Direction régionale des affaires sanitaires et sociales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ancien siège de la DRASS de la région Centre, à Orléans

En France, la Direction régionale des affaires sanitaires et sociales (DRASS) était un service déconcentré de l'État français, relevant du ministère chargé de la santé. Il existait, jusqu'au , une DRASS par région française. Les DRASS ont été supprimées au 1er avril 2010 sauf en Île-de-France où elle a été maintenue jusqu'au 1er juillet 2010.

Histoire et avenir[modifier | modifier le code]

Les DRASS trouvent leur origine dans les services régionaux de l'action sanitaire et sociale créés par le décret no 64-783 du dans le cadre de chaque circonscription d'action régionale. Ce décret instaure également un médecin inspecteur régional de la santé qui est le médecin inspecteur du département où est le chef-lieu de la CAR.

Le décret no 77-429 du organise la fusion de ces services avec les directions régionales de la sécurité sociale sous le nom de DRASS.

À la suite des réformes instaurées à l'initiative du Premier ministre Alain Juppé en 1996, sont créées des Agences régionales de l'hospitalisation (ARH), qui reprennent une partie des attributions des DRASS.

La révision générale des politiques publiques, mise en œuvre dans le domaine sanitaire et social par la loi Hôpital, patients, santé et territoire entraîne la suppression de ces DRASS dont les activités sont réparties entre trois organismes :

Organisation[modifier | modifier le code]

Placée sous l'autorité du préfet de région, chaque DRASS travaillait, dans chaque département, en coordination avec les Directions départementales des Affaires sanitaires et sociales (DDASS), au travers d'un comité technique régional et interdépartemental (CTRI).

On trouvait auprès des directeurs des DRASS des médecins et pharmaciens inspecteurs régionaux et des ingénieurs du génie sanitaire régionaux.

Missions[modifier | modifier le code]

  • La cohésion sociale et le développement social par l'animation des différents dispositifs d'insertion, d'intégration et de lutte contre les exclusions ;
  • La santé : politique régionale de la santé, sécurité sanitaire, ainsi que les missions au sein de l'Agence régionale de l'hospitalisation (gestion des établissements de santé et de leurs ressources) ;
  • La protection sociale : contrôle des organismes de sécurité sociale.

En outre, les pharmaciens inspecteurs ont pour mission le contrôle « administratif et technique » des établissements pharmaceutiques (pharmacies, laboratoires...) ainsi qu'une mission de « contrôle des médicaments et stupéfiants ». Des ingénieurs du génie sanitaire interviennent dans le domaine de la santé environnementale.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées des antennes interrégionales des MNC, sécurité sociale.fr, consulté le 29 octobre 2017