La Dictée magique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dictée magique)
Version anglaise de la dictée magique.

La Dictée magique (Speak & Spell en anglais) est un jeu électronique éducatif produit par la société Texas Instruments[1], en 1978[2],[3].

En France, c'est le linguiste Jacques Capelovici, alors connu pour son rôle d'arbitre, Maître Capello, aux Jeux de 20 heures, qui participe à l'élaboration de la bibliothèque de base de 142 mots[4], répartis en 4 niveaux de difficulté, et plus tard celles de modules supplémentaires, dont un consacré aux mots réputés difficiles[5].

En 1981, le produit est présenté par Grichka Bogdanoff dans Temps X sur TF1[6],[7].

Il est un des premiers produits grand public à utiliser la synthèse vocale[8], pour un coût relativement bas[9], et a ouvert la voie aux traducteurs « vocaux » de poche[8].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

La Dictée magique comprend plusieurs modes de jeu aidant à l'apprentissage de l'alphabet et de l'orthographe[10] :

  • Épelle est le jeu principal. Après la sélection du niveau de difficulté (allant de A à D), l'ordinateur demande au joueur d'épeler un premier mot, sélectionné aléatoirement, en utilisant le clavier. En cas d'erreur, le joueur dispose d'un deuxième essai. Puis, l'ordinateur passe au mot suivant... A l'issue de la série de dix mots, l'ordinateur annonce le nombre de réponses correctes et inexactes. Si le joueur obtient 10 sur 10, l'ordinateur le félicite d'un « Bravo, c'est parfait ! ».
  • Mot mystère est un jeu du pendu où le joueur doit trouver le mot mystère en moins de 7 essais.
  • Dis-le est un mode où l'ordinateur fait tout d'abord défiler un par un à l'écran une liste de 10 mots tout en les prononçant et invitant le joueur à les répéter pour bien les assimiler. Le jeu se poursuit ensuite en mode Épelle classique avec la série de mots qui vient d'être annoncée.
  • Lettre fait prononcer à l'ordinateur une lettre aléatoire qu'il affiche à l'écran ou celles qui sont tapées sur le clavier.
  • Code secret est une fonction permettant au joueur de « cacher » les mots saisis au clavier par un système de code de César.

Extensions[modifier | modifier le code]

Il est possible d'ajouter un module d'extension, qui enrichit l'appareil d'une liste de mots additionnels. Les modules étrangers du Speak & Spell sont utilisables sur la version française de La Dictée magique[11], il est ainsi possible de jouer avec des mots anglais ; les phrases de contrôle restent en français.

Héritage[modifier | modifier le code]

La Dictée magique a connu plusieurs évolutions (changements cosmétiques ou matériels) et a inspiré toute une gamme de jeux éducatifs : Les Maths magiques (Speak & Math), Le Calcul magique, Le Livre magique (Speak & Read), La Super Dictée magique, etc.

L'émulateur MAME émule Speak & Spell et sa version française La Dictée magique[12].

En 2019, la société Basic Fun! annonce la commercialisation d'une réédition modernisée du Speak & Spell[13]. Le matériel est amélioré et un écran LCD remplace désormais l'afficheur fluorescent, la synthèse vocale fait place à des voix enregistrées et des instructions plus détaillés, mais le design reste le plus fidèle possible à celui de la version des années 80[14].

Références dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Appareil qu'utilise E.T pour communiquer avec sa planète.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'étoile du Texas », ABC Informatique, Éditions Atlas, vol. IV, no 46,‎ , p. 901
  2. « Jeux d'enfants », ABC Informatique, Éditions Atlas, vol. II, no 21,‎ , p. 401-403
  3. « Texas Instruments fait parler de lui », Joystick, Sipress, no 4,‎ , p. 12-13 (ISSN 0994-4559)
  4. « Les jeux éducatifs », Video7, no HS,‎ noël 1983, p. 228
  5. a et b « Micro Actualités », Micro Ordinateurs, no 6,‎ , p. 15
  6. « La dictée magique / INA » [vidéo], sur ina.fr (consulté le ).
  7. Simon Auffret et Yann Bouchez, « Grichka Bogdanoff, l’un des jumeaux stars des années 1980, est mort du Covid-19 », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. a et b Christian Tavernier, « J'entends des voix ! », Micro et Robots, Publications Radio-Électriques et Scientifiques, no 15,‎ , p. 46-49
  9. Jean-Claude Hanus et Christian Tavernier, « Le colloque de Marseille : un moteur d'affluence », Micro et Robots, Publications Radio-Électriques et Scientifiques, no 13,‎ , p. 42-50
  10. « La Dictée Magique de Texas Instruments, jouet culte des 80’s ! », sur Eighties.fr,
  11. Manuel d'utilisation La Dictée Magique, Texas Instruments, , 16 p., « Modules », p. 4
  12. (it) « La Dictee Magique (France) », sur ProgettoEMMA.net
  13. (en) Basic Fun Toys, « Speak & Spell is back and it’s just like you remember! », sur Facebook,
  14. (en) Andrew Liszewski, « My Favorite Childhood Gadget of the '80s, the Speak & Spell, Is Back », sur Gizmodo,
  15. a et b Astrid Giradeau, « Ecrans - Le site du jour : Dictée Magique », sur Libération.fr,