Denis Padovani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Padovani.

Denis Padovani
Fonctions
Député de la 10e circonscription des Bouches-du-Rhône
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Berre-l'Étang (Bouches-du-Rhône)
Date de décès (à 77 ans)
Lieu de décès Berre-l'Étang (Bouches-du-Rhône)
Nationalité Française

Denis Padovani, né le à Berre-l'Étang (Bouches-du-Rhône) et mort le à Berre-l'Étang (Bouches-du-Rhône), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Engagé volontaire en 1914, il participe à la guerre au sein des chasseurs alpins. Décoré de la médaille militaire et de la croix de guerre, il en revient très gravement blessé et invalide.

C'est sans doute à ce titre qu'il est recruté comme simple commis d'administration à l'assistance publique de Marseille. C'est au sein de cette institution qu'il fait toute sa carrière professionnelle, montant les échelons jusqu'à en devenir, en 1950, le secrétaire général.

Proche des milieux socialistes dans les années 1930, il est élu conseiller d'arrondissement en 1934, puis maire de Berre-l'Etang l'année suivante en battant la municipalité sortante, soutenue notamment par Félix Gouin. En 1936, il rejoint cependant la SFIO, ce qui lui évite d'affronter cette concurrence politique locale.

Démis de ses fonctions municipales par le régime de Vichy en 1940, il aurait appartenu à la résistance via le Mouvement de libération nationale, et participé au Noyautage des administrations publiques.

Réinstallé dans ses fonctions de maire en 1944, élu en 1945, mais battu en 1947, il s'investit principalement au sein du Conseil général des Bouches-du-Rhône. Elu en 1945 dans le canton de Berre, réélu ensuite jusqu'à sa mort, il est successivement vice-président du conseil général de 1947 à 1951, rapporteur général du budget de 1951 à 1955, puis président de 1955 à 1957.

A ce titre, il est le fondateur de la société marseillaise d'habitation, puis membre du conseil d'administration de l'office départemental HLM des Bouches-du-Rhône.

En 1958, profitant de la retraite politique de Félix Gouin, il est désigné candidat SFIO aux législatives et l'emporte à la faveur d'une triangulaire au second tour, avec 37 % des voix.

Il tente, l'année suivante, de prendre appui sur cette élection pour reprendre la mairie de Berre-l'étang, mais en vain.

Battu aux législatives de 1962 par René Rieubon, il n'occupe plus qu'une place secondaire dans la vie politique locale.

Il décède brutalement en 1974.

Détail des fonctions et des mandats[modifier | modifier le code]

Mandat municipal
1935-40, puis 1944-47 
Maire de Berre-l'étang
Mandat départemental
1945-74 
conseiller général des bouches-du-Rhône
1947-51 
vice-président du conseil général des Bouches-du-Rhône
1955-57 
président du conseil général des Bouches-du-Rhône
Mandat parlementaire

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]