Dark pattern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Un dark pattern (en français : interface truquée[1]) est une interface utilisateur qui a été soigneusement conçue pour qu'un utilisateur fasse des choix sans qu'il en soit conscient[2],[3]. Ces choix graphiques peuvent aussi être décrits comme des éléments mis en place pour solliciter plus longtemps l'utilisateur et faire en sorte que celui-ci reste sur un service à l'aide de biais cognitifs[2],[4].

Par exemple, pour obtenir le consentement d'un utilisateur afin de collecter ses données personnelles, celui-ci est souvent interrompu par un menu affiché inopinément et celui-ci l'empêche alors de continuer à utiliser le service comme il le souhaite. Ce menu contient un bouton pour refuser cette collecte et un autre pour l'accepter[5]. Ce dernier est généralement d'une couleur vive afin d'encourager l'utilisateur à ne pas lire ou à ne pas envisager les modalités d'un service, et donc à ne pas comprendre ce à quoi il consent[5].

De tels cas sont observés depuis l'entrée en vigueur du Règlement général sur la protection des données (RGPD) au sein de l'Union européenne le 25 mai 2018, mais le procédé n'est pas pour autant nouveau[2],[4], puisque le néologisme a été inventé par Harry Brignull, spécialiste du design d'interfaces numériques, en août 2010[2],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « interface truquée », Grand Dictionnaire terminologique, Office québécois de la langue française (consulté le 2 octobre 2018).
  2. a b c et d Elisa Braun, « Les «dark patterns»: comment les technologies nous manipulent », Le Figaro,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018).
  3. (en-US) Harry Brignull, « Dark Patterns: inside the interfaces designed to trick you », The Verge,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018).
  4. a et b Kevin Poireault, « RGPD: Google, Facebook et Microsoft utilisent le webdesign pour tromper l'internaute », Slate,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018).
  5. a et b (en-US) Natasha Lomas, « WTF is dark pattern design? », TechCrunch,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018).
  6. (en) Natasha Singer, « When Websites Won’t Take No for an Answer », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le 2 octobre 2018).