Dar Lasram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Entrée du Dar Lasram

Le Dar Lasram (arabe : دار الأصرم) est un palais de la médina de Tunis. Il est situé au numéro 24 de la rue du Tribunal.

Origine[modifier | modifier le code]

Patio principal du Dar Lasram

Les Lasram, famille de l'aristocratie tunisoise, descendent d'une tribu yéménite installée à Kairouan. Celle-ci regroupe de riches propriétaires terriens constituant une dynastie quasi-héréditaire de ministres de la Plume dès la deuxième moitié du XVIIIe siècle[1].

L'un d'eux, Hamouda Lasram, est un riche propriétaire terrien et khodja des Zouaoua (secrétaire des régiments de cavalerie berbère). Il édifie ce palais au début du XIXe siècle dans la rue du Tribunal, après avoir acquis et démoli plusieurs immeubles pour obtenir une grande parcelle de terrain. La construction dure de 1812 à 1819[2].

Salle du Dar Lasram

Dès lors, sa descendance occupe le palais considéré comme inaliénable en tant que habous. Après l'indépendance et l'abolition des habous, la municipalité de Tunis acquiert le palais en 1964. La maison principale continue à porter le nom de la famille du fondateur et reçoit une affectation culturelle, le palais étant affecté à l'Association de sauvegarde de la médina de Tunis en 1968[3].

Architecture[modifier | modifier le code]

Sur le plan architectural, le Dar Lasram, d'une superficie de 2 250 m2[2], est un exemple de grande demeure tunisoise traditionnelle : au rez-de-chaussée le magasin et la maison de service, à l'étage l'habitation principale, au niveau supérieur la maison des hôtes.

Le palais est divisé entre l'Association de sauvegarde de la médina et le Club culturel Tahar-Haddad dans le magasin[3].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mohamed El Aziz Ben Achour, Catégories de la société tunisoise dans la deuxième moitié du XIXe siècle, Tunis, Institut national d'archéologie et d'art, , p. 176-178
  2. a et b « Dar Lasram », sur qantara-med.org (consulté le 11 août 2016)
  3. a et b Jamila Binous et Salah Jabeur, Les maisons de la médina, Tunis, Dar Ashraf, , p. 119

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :