Daniel Giovannangeli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Daniel Giovannangeli est un philosophe ayant la double nationalité française et belge, né en 1944 à Saigon d'une famille d'origine corse, et pupille de la nation.

Biographie[modifier | modifier le code]

Professeur à l'Université de Liège jusqu'en 2009, il a également enseigné, en tant que professeur invité, à l'Université de Nice Sophia Antipolis et, dans le cadre de la Chaire Francqui[1], à l'Université libre de Bruxelles.

Auteur, dès 1974, d'une thèse de doctorat sur Derrida[2], il a publié sur la phénoménologie (Husserl, Merleau-Ponty, Sartre, Yvonne Picard, Tran Duc Thao, Paul Ricœur, Mikel Dufrenne, Claude Lefort, Michel Henry, Gérard Granel, Dominique Janicaud, Jean-François Courtine) ainsi que sur Descartes et Kant.

Il est directeur de la collection « Le point philosophique » et co-directeur de la collection « L'atelier philosophique » aux Éditions De Boeck.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Écriture et répétition. Approche de Derrida, Paris, 10/18, 1979.
  • La Fiction de l'être. Lectures de la philosophie moderne, Bruxelles, De Boeck, 1990.
  • La Passion de l'origine. Recherches sur l'esthétique transcendantale et la phénoménologie, Paris, Galilée, 1995.
  • Le Retard de la conscience. Husserl, Sartre, Derrida, Bruxelles, Ousia, 2001.
  • Finitude et représentation. Six leçons sur l’apparaître. De Descartes à l’ontologie phénoménologique, Bruxelles, Ousia, 2002.
  • Figures de la facticité. Réflexions phénoménologiques, Bruxelles, Peter Lang, 2010.
  • La Phénoménologie partagée, Liège, Presses Universitaires de Liège, 2017.

Sur Daniel Giovannangeli[modifier | modifier le code]

  • G. Cormann et O. Feron (dir.), Questions anthropologiques et phénoménologie. Autour du travail de Daniel Giovannangeli, Bruxelles, Ousia, 2014[3] (Contributions .de F. Affergan, Th. Bolmain, L. Bouquiaux, R. Breeur, F. Capeillères, F. Caeymaex, L. Couloubaritsis, G. Cormann, A. Dewalque, M. Dupuis, O. Feron, A. Filippucci, R. Gély, S. Laoureux, B. Leclercq, J. Pieron,R. Schäfer, J.-R. Seba, D. Seron, P. Somville, A. Stevens, A. Tosel, J.L. Villacañas Berlanga).
  • J. Taminiaux, « Préface », in D. Giovannangeli, La Fiction de l’être. Lectures de la philosophie moderne, Bruxelles, De Boeck, 1990, p. 5-6.
  • G. Cormann, « Sartre, Derrida : Daniel Giovannangeli et les fins de la phénoménologie (Postface) », in D. Giovannangeli , La Phénoménologie partagée, Liège, Presses Universitaires de Liège, p. 115-133.

Références[modifier | modifier le code]

  1. H.Deleersnijder, « La philosophie à l'honneur », Le Quinzième, no 109,‎ 2001. (lire en ligne)
  2. La première thèse sur la pensée de Derrida, note Benoît Peeters, Derrida, Paris, Flammarion, 2010, p.372.
  3. H. Deleersnijder, « Autour de Daniel Giovannangeli. "Phénoménologies" a quinze ans », Le Quinzième, no 238,‎ 2014. (lire en ligne)