc.

Enfin, l'affirmation finale (« la croyance commune qui consiste à dire que la langue anglaise représente une menace pour le français se révèle inexacte tant la présence de mots issus du français en son sein y est importante, c'est donc plutôt la langue anglaise qui devrait être considérée comme menacée par le français et non l'inverse » est une affirmation pour le moins paradoxale, n'émanant pas d'un spécialiste de la question, et qui laisse entendre que les mots d'origine française de l'anglais, intégrés à celui-ci depuis parfois plusieurs siècles, seraient une menace pour l'anglais d'aujourd'hui.

Tout cela est donc à revoir, en faisant appel à des ouvrages de spécialistes (par exemple ceux d'Henriette Walter) et à un dictionnaire étymologique comme celui-ci. --Elnon (discuter) 10 mai 2014 à 11:53 (CEST)

Bonjour,
Je me permets de répondre à votre réaction concernant mon ajout sur la page Wikipédia dédiée à l'anglais. En premier lieu, la liste des mots présentés au début de ce "rajout" était déjà présente auparavant, je n'ai fait que la compléter par quelques termes significatifs de cette forte présence de la langue française au sein de l'anglais. Concernant l'origine des termes ajoutés, je sais que justice, people sont issus de l'ancien français comme je l'ai d'ailleurs précisé, notamment pour people !
Concernant le terme programme par contre vous vous trompez, ce terme est bien un mot français, typique de son évolution, issu du latin programma, là je suis d'accord (lui-même d'ailleurs provenant du grec) ; le mot programme, avec sa terminaison en -me est bien français et est rentré tel quel en anglais, puis il s'est vu amputé de sa terminaison en anglo-américain devenant program, aux Etats-Unis notamment. Pour secret là aussi vous vous trompez, ce terme tel qu'écrit ainsi est bien français et est typique de celui-ci et de son évolution, alors que les autres langues latines ont majoritairement appliqué un -o final (comme l'espagnol secreto), d'ailleurs, voici quelques sources fiables expliquant cela, sur le Wiktionary anglais (et vous verrez donc que ces termes proviennent bien du français) :
Pour programme : [3]
Pour secret : [4]
Ensuite, concernant le fait qu'il est habituellement dit que l'anglais représente une "menace" pour le français, n'apparaît pas comme étant une déclaration absurde ! Je ne vois pas pourquoi vous dites cela alors que justement, depuis des décennies, le discours ambiant et récurrent en France tend à dire qu'il faut lutter contre l'invasion des termes anglais au sein de la langue française ! Alors que l'on s'aperçoit que bien au contraire l'anglais est envahi de mots issus du français (vieux, ancien ou contemporain), ce qui est loin d'être le cas du français. Je vous rappelle que l'ancien anglais (marqué par le germanique et le celte) n'a que peu à voir avec l'anglais actuel, l'anglais moderne qui lui est fortement marqué par le... français !
Tout cela est d'ailleurs bien précisé tout au long de cette page sur Wikipédia, notamment dans la section "origines des mots". Mon ajout n'a donc rien de "douteux" ou de "vague".
Cordialement,
Rima
Vérifiez l'origine des mots dans le dictionnaire en ligne dont j'ai fourni les références, vous verrez que je ne me trompe pas. Je vous rappelle que Wikipédia (et ses déclinaisons) n'est pas une source pour lui-même et qu'il faut donc faire appel à des sources extérieures. Ensuite, votre source, le blog d'une association vouée à la poésie et qui ne vous est pas inconnue, n'est pas admissible. Enfin, vous prenez prétexte des mots anglais d'origine française pour introduire un commentaire personnel polémique qui n'a rien à voir avec la question de cette origine : si l'anglais a bien été envahi par le français autrefois, alors le français peut bien être envahi par l'anglais à son tour et ceux qui s'opposent à cette invasion ont tort. L'ensemble de votre ajout est à reprendre et à « resourcer » (si je puis dire). --Elnon (discuter) 10 mai 2014 à 13:38 (CEST)
Je réponds à votre message. Concernant l'origine des termes évoqués, Wiktionary ne me paraît pas être une source peu fiable, d'autant que le site que vous citez pourrait très bien comporter lui aussi des approximations. D'autant plus qu'au-delà de ces sources, il suffit d'avoir des connaissances en linguistique (ce qui est mon cas) pour comprendre que tel ou tel mot revêt telle ou telle origine, le mot programme, pour revenir à lui, est le reflet de l'évolution du français, avec une terminaison aboutissant en un -e final alors que les autres langues latines conservent le -a originel ou ont une terminaison en -o. Le terme programme, tel quel, est donc bien français. Pour ce qui est de l'"invasion" d'une langue sur l'autre, cela ne me dérange pas que des termes anglais viennent "visiter" le français, il faudrait simplement cesser de dire et de croire (et de faire croire) que le français est en danger vis-à-vis de la langue anglaise, alors que celle-ci est justement envahie de mots issus du français ! Ce que peu semblent réaliser. Pour sourcer mon "rajout", je m'y attelle dans les meilleurs délais.
Bonne fin de journée.
Cordialement,
Rima
Dire qu'il est de règle de faire appel à des sources autres que le Wiktionnaire ne veut pas dire que celui-ci est peu fiable. Là n'est pas la question. Si vous estimez que l'Online Etymology Dictionary contient des approximations, il vous est loisible de contrôler les informations qu'il livre au moyen d'autres dictionnaires. Je vous ai parlé de l'origine du seul program, qui préexistait à programme. Voilà ce qu'en dit le dictionnaire étymologique en ligne :
program (n.)
1630s, "public notice," from Late Latin programma "proclamation, edict," from Greek programma "a written public notice," from stem of prographein "to write publicly," from pro- "forth" (see pro-) + graphein "to write" (see -graphy).
General sense of "a definite plan or scheme" is recorded from 1837. Meaning "list of pieces at a concert, playbill" first recorded 1805 and retains the original sense. That of "objects or events suggested by music" is from 1854. Sense of "broadcasting presentation" is from 1923. Computer sense (noun and verb) is from 1945. Spelling programme, established in Britain, is from French in modern use and began to be used early 19c., originally especially in the "playbill" sense. Program music attested from 1877.
Si vous voulez aborder la question du danger que poserait selon les uns ou que ne poserait pas selon d'autres l'invasion de l'anglais américain en français, c'est dans la page « Français » ou dans la page « Franglais » et non ici qu'il faut le faire. L'anglais s'insinue d'ailleurs dans bien d'autres langues que le français, faut-il pour autant en faire état ici au risque de se retrouver avec une usine à gaz ? --Elnon (discuter) 10 mai 2014 à 15:11 (CEST)