Didier Notheaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Didier Notheaux
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (67 ans)
Lieu Déville-lès-Rouen
Poste Gardien de but
Parcours junior
Saisons Club
1958-1960 Drapeau : France Déville-lès-Rouen
1960-1970 Drapeau : France FC Rouen
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1970-1974 Drapeau : France FC Rouen 125 (20)
1974-1976 Drapeau : France RC Lens
1976-1977 Drapeau : France Stade rennais
1977-1980 Drapeau : France FC Rouen
1980-1981 Drapeau : France CA Lisieux
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1980-1983 Drapeau : France CA Lisieux
1983-1988 Drapeau : France Le Havre AC
1988-1990 Drapeau : France FC Mulhouse
1990-1991 Drapeau : France Stade de Reims
1991-1993 Drapeau : France Stade rennais
1993-1995 Drapeau : France ASOA Valence
1995-1996 Drapeau : France FC Sochaux
1996-1997 Drapeau : France Saint-Denis Saint-Leu
1998-1999 Drapeau : Burkina Faso Burkina Faso
2000-2003 Drapeau : France ASOA Valence
2005 Drapeau : République populaire de Chine Guangzhou FC
2006-2007 Drapeau : Bénin Bénin
2007 Drapeau : Burkina Faso Burkina Faso
1 Compétitions officielles nationales et internationales.

Didier Notheaux, né le 4 février 1948 à Déville-lès-Rouen, est un joueur et entraîneur de football français

Il réalise sa carrière de footballeur professionnel aux postes de milieu puis de défenseur. Devenu entraîneur, il dirige plusieurs clubs en France avant de tenter l'aventure en Afrique et en ASie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Didier Notheaux découvre le football dans le club de sa ville natale, Déville-lès-Rouen, avant de rejoindre à 12 ans le grand club local, le FC Rouen. En 1965-1966 il y fait ses débuts en équipe réserve, en CFA, et découvre l'équipe première cinq ans plus tard, en Division 2. Âgé alors de 22 ans, il devient très vite titulaire : dès sa première saison il dispute 30 matchs de championnats et inscrit sept buts[1]. Après quatre saisons convaincantes, il est recruté par le RC Lens, en D1, dans le cadre d'un transfert lucratif pour le club rouennais.

Après deux saisons à Lens, il signe au Stade rennais, toujours en D1, puis après un an revient au FC Rouen, qui se veut ambitieux pour son retour dans l'élite. Mais l'aventure rouennaise tourne mal. Le club est relégué dès 1978 et sauvé de justesse de la liquidation judiciaire. Après deux saisons en pointillé en D2, Notheaux accepte en 1980 la proposition du CA Lisieux de devenir entraîneur-joueur. Le club est promu en D3 en 1981 mais retombe en D4 l'année suivante[1].

En 1983, il est nommé entraîneur d'un autre club normand, Le Havre AC, en D2. Le 8 octobre 1983, il voit son défenseur Abdel Djaadaoui gravement blessé sur un tacle d'un joueur du Stade français, à qui il vient donner un coup de poing en retour[1]. Si son équipe manque de peu la promotion en D1 en 1984, c'est chose faite l'année suivante en remportant le titre de champion face à l'OGC Nice. Il se bat ensuite pour maintenir l'équipe dans l'élite - il y parvient pour ses deux premières saisons mais échoue en 1987-1988, suite à quoi il quitte le club haut-normand[2].

Il signe au FC Mulhouse, autre club ambitieux de D2, avec lequel il termine en tête du groupe A (mais s'incline lors du match des champions face à Lyon). Mais il ne parvient pas à obtenir le maintien espéré l'année suivante en D1. Il rejoint alors le Stade de Reims, en D2, qui s'avère en grande difficulté financière. L'équipe obtient une belle 6e place mais le club est rétrogradé l'année suivante[3]. Puis il est nommé au Stade rennais, en D1, mais le club est relégué. En 1992-1993 son équipe est toute proche d'obtenir son retour dans l'élite mais elle s'incline en barrages face à l'AS Cannes du jeune entraîneur Luis Fernandez[2]. Il poursuit sa carrière en France à l'ASOA Valence, au FC Sochaux et à Saint-Denis Saint-Leu. Puis il devient consultant pour la télévision[4]

En 1998, il quitte la France pour diriger l'équipe du Burkina Faso qu'il qualifie pour la CAN 2000 (compétition qu'il ne dispute pas). Puis il revient diriger l'ASOA Valence de 2000 à 2003, suite à quoi il reprend ses prestations de consultant à la télévision[4].

En 2005, il retente l'aventure à l'étranger en signant au Guangzhou FC, en Chine, comme directeur technique[4]. Mais il ne reste pas après l'échec de la remontée en première division.

En décembre 2006, il devient entraîneur de l'équipe nationale du Bénin. Mais son contrat n'est officialisé que le 24 janvier 2007[5]. En mars 2007, apprenant que la fédération du Bénin avait nommé deux autres sélectionneurs, il quitte son poste et porte l'affaire devant la FIFA estimant qu'un contrat de neuf mois lui avait été promis. Il devient alors l'entraîneur de l'Équipe du Burkina Faso de football[6]. À la fin de son contrat, en septembre 2007, il quitte la sélection burkinbaise[7].

Il est consultant pour la chaîne de télévision Eurosport France durant la CAN 2008.

Carrière[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Didier Notheaux », sur soccerdatabase.eu (consulté le 5 mai 2015)
  2. a et b Fiche de Didier Notheaux sur footballdatabase.eu
  3. « Histoire », sur Site officiel, Stade de Reims (consulté le 11 mars 2012)
  4. a, b et c « LA FAF ET LE MJS S'ENTENDENT SUR LE PROCHAIN SÉLECTIONNEUR DES VERTS Didier Notheaux, et ce n’est pas un poisson d’avril ! », Le soir d'Algérie,‎ (consulté le 5 mai 2015)
  5. Notheaux entraîneur du Bénin, www.lequipe.fr, 24 janvier 2007.
  6. Un tandem franco-burkinabé pour les Etalons, www.fifa.com, 28 avril 2007.
  7. Didier Notheaux (ex-entraîneur des Etalons) : « Au Burkina, on n’est pas patient », www.lefaso.net, 7 décembre 2007.