Denis Lortie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lortie.

Denis Lortie
Tueur en série
Information
Naissance (59 ans)
Québec, Canada
Nationalité Canadienne
Condamnation 13 février 1985 (Première condamnation)
1986 (Deuxième condamnation)
Sentence Prison à perpétuité sans possibilité de libération avant 25 ans (Première condamnation)
Prison à perpétuité sans libération avant 10 ans (Deuxième condamnation)
Actions criminelles Meurtres
Victimes 3
Pays Canada
États Québec
Arrestation 8 mai 1984

Denis Lortie (né en 1959[1]), dit caporal Lortie, est un tueur de masse canadien, auteur de la tuerie du 8 mai 1984 à l'hôtel du Parlement du Québec.

Tuerie du 8 mai 1984[modifier | modifier le code]

À Québec, le , il s'introduit armé et en uniforme militaire dans l'hôtel du Parlement du Québec, dans le but avoué d'assassiner René Lévesque et ses députés du Parti québécois, tuant sur son passage trois personnes et en blessant treize autres, avant de se laisser capturer le jour même sans avoir pu réaliser son dessein, n'ayant atteint aucun député.

Évaluation psychiatrique[modifier | modifier le code]

Selon le psychiatre Pierre Mailloux, un des experts au dossier, devant la Cour, Denis Lortie souffrait alors de schizophrénie paranoïde. Il aurait donc organisé son crime à la suite d'un délire psychotique. Lortie croyait agir selon la volonté de Dieu et il disait suivre une lumière[2],[3].

Condamnation[modifier | modifier le code]

Le , après l'invalidation du procès et la tenue d'un autre, il est reconnu coupable de meurtres au deuxième degré et condamné à la prison à perpétuité, soit à un minimum de dix ans, depuis son arrestation, avant une possible libération conditionnelle[4].

Libération[modifier | modifier le code]

Denis Lortie est libéré sous conditions en , puis sans aucune condition à compter du [5]. Il vit actuellement à Cantley où il est propriétaire d'un dépanneur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]