Definitive Jux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Definitive Jux
Filiale Universal Music Group
Fondation 1999
Disparition 2010
Fondateur Jaime Meline (El-P), Amaechi Uzoigwe
Statut Inactif
Maison de disques Capitol Music Group
Genre Hip-hop, hip-hop underground[1]
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Siège New York, État de New York
Site web www.definitivejux.net

Definitive Jux, ou Def Jux, est un label indépendant de hip-hop underground américain, situé à New York, dans l'État de New York. Il est fondé en 1999 par Jaime Meline (El-P) et Amaechi Uzoigwe, deux membres de Company Flow[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1999, le groupe Company Flow quitte Rawkus en 1999[3]. Les deux membres, Jaime Meline (El-P) et Amaechi Uzoigwe, fondent initialement Definitive Jux sous le nom de Def Jux. Cependant, le label populaire de hip-hop Def Jam Recordings poursuivra Def Jux en justice en 2001 à cause de la ressemblance du nom. Les poursuites sont classées sans suite[2] et le nom est officiellement changé en Definitive Jux. Dans un entretien avec Pitchfork, El-P décrit l'idée derrière Def Jux : « La vision que j'espérais était comme celle de Rawkus : publier de la musique constante et intéressante de différentes variétés avec différentes voix et différents styles de production. En gros, avoir un label qui présente une nouvelle musique au monde[4]. »

En 2001, Def Jux publie deux albums emblématiques que sont The Cold Vein de Cannibal Ox (produit par El-P) et Labor Days d'Aesop Rock[4]. En 2002, le label publie I Phantom de Mr. Lif, que ce dernier rééditera en 2015 au label Mello Music Group[5]. En 2007, le label signe Del tha Funkee Homosapien[6].

En février 2010, El-P annonce que le label, bien que toujours actif en matière de ventes et de marchandises, est « en pause », ainsi que plusieurs changements qui s'opéreront. Il explique également s'être rétrogradé en tant que directeur artistique Definitive Jux afin de se consacrer à la production, et à devenir un musicien à plein temps[7],[8]. La même année, le magazine Complex établit une liste des 25 meilleures chansons publiées par Definitive Jux[9].

Membres[modifier | modifier le code]

Definitive Jux compte ou a compté entre autres dans ses rangs : Cage, Hangar 18, RJD2, El-P, Tame One, Aesop Rock, Murs, Mr. Lif, C-Rayz Walz, Cannibal Ox, Rob Sonic, Del tha Funkee Homosapien, Camu Tao, Despot, S.A. Smash, Party Fun Action Committee, Cool Calm Pete, et Sonic Sum.

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Definitive Jux: Where Are They Now? », sur pigeonsandplanes.com, (consulté le 26 février 2016).
  2. a et b (en) Amy Braunshhweiger, « Recording Lyrics to Change the World », The New York Sun, (consulté le 2 octobre 2015).
  3. (en) « Def Jux marks the beginning of backpacker hip-hop », sur The Guardian, (consulté le 26 février 2016).
  4. a et b (en) « A Hardcore History of: Def Jux Records », sur greenlabel.com, (consulté le 26 février 2016).
  5. (en) « Mr. Lif Signs To Mello Music Group And Re-Releases ‘I Phantom’ », (consulté le 26 février 2016).
  6. (en) « Del Signs to El-P’s Def Jux Label », sur iHipHop, (consulté le 26 février 2016).
  7. (en) EL-P, « Of Hoopty's and Hovercrafts », Definitive Jux Recordings, (consulté le 3 février 2010).
  8. (en) « Definitive Jux Goes "On Hiatus" », sur Pitchfork, (consulté le 26 février 2016).
  9. (en) « The 25 Greatest Definitive Jux Songs of All Time », sur Complex, (consulté le 26 février 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]