Démographie de la Birmanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Birmanie
Cet article est une ébauche concernant la Birmanie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Démographie de la Birmanie
Évolution démographique de la Birmanie
Évolution démographique de la Birmanie
Dynamique
Population (2014) 51 419 420 hab.
Accroissement naturel 1,01 %
Indice de fécondité 2,16 enfants par
Taux de natalité 18,39 ‰
Taux de mortalité 7,96 ‰
Taux de mortalité infantile 43,55 ‰
Espérance de vie à la naissance 66,29 ans
Âge médian (2015)
Homme 27,7 ans
Femme 28,9 ans
Structure par âge (2015)
0-14 ans 26,07 %
15-64 ans 68,57 %
65 ans et plus 5,36 %
Sex-ratio (2015)
À la naissance 106 /100
Moins de 15 ans 104 /100
15-64 ans 98 /100
65 ans et plus 77 /100
Migration (2015)
Solde migratoire -0,28 ‰
Composition linguistique
Birman  
Autres  
Composition ethnique
Birmans 68 %
Shans 9 %
Karens 7 %
Arakanais 4 %
Chin 3 %
Indiens 2 %
Môns 2 %
Autres 5 %
Composition religieuse
Bouddhisme 89 %
Christianisme 4 %
Islam 4 %
Autres 3 %

Cet article contient des statistiques sur la démographie de la Birmanie.

Population[modifier | modifier le code]

Selon le recensement de 2014, le premier depuis 1983, la Birmanie aurait 51 419 420 habitants, alors que les projections précédentes estimaient que la population du pays était plutôt de l'ordre de 60 millions d'habitants[1]. Le taux d'urbanisation est estimé en 2015 à 34,1 %.

Natalité[modifier | modifier le code]

L'âge moyen du mariage en Birmanie est de 27,5 ans pour les hommes, 26,4 ans pour les femmes. La Birmanie a aussi un taux de fécondité de 2,16 enfants par femme en 2015, ce qui représente une baisse importante par rapport au taux de 4,7 en 1983 et alors que les pays ayant une situation économique similaire comme le Cambodge et le Laos sont respectivement à 2,7 et à 2,83 enfants par femme.

Mortalité[modifier | modifier le code]

Migration et composition culturelle[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Où sont passés les neuf millions de Birmans manquants?, AFP, Libération, 30 août 2014

Liens externes[modifier | modifier le code]