Demi-plan de Poincaré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la géométrie image illustrant la physique quantique
Cet article est une ébauche concernant la géométrie et la physique quantique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le demi-plan de Poincaré est un sous-ensemble des nombres complexes. Il a permis au mathématicien français Henri Poincaré d'éclairer les travaux du Russe Nikolaï Lobatchevski.

Le demi-plan de Poincaré (1882)[modifier | modifier le code]

Le demi-plan de Poincaré est formé par les nombres complexes de partie imaginaire strictement positive. Il fournit un exemple de géométrie non euclidienne, plus précisément de géométrie hyperbolique.

Géométrie[modifier | modifier le code]

On considère le demi-plan supérieur :

Métrique[modifier | modifier le code]

On munit le demi-plan supérieur de la métrique :

Cette métrique possède une courbure scalaire constante négative :

On se ramène usuellement au cas d'une courbure unité, c’est-à-dire qu'on choisit : a = 1 pour simplifier les équations.

Géodésiques[modifier | modifier le code]

Les géodésiques[1] sont les demi-droites (au sens euclidien) verticales : x = cte (en rouge) et les demi-cercles (au sens euclidien) perpendiculaires à l'axe des abscisses  : y = 0 (en bleu) :

Geodes.GIF

Homographies[modifier | modifier le code]

Le groupe de matrices GL2+(R) agit sur cet espace, par homographies[2]. Plus précisément, soit g un élément de GL2+(R) :

Son action sur un point z du demi-plan est donnée par la transformation de Möbius :

Groupes Fuchsiens[modifier | modifier le code]

Formes automorphes[modifier | modifier le code]

Dynamique chaotique[modifier | modifier le code]

Le flot géodésique sur une variété riemannienne à courbure négative est le prototype de système dynamique à temps continu le plus chaotique qui soit. Pour plus de détails, voir la section « Dynamique chaotique » de l'article « Géométrie hyperbolique ».

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. On pourra consulter le site du mathématicien Andrew G. Bennett (université du Kansas) qui contient 3 applets java sur les géodésiques, les cercles hyperboliques et les triangles hyperboliques.
  2. Le groupe GL2+(R) est le sous-groupe de GL2(R) formé par les matrices de déterminant positif.