Diguetia canities

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Diguetia canities est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Diguetidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

La sous-espèce Diguetia canities canities se rencontre aux États-Unis en Californie, au Nevada, en Utah, en Arizona, au Nouveau-Mexique, au Texas et en Oklahoma et au Mexique au Chihuahua, au Coahuila et au Durango[1],[2]. La sous-espèce Diguetia canities mulaiki est endémique du Texas. La sous-espèce Diguetia canities dialectica est endémique de Basse-Californie du Sud.

Description[modifier | modifier le code]

Les mâles mesurent de 5 à 9 mm et les femelles de 5,5 à 10 mm. Le mâle de Diguetia canities canities décrit par Gertsch en 1958 mesure 6,8 mm et la femelle 8 mm ; le mâle de Diguetia canities mulaiki 5,3 mm et la femelle 5,25 mm et le mâle de Diguetia canities dialectica 6,8 mm et la femelle 5,7 mm[2].

Anatomie interne[modifier | modifier le code]

D'après une étude histologique générale réalisée par A.Lopez (1984)[3] sur des exemplaires de Diguetia canities qu'il a récoltés dans l' Utah, près de Zion National Park (1981), l'anatomie interne montre un ensemble de particularités dont la présence d'un organe supra-anal qui pourrait être nouveau.

Glande rostrale[modifier | modifier le code]

La glande rostrale se présente, comme chez les autres Araignées, sous la forme d' une invagination épidermique de la face antérieure du rostre (Fig.1). Cependant, il ne s'agit pas d'un simple récessus, mais d'une poche double formée par deux tubes parallèles (Fig.2) se terminant en cul de sac....

Fig.1 - Rostre de Diguetia canities renfermant la glande rostrale vue en coupe histologique longitudinale.

Glandes à venin[modifier | modifier le code]

Glandes coxales[modifier | modifier le code]

Appareil génital[modifier | modifier le code]

Appareil séricigène[modifier | modifier le code]

Organe supra-anal[modifier | modifier le code]

Pigment du prosome[modifier | modifier le code]

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon World Spider Catalog (version 17.5, 02/09/2016)[4] :

  • Diguetia canities canities (McCook, 1890)
  • Diguetia canities dialectica Chamberlin, 1924
  • Diguetia canities mulaiki Gertsch, 1958

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • McCook, 1890 : American spiders and their spinningwork. Philadelphia, vol. 2, p. 1-373 (texte intégral).
  • Chamberlin, 1924 : The spider fauna of the shores and islands of the Gulf of California. Proceedings of the California Academy of Sciences, vol. 12, p. 561-694 (texte intégral).
  • Gertsch, 1958 : The spider family Diguetidae. American Museum Novitates, no 1904, p. 1-24 (texte intégral)Rostre de Diguetia canities renfermant la glande rostrale apparaissant double en coupe histologique transversale..
    Fig.2 - Rostre de Diguetia canities renfermant la glande rostrale apparaissant double en coupe histologique transversale.
  • Lopez, A., 1984 - Some observations on the internal anatomy of Diguetia canities (McCook, 1890)(Araneae, Diguetidae).J.Arachnol.(États-Unis), 11, p. 377-384.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b Gertsch, 1958 : The spider family Diguetidae. American Museum Novitates, no 1904, p. 1-24 (texte intégral).
  3. Lopez,A., « Some observations on the internal anatomy of Diguetia canities (McCook,1890)(Araneae,Diguetidae). », J.Arachnol.(USA), 11, p. 377-384.,‎
  4. WSC, consulté le version 17.5, 02/09/2016