Denis Lacorne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Denis Lacorne
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Distinction

Denis Lacorne (né en 1945) est un politologue français.

Il est directeur de recherche au Centre de Recherches Internationales de Sciences Po.

Ses travaux portent sur les élections américaines, la construction des identités nationales, le multiculturalisme, les politiques de tolérance et de laïcité dans une perspective comparée[1].

Il est marié à un américaine et partage sa vie entre les Etats-Unis et la France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Denis Lacorne est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et détenteur d'une maîtrise de relations internationales (M.A.), d'une maîtrise de science politique (M.Ph.) et d'un doctorat de science politique de l'Université Yale (Yale Ph.D., 1976).

Il a séjourné 12 ans aux États-Unis et 2 ans au Canada. En 1982, il est entré au CERI dont il fait toujours partie en qualité de directeur de recherche. Il enseigne à l'École des Affaires Internationales de Sciences Po (Paris).

Il a été professeur invité de plusieurs universités au nombre desquelles :

Il a été chercheur invité au Remarque Institute de NYU, à l'Institute of Governmental Studies (IGS) de l'Université de Californie à Berkeley, à l'Institute for Religion, Culture and Public Life de l'Université Columbia de New York, à la School of Education de l'Université Waseda de Tokyo, au Stanford Humanities Center de l'Université Stanford. Il a été "affiliated scholar" du Bill Lane Center for the American West de l'Université Stanford (décembre 2015-février 2016).

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Les Notables rouges. La construction municipale de l'union de la Gauche. Paris, Presses de la Fondation Nationale des Sciences Politiques, 1980, (ISBN 2-7246-0438-5)
  • L’Amérique dans les têtes, (avec Jacques Rupnik et Marie-France Toinet, dir.), Paris, Hachette, 1986, (ISBN 2-01-011409-4)
  • De l’arme économique, (avec C. Lachaux et C. Lamoureux), Paris, Fondation pour les Études de Défense Nationale, Coll. Les 7 épées, 1987, (ISBN 2-85789-068-0)
  • Le Libéralisme à l’américaine. L'État et le marché, (avec M.-F. Toinet et H. Kempf), Paris, Economica, 1989, (ISBN 2-7178-1656-9)
  • L’Invention de la République américaine, Paris, Hachette-Pluriel, 2008, 2e édition (ISBN 978-2-01-279462-7)[2]
  • La Politique de Babel. Du monolinguisme d'État au plurilinguisme des peuples, (avec Tony Judt, dir.), Paris, Éditions Karthala, coll. Recherches internationales, 2002, (ISBN 2-84586-240-7)
  • La Crise de l’identité américaine, Paris, Gallimard, 2003, (coll. «Tel Poche») éd. revue et augmentée, (ISBN 2-07-076909-7). Prix "France/Amérique"; éd. italienne: La Crisi dell'identita americana, Rome, editori Riuniti, 1999.
  • Les États-Unis, (dir.), Paris, Fayard, 2006, (ISBN 2-213-62672-3)
  • De la religion en Amérique. Essai d'histoire politique, Gallimard, 2007, (ISBN 2-07-073526-5) . Prix du Sénat du livre d'histoire 2008, édition révisée et augmentée, Paris, Gallimard, coll. "Folio essais", octobre 2012 (ISBN 978-2-07-044924-8)[3]
  • La Présidence impériale de Franklin D. Roosevelt à George W. Bush, (avec Justin Vaïsse, dir.), Paris, Odile Jacob, 2007 (édition bilingue), (ISBN 978-2-7381-2028-1)
  • Les Politiques de la diversité. Expériences anglaise et américaine (avec Emmanuelle Le Texier et Olivier Estèves, dir.), Presses de Sciences Po, 2010.
  • Religion in America. A Political History. Foreword by Tony Judt, translated by George Holoch, New York, Columbia University Press, 2014 (Second paperback edition with a postcript). (ISBN 978-0-231-15100-9).
  • La Diplomatie au défi des religions. Tensions, guerres, médiations, Paris, Odile Jacob, 2014 (co-dirigé avec Justin Vaïsse et Jean-Paul Willaime). (ISBN 978-2-7381-3190-4)
  • Les Frontières de la tolérance, Paris, Gallimard, 2016. (ISBN 978-2-07-013024-5)[4] https://www.franceinter.fr/emissions/le-club-des-idees/le-club-des-idees-18-decembre-2016

En anglais[modifier | modifier le code]

  • The Rise and Fall of Anti-Americanism. A Century of French Perception, (avec Jacques Rupnik et Marie-France Toinet, dir.), New York, St Martin's, 1990, (ISBN 0-333-49025-8)
  • Language, Nation and State. Identity Politics in a Multilingual Age (with Tony Judt, eds.), New York, Palgrave, 2004, (traduction anglaise de La Politique de Babel), (ISBN 1-4039-6393-2)
  • With Us or Against Us. Essays on Global Anti-Americanism (with Tony Judt, eds.), New York, Palgrave, 2005, (ISBN 1-4039-6951-5)
  • Religion in America. A Political History, New York, Columbia University Press, 2014 (second (paperback) edition with a postcript) (ISBN 978-0-231-15100-9)[5]
  • "Breaching the Wall of Separation" in Jean Cohen and Cécile Laborde (eds.), Religion, Secularism and Constitutional Democracy, New York, Columbia University Press, 2016, (ISBN 978-0-231-16871-7)

En espagnol

Una democracia frágil: religión, laicidad y clases sociales en los Estados Unidos (with Juan-Cristóbal Cruz Revueltas), Madrid, Marcial Pons, 2017 (ISBN 978-84-9123-272-8)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Chercheurs | Sciences Po CERI », sur www.sciencespo.fr (consulté le 20 septembre 2016)
  2. Compte-rendu critique de Georges Vedel, Revue française de science politique, vol. 42, n° 1, 1992, p. 128-129
  3. Compte-rendu critique de Roger-Paul Droit, « Chronique : In God We Trust », Le Monde, 16 novembre 2007 et d'Odile Rudelle, Revue Française de Science Politique, 2008, n° 1, p. 148 et suiv.
  4. « Les Frontières de la tolérance sur le catalogue Gallimard »
  5. Reviewed by Thomas E. Buckley, American Historical Review, Dec. 12, 2012, http://ahr.oxfordjournals.org; reviewed by Elson J. Eisenach, Journal of American History, septembre 2012, http://jah.oxfordjournals.org

  8. https://www.challenges.fr/monde/etats-unis/russiagate-que-risque-vraiment-donald-trump-apres-les-temoignages-de-james-comey-et-de-jeff-sessions_480176

Liens externes[modifier | modifier le code]