Discussion:Amban

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Pertinence source Oidtmann[modifier le code]

Max Oidtmann est étudiant en thèse et enseignant de la School of Foreign Service in Qatar, une branche de l'université de Georgetown, une université catholique jésuite située à Washington. La source utilisée intitulée Playing the Lottery with Sincere Thoughts: the Manchus and the selection of incarnate lamas during the last days of the Qing, a été postée sur le site Academia.edu, un réseau social. Bref, rien à faire sur wikipédia, d'autant qu'aucune source crédible ne corrobore ce qui est tiré de cette source. Rédacteur Tibet (discuter) 1 juin 2014 à 16:51 (CEST)

On peut lire par exemple Ferry Tiphaine, « La Chine et l'intervention britannique au Tibet, 1902-1912 », Bulletin de l'Institut Pierre Renouvin 1/ 2013 (N° 37), p. 85-96, URL : www.cairn.info/revue-bulletin-de-l-institut-pierre-renouvin-2013-1-page-85.htm Rédacteur Tibet (discuter) 2 juin 2014 à 16:03 (CEST)
Il s'agit d'une communication faite par l'auteur à la 16e journée d'étude annuelle ACES (Annual Central Eurasan Studies) qui s'est tenue à Bloomington dans l'Indiana le 12 février 2009. Il figure dans la liste des intervenants du Panel Inner Asia & Late Imperial China à côté de Elliot Sperling, rien moins :
Devon Dear (Harvard University): Protectors or Predators?: Money lending, Violence, and the State in late Qing Mongolia, 1861-1905
Benjamin Levey (Harvard University): Writing the Oirats Back into History: Qing China's Colonization of the Zunghar Frontier, 1757-1800
Max Oidtmann (Harvard University): Playing the Lottery With Sincere Thoughts: Manchu Officials and the Selection of Incarnate Lamas in the Late Qing
Elliot Sperling (Indiana University): The Co-ne dpon-po (tusi ��): Their Origins and Relations with the Ming Court
Que sa communication ait été mise en ligne sur Academia.edu, cela ne me gêne pas, de plus en plus de chercheurs, et même des plus connus, mettent leur travaux en ligne sur divers sites, histoire de faire connaître ces travaux rapidement et du plus grand nombre de chercheurs. --Elnon (discuter) 2 juin 2014 à 19:15 (CEST)
Ce n'est pas une publication dans une revue ou un ouvrage. Il ne cite pas ses sources. Cela ressemble à une thèse minoritaire sur l'invasion du Tibet en 1910. Rédacteur Tibet (discuter) 3 juin 2014 à 11:56 (CEST)
Sur ce qu'il faut penser de l'argument de la thèse minoritaire, je vous renvoie à ce qu'en disait Kõan dans la page de discussion du 14e dalaï-lama. Je ne saisis pas pourquoi vous employez le terme d'« invasion » de 1910 alors que tous les historiens sérieux sont d'accord pour dire que le Tibet était un territoire subordonné à l'Empire Qing à l'époque. --Elnon (discuter) 3 juin 2014 à 20:41 (CEST)
J'utilise ce terme car il est utilisé par nombre de sources, parmi lesquels l'historien Melvyn C. Goldstein (en) A History of Modern Tibet, Vol. 1: The Demise of the Lamaist State: 1913-1951, University of California Press, 1989, (ISBN 0520061403 et 9780520061408), p. 222. Pour noyer le poisson, vous semblez préférer aller chercher les explications improbables d'un étudiant en thèse inconnu dont vous gonflez le CV sous le prétexte d'une conférence qu'il aurait donnée. Vous avez placé ce texte dans 3 articles de Wikipedia dans ce but [1], [2] et [3]. Rédacteur Tibet (discuter) 3 juin 2014 à 21:22 (CEST)
Les Qing ont envoyé à plusieurs reprises une armée dans leur protectorat du Tibet au cours du XIXe siècle pour y contrer, avec l'aide des Tibétains, les incursions des Népalais. On ne peut pas parler d'« invasion » à ce propos ni désigner sous ce terme l'envoi de la troupe par la suite, au début du XXe siècle, juste avant la chute de l'Empire.
« Étudiant de thèse inconnu » est un pléonasme. De toute façon, il ne l'est plus (étudiant de thèse) depuis quelques années maintenant puisqu'il enseigne. Quant au « caractère improbable » de ses affirmations, vous n'en apportez pas la preuve et puis je ne vois pas ce que la « probabilité » vient faire là-dedans. --Elnon (discuter) 4 juin 2014 à 15:51 (CEST)
Ce que vous écrivez ci-dessus reste votre point de vue, car non sourcé. Votre étudiant devait être en 2e ou 3e année de thèse. C'est à vous qu'il incombe de démontrer que cette thèse n'est pas minoritaire, car jusqu'à preuve du contraire, elle l'est, et j'en suis le premier désolé. J'ai lu nombre d'ouvrages sur cette période, et c'est bien la première fois que je découvre de pareils élucubrations! Rédacteur Tibet (discuter) 4 juin 2014 à 18:43 (CEST)
CV de Max Gordon Oidtmann sur le site de l'université de Georgetown :
Bio
Max Oidtmann is a historian of Late Imperial China (1368-1912) and Inner Asia (Islamic Central Asia, Tibet, Mongolia, and Manchuria). He also is interested in modern China and the affairs of minority ethnicities in the People's Republic of China. His current research is on the legal culture of Tibet during the Qing dynasty (roughly 1636-1912). At Georgetown, he teaches Asian history, as well as specialized courses on the history of China, Islam and Muslims in East Asia, Tibet, and comparative studies of empire and colonialism.
Dr. Oidtmann received his PhD from Harvard University in History and East Asian Languages in early 2014. He is fluent in Chinese, Tibetan, Uyghur, Manchu and Japanese.
Education
Ph.D. (2014) Harvard University, History and East Asian Languages
M.A. (2007 ) Harvard University, Regional Studies East Asia
B.A. (2001) Carleton College, History. --Elnon (discuter) 11 août 2015 à 15:54 (CEST)
Aucune source ne confirme ses propos, et la source n'est pas publiée dans une revue : c'est une conférence auto-publiée sur Academia.edu. --Rédacteur Tibet (discuter) 11 août 2015 à 16:24 (CEST)
C'est non pas une « conférence » mais une communication faite à un « colloque » international - the 16th Annual ACES Central Eurasian Studies Conference ( voir http://lists.kulturad.org/pipermail/bilimselhaber/2009-February/007767.html ) - qui s'est tenu le 28 février 2009 à l'université de l'Indiana à Bloomington. Il se trouve que l'anglais conference est ici un faux-ami (une conférence se dit plutôt lecture), d'où sans doute votre méprise. Le texte de la communication n'est donc pas « auto-publié » mais fait partie des actes du colloque en question. --Elnon (discuter) 9 septembre 2015 à 13:56 (CEST)
Une conférence ou une communication faite à un « colloque » n'est pas une publication dans un journal avec comité de lecture. Par ailleurs, cette thèse est ultra minoritaire(aucun autre auteur n'en fait état!), c'est un TI au sens de WP. --Rédacteur Tibet (discuter) 10 septembre 2015 à 13:08 (CEST)

Photo qui n'a rien à voir avec les ambans chinois au Tibet.[modifier le code]

Comme je l'ai indiqué dans mon résumé justificatif, la photo d'Ugyen Dorji (un politicien bhoutanais) au volant d'une voiture a été prise en Inde et n'a strictement rien à voir avec les ambans chinois au Tibet.--Tiger Chair (discuter) 12 avril 2018 à 12:22 (CEST)