D'espairsRay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
D'espairsRay
Description de cette image, également commentée ci-après
D'espairsRay à Los Angeles, en 2007.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau du Japon Japon
Genre musical Metal industriel[1], rock industriel[2], nu metal[2], metal alternatif, visual kei, metal gothique (débuts)
Années actives 19992011, 2014
Labels Speed Disk, Maniac, Delicious Deli Records, Sword Records, Inc./Universal, Gan-Shin, Spinefarm Records, JShock, Maru
Site officiel www.despairsray.jp
Composition du groupe
Anciens membres Hizumi
Karyu
Zero
Tsukasa

D'espairsRay, anciennement stylisé DéspairsRay ou +DéspairsRay+, est un groupe de metal industriel japonais teinté de visual kei. Formé en 1999, le groupe devient un incontournable de la scène rock japonais/visual kei, se créant également une bonne notoriété sur la scène internationale. Le groupe se sépare en 2011, et se reforme très brièvement pour un concert en 2014.

Le nom du groupe vient de despair (désespoir) et de ray (lueur). D'espairsRay se voit comme un groupe créant son propre visual rock en étant influencé par des artistes hors du mouvement[3],[4]. Durant une longue partie de leur carrière, les membres ont cultivé leur allure androgyne de manière ostentatoire afin de provoquer un sentiment mêlé de peur et de désir.

Musicalement, la formation opte pour une musique de metal industriel, de nu metal et de rock alternatif, à la fois lourde, énergique, sensuelle, teintée d'éléments de musique électronique et de pop. Leur musique peut se rapprocher de celle des groupes Marilyn Manson, KoRn, Orgy, Nine Inch Nails, Rammstein, HIM, Enter Shikari. La caractéristique dominante est clairement à ranger dans la catégorie metal industriel, tendance Marilyn Manson. Dans cette alchimie se mélangent voix lyriques et criardes « post-coreuses », samples électroniques et rythmes synthétiques et industriels entêtants, guitares rageuses et frénétiques aux riffs musclés, froideur industrielle des synthétiseurs, arpèges acoustiques et refrains hypnotiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1999–2001)[modifier | modifier le code]

Le groupe est formé le . Leur premier concert se déroule le 24 septembre, lors d'un événement au Takadanobaba Area[5]. Le premier maxi-single du groupe met du temps à arriver. C'est chose faite le 21 octobre 2000. Il se nomme Kumo. Le CD est réédité le 1er avril 2001, date à laquelle est mis en vente un deuxième maxi-single Genwaku. La première édition de seulement 1 000 exemplaires est entièrement écoulée, rien que par réservation. Une seconde presse est alors mise en vente le jour même pour répondre aux nombreuses demandes.

Le 27 juillet 2001 voit arriver -TERRORS-, le premier mini-album. Il est suivi le 29 août du premier concert du groupe. Il se tiendra au Takadanobaba Area, celui-ci s'intitule Sixth Terror[5]. 300 personnes assistent à ce premier opus.

Succès (2002–2004)[modifier | modifier le code]

En février 2002, ils entament une tournée de douze dates dans tout le pays, celle-ci se nomme Tour Mania Theater. Le 29 mai se tient le deuxième concert de la formation, il est organisé à l'On Air West devant 500 personnes. En juin arrive Sexual Beast, un nouveau maxi-single, suivi d'une seconde presse le mois suivant. 2003 démarre avec le troisième concert du groupe, Nugimasu qui a lieu au Shibuya On Air West. Peu de temps après, le 7 février, le groupe organise un concert gratuit au Meguro Live Station.

Le 12 février 2003 sort MaVERiCK, un nouveau maxi-single qui est suivi d'une tournée de huit mois et de 21 dates, nommée Pregnancy Eight Month. Le 26 mars 2003 sort la seconde presse de MaVERiCK. Le 27 avril, le groupe fait un nouveau concert au Shinjuku Liquid Room, salle qui contient 600 personnes. Peu de temps après il participe à l'événement Stylish Wave '03 Mega force. Les membres joueront avec des groupes comme Laputa, Vogus Image ou encore Stray Pig Vanguard. Le 19 juin 2003, le groupe effectue un concert avec le groupe Schwarz Stein, du label MidiNette, au Takadanobaba Area[6]. Le 12 novembre sort Garnet, un nouveau maxi-single, celui qui est considéré comme le meilleur du groupe par beaucoup de fans. Il est classé premier au Top Oricon Indies. Le 28 décembre 2003, le groupe participe au Beauti-Fools Fest 03, événement organisé par le célèbre magazine Fools Mate et très médiatisé. Il fait participer des groupes comme deadman, Merry, the GazettE, MUCC, Miyavi. Le 31 décembre a lieu le Stylish Wave Count Down 03/04 au Yokohama Aka Renga Kurakura Ichi Gô kan 3F Hall, et le Final 03 au Takadanobaba Area.

L'année 2004 débute par la tournée Garnet~ sennoushite XX he.. Elle prend fin le 18 janvier par un final au Tokyo Kinema Gakubu qui est très normalement affiché complet. Le 28 avril sort dans les bacs, le nouveau mini album du groupe, Born, celui-ci est très vite affiché complet, c'est donc normal de voir arriver la seconde presse le 21 juillet. Gemini, un nouveau maxi-single sort le 1er septembre. Ce même mois, le groupe fait trois concerts conceptuels et appelés Bloody Marry Day, Furachi na toiki Day et Murder Day. Octobre 2004 voit la venue du groupe en Europe. Il sort du Japon pour entamer une tournée européenne nommée Wollust Ward dem Wurm Gegeben avec une date à Berlin en Allemagne mais aussi à Paris. Le concert de Paris aura eu comme résultat de faire connaître le groupe auprès de différents médias, grâce par exemple à un reportage sur Arte.

Coll:set (2005–2007)[modifier | modifier le code]

Le 1er avril 2005 est mis en vente un DVD live intitulé Murder Day. Ce DVD est mis en vente exclusivement par correspondance. Puis la formation annonce la sortie de leur premier album studio, intitulé Coll:set, qui sort le 29 juin. L'album tranche nettement avec la musique incisive des premiers pas mais n'en est pas moins lourde, ni moins sombre. La musique se fait plus émotionnelle, empruntant divers codes à la musique électronique, d'éléments dub, du nu metal gothique et du metal industriel. Il atteint la 97e place du classement Oricon[7]. Du 6 octobre au 23 octobre 2005, le groupe fait une tournée en concert avec kagerou, la mini tournée compte uniquement trois dates.

L'année 2006 passe, le quatuor se fait discret et ne sort qu'un maxi-single, Kogoeru Yoru ni Saita Hana, qui, par ailleurs, démontre une nouvelle expérimentation du groupe, qui poursuit la continuité de l'album Coll:set en trois titres. En parallèle sort un DVD live, Liquidize comportant une nouvelle chanson intitulée Closer to Ideal.

MIЯROR (2007–2009)[modifier | modifier le code]

Hizumi et Tsukasa au Ruisrock en 2007.

Le 14 mars 2007, le groupe publie le maxi Squall, qui reste dans un genre plus mélancolique et sombre que la précédente sortie. Squall signe tout de même la première ballade piano-voix du groupe avec le titre Screen. Quelque temps après sort leur deuxième album studio MIЯROR. Ce disque se coordonne parfaitement avec Coll:set, comme une sorte de suite logique, dans le même univers. Ambiance sombre et plus sensuelle, son plus mûr et séduisant, voici la recette de ce MIЯROR. En septembre 2007, le groupe sort le DVD live du concert final de sa dernière tournée Spiral Staircase #15.

Au début de 2008, des rumeurs sur un nouveau titre en cours parcourent le net, il s'agirait d'un titre que seul le fan-club officiel a pu écouter dans le but de lui choisir un nom. En mars 2008, la nouvelle est annoncée, le groupe sort officiellement un nouveau single deux titres nommé Brilliant dont le son est dans la continuité propre de MIЯROR aux tonalités plus claires et pop. Le groupe participe également au festival Taste of Chaos aux États-Unis notamment aux côtés de MUCC, Bullet for My Valentine, Avenged Sevenfold où le groupe joue une de leurs nouvelles compositions, Kamikaze. C'est donc en août 2008 que le groupe revient avec son single studio Kamikaze. Le groupe y démontre un style de rock plus axé sur l'électronique avec utilisation de samples et de vocoder. Il boucle la boucle des sorties de trois singles avant la parution prochaine d'un nouvel album avec le maxi-single, Horizon, sortant le 3 décembre. Single au son plus simplement rock.

Le groupe termine l'année 2008 dans une petite tournée qui occupera tout leur mois de décembre pour promouvoir leur nouveau single, tournée dénommée Road to Blitz. Sur les six dates, quatre sont directement vendus à guichet fermé, puis jouent leur prestation finale de 2008 le 30 décembre au Yokohama Blitz[8].

Redeemer (2009–2010)[modifier | modifier le code]

Après trois singles si différents et éclectiques, le public se demandait bien ce que réservait bien le groupe pour la suite des évènements. Comme prévu, leur nouvel album intitulé Redeemer est publié le 11 mars 2009. Sur cet album, leur musique continue son évolution naturelle vers plus de sensations hard rock permettant l'incursion d'éléments mélodiques de musique pop et d'influences ethniques sans jamais sacrifier son savoir-faire : une attaque propulsive et l'éclat industriel qui est une partie essentielle de leur son avec une belle part à une ambiance romantique. Comme dans le milieu musical il n'y a pas de meilleur moyen de promouvoir sa musique que sur les planches, le groupe se met donc en route pour défendre leur nouvel effort sur scène en arpentant les scènes du Japon du 25 mars au 31 mai 2009 dans une tournée nommée Psychedelic Parade[9].

Un nouveau single, intitulé Final Call, est prévu pour la dix ans du groupe le 9 septembre 2009. Annoncé comme beaucoup plus rock que l'ensemble de leur précédent album[10], le groupe délivre un titre comme promis au son clair et rock renouant cependant avec une ambiance plus sombre. Hizumi y aborde une ambiguïté de thèmes en mettant en corrélation l'amour et la mort. En fin de l'année 2009 sort un best-of intitulé Immortal, compilant une quinzaine de morceaux choisis par le groupe, issus de leur période sous label indépendant, dans le but de réaliser une chronologie dans leur évolution (1998-2008). De plus en parallèle un tout nouveau DVD live répondant au nom de Closer to Ideal - Brandnew Scene retraçant le concert anniversaire de la décennie pour le quatuor[11].

Aun début de 2010, le groupe annonce un retour au printemps avec une nouvelle chanson, Love is Dead. Le single sortira le 14 avril 2010, et contiendra en plus de la chanson éponyme, deux faces B, Wedicine et Crossed Arrows. D'après le groupe, le single aura des sonorités de « boîte de nuit ». Il est produit par Toshiyuki Kishi (claviers, samples et DJ du groupe Abingdon Boys School). Via leur page Facebook fraîchement mise en route, le groupe multiplie les annonces comme celle d'un coupling live aux côtés de MUCC à Taïwan courant mars 2010, la sortie de leur best-of Immorta en Europe qui sera accompagnée d'un DVD live inédit et exclusif à la sortie européenne Spiral Staircase : Outflies. Les Japonais ont également le droit à un évent sur deux jours, les 23 et 24 avril, pour les premiers concerts de D'espairsRay à la suite de la sortie de Love is Dead. Dans la même lancée, le groupe annonce une tournée mondiale qui se tiendra dans les environs du mois de septembre de l'année 2010[12].

Love is Dead sort enfin le 14 avril, et le groupe en profite pour émettre une annonce concernant divers pays dans lesquels ils se rendront dans le cadre de leur tournée mondiale baptisée Human-clad Monsters. Ils jouent aux États-Unis, en Russie, Allemagne, Hongrie, Pologne, Italie, et en France pour le grand final, ainsi que la première fois au Canada[13].

Monsters et séparation (2010–2011)[modifier | modifier le code]

Lors de l’événement des 23 et 24 avril 2010 est annoncée la sortie du nouvel album du groupe qui se fera durant le mois de juillet 2010. L'album s'intitule Monsters et contient 10 titres dont Final Call et Love is Dead. Les membres du groupe parlent de Monsters comme étant un album d'un nouveau genre de la musique rock ; du « digital metal »[14].

Monsters sorti, le groupe en scène, c'est un véritable coup de masse qui s'abat sur les fans du quatuor. En lançant la phase européenne de la tournée mondiale, le groupe annonce une pause à durée indéterminée, afin de permettre à Hizumi de soigner une infection des cordes vocales qu'il n'a jamais pris le temps de soigner de façon assidue. Selon les quatre membres, cette pause aura une durée minimum allant de six mois à un an, ce qui ne les empêcheront pas, déclarent-ils, de travailler pour le groupe chacun de son côté. Leur site web reste actif durant toute la durée de la pause, afin que leurs fans puissent suivre l'actualité des évènements au sein du groupe. Le groupe décide de finalement se séparer le 15 juin, en raison des cordes vocales du chanteur[15].

Post–D'espairsRay et concert (2011–2014)[modifier | modifier le code]

Hizumi lance une société appelée Umbrella, dans laquelle il travaille dans le design. Il annonce également un projet musical à venir[16]. Karyu se joint à Angelo en août 2011, qui comprend Kirito, Kohta, Takeo (tous les trois anciens membres de Pierrot) et Giru (ex-Vidoll)[17]. Le 24 août 2011, Zero et Tsukasa forment The Micro Head 4N's avec Kazuya et Shun (ex-Fanatic Crisis), et Ricky (Dasein). Ils effectuent leur premier concert le 1er décembre au Shibuya O-East[18].

Tsukasa se lance aussi dans une carrière solo comme chanteur enka en 2014[19]. Il est connu comme le premier chanteur enka visual kei sous le nom de Tsukasa Mogamigawa (最上川 司?)[20]. D'espairsRay se réunit pour une performance à l'événement Intersection of Dogma d'Angelo le 29 juillet 2014 au Zepp Diver City, qui fait participer Rize, lynch. et Fake?[21].

Membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Maxi-singles[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Kumo
  • 2001 : Sixth Terrors
  • 2001 : Genwaku
  • 2002 : Itanji
  • 2002 : ori no naka de miru yume
  • 2002 : Sexual Beast
  • 2003 : Garnet
  • 2003 : MaVERiCK
  • 2004 : -Gemini-
  • 2006 : Kogoeru Yoru ni Saita Hana
  • 2007 : Squall
  • 2008 : Horizon
  • 2008 : Kamikaze
  • 2008 : Brilliant
  • 2009 : Final Call
  • 2010 : Love is Dead

Démos[modifier | modifier le code]

  • 1999 : [ao]
  • 2000 : Razor
  • 2000 : Sakura
  • 2000 : 「S」yste「M」
  • 2002 : Ura mania Theater

Omnibus[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Shock Edge 2002 (album)
  • 2002 : Shock Jam CD Édition.1 (mini-album)

Vidéographie[modifier | modifier le code]

DVD[modifier | modifier le code]

  • 2004 : Murder Day (concert)
  • 2006 : Liquidize (concert)
  • 2006 : The world outside the cage (documentaire)
  • 2007 : Spiral Staircase #15 Final (concert)
  • 2009 : Closer to ideal -Brandnew scene- (concert)
  • 2010 : Spiral Staircase : Outflies (concert)
  • 2011 : Human-clad Monsters - Final (à Yokohama Blitz)

VHS[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Ura video (clip)

Photobook[modifier | modifier le code]

  • Liquidize (2005-2006, distribué en tournée incluant un CD comprenant la chanson Closer to Ideal)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Darryl Smyers, « Tonight's D'espairsRay Show at The Loft Has Been Canceled », Dallas Observer,‎ (lire en ligne).
  2. a et b (en) Alexey Eremenko, « D'espairsRay – Artist Biography », sur AllMusic (consulté le 26 octobre 2016).
  3. « Ce sont pas forcément les groupes de visual kei qui nous ont influencé. », Karyu[Où ?].
  4. « Pour les sorties nous avons un concept commun mais une fois sur scène, chacun de nous a son propre style. », Hizumi[Où ?]
  5. a et b « D'espairsRay », (consulté le 15 février 2017).
  6. (en) « Schwarz Stein », sur Jame World (consulté le 15 février 2017).
  7. (ja) www.oricon.co.jp - D'espairs Ray Oricon CD Album Rankings.
  8. « D'espairsRay le 30 décembre 2010 au Yokohama BLITZ (Yokohama) », sur Parasite Scene, (consulté le 15 février 2017).
  9. (en) « D'espairsRay LIVE TOUR 2009 PSYCHEDELIC PARADE », sur Jame World, (consulté le 15 février 2017).
  10. « Final Call sera un titre beaucoup plus rock que l'ensemble de Redeemer. Il doit présenter ce qu'est le groupe après 10 ans de carrière. » Hizumi[Où ?].
  11. (ja) « 10th Anniversary Live Closer to ideal -Brandnew scene- [w/ T-shirt, Limited Edition] », sur CD Japan (consulté le 15 février 2017).
  12. (en) « D'espairsRay Announced World Tour! New Single Got Off a Great Start », Musicjapanplus, (consulté le 19 avril 2010)
  13. (en) Smith, Tom, « D'espairsRay Return for World Tour 2010 », NEO Magazine, Uncooked Media,‎ .
  14. « Le style de l'album sera du digital metal. À l'origine, l'album devait être plus comme Love is Dead, mais nous avons été si inspirés par les faces B que nous avons tous décidé d'en faire une sorte de mélange détonnant d'électronique et de digital metal. » Tsukasa[Où ?]
  15. « La fin de D'espairsRay », sur Jame World, (consulté le 15 février 2017).
  16. (en) « HIZUMI of D'espairsRay's Design Project », jame-world.com (consulté le 17 septembre 2011).
  17. (en) « Karyu (ex-D'espairsRay) and Giru (ex-Vidoll) to Join Angelo », jame-world.com (consulté le 17 septembre 2011).
  18. (en) « The micro head 4n's », jame-world.com (consulté le 17 septembre 2011).
  19. (en) « TSUKASA's First Solo Single », jame-world.com (consulté le 19 avril 2015).
  20. (en) « TSUKASA's Major Debut Single », jame-world.com (consulté le 19 avril 2015).
  21. (en) « Angelo will host <THE INTERSECTION OF DOGMA>. 5 bands including RIZE and D'ESPAIRSRAY to perform », barks.jp (consulté le 17 septembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]