Cusy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Cusy (Yonne)
image illustrant une commune de la Haute-Savoie
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Haute-Savoie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Cusy
Vue du chef-lieu au pied des Bauges.
Vue du chef-lieu au pied des Bauges.
Blason de Cusy
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement Annecy
Canton Rumilly
Intercommunalité C.C. du Pays d'Alby-sur-Chéran
Maire
Mandat
Serge Petit
2014-2020
Code postal 74540
Code commune 74097
Démographie
Gentilé Cusiards
Population
municipale
1 816 hab. (2013)
Densité 104 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 45′ 57″ Nord 6° 01′ 53″ Est / 45.7658333333, 6.03138888889
Altitude Min. 420 m – Max. 1 365 m
Superficie 17,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte administrative de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Cusy

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

Voir sur la carte topographique de la Haute-Savoie
City locator 14.svg
Cusy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cusy

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cusy
Liens
Site web cusy.fr

Cusy est une commune française située dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'Albanais et du canton d'Alby-sur-Chéran.

Les habitants se nomment les Cusiards/Cusiardes ou Cusillards/Cusillardes ou Cuséens/Cuséennes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Chainaz-les-Frasses Héry-sur-Alby Gruffy Rose des vents
Saint-Ours
(Savoie)
N Allèves
O    Cusy    E
S
Saint-Offenge
(Savoie)
Arith
(Savoie)

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Initialement, il s'agit du domaine du Romain « Cusius », proconsul chargé de surveiller la construction de la nouvelle voie romaine.

Les droits sur l'église au début de l'an mil au comte Humbert Ier et sa famille[1]. En 1022, les droits sont transférés lors d'un échange avec Lambert, évêque de Langres, contre la terre d'Ambilly, dans le comté de Genève[1],[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Cusy appartient au canton de Rumilly, qui compte selon le redécoupage cantonal de 2014 29 communes[3]. Avant ce redécoupage, la commune appartenait au canton d'Alby-sur-Chéran, dont Alby-sur-Chéran était le chef-lieu.

La commune appartient à la communauté de communes du Pays d'Alby-sur-Chéran, créée en 1993[4] et qui fait suite à différents syndicats communaux (syndicat intercommunal pour le développement économique du canton d'Alby, syndicat intercommunal pour l'équipement scolaire du canton d'Alby, syndicat intercommunal pour le ramassage des élèves du canton d'Alby). On retrouve ainsi les onze communes de l'ancien canton d'Ably-sur-Chéran.

Cusy relève de l'arrondissement d'Annecy et de la deuxième circonscription de la Haute-Savoie.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jean-Claude Guerraz ... ...
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 1 816 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
856 851 1 017 1 200 1 390 1 513 1 398 1 478 1 409
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
1 324 1 235 1 156 1 190 1 171 1 138 1 103 1 105 1 004
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
888 889 876 861 773 753 739 749 726
1982 1990 1999 2006 2008 2011 2013 - -
817 969 1 270 1 593 1 706 1 783 1 816 - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Équipement[modifier | modifier le code]

  • Artisans : station service / garage (fermée depuis février 2009), électricien, menuisier.
  • Associations : judo, familles rurales, danses, ping-pong, jeunes sapeurs pompiers, équitation.
  • Banque, assurance : DAB (crédit mutuel).
  • Commerces de proximité : quincaillerie /souvenirs, traiteur, boulangerie, fromagerie, boucherie, épicerie, bar/ tabac, petit casino (livraison rapide à domicile), pizza à emporter.
  • Culture : cinéma.
  • Immobilier : agence immobilière, architectes.
  • Santé : un cabinet médical, un cabinet d'infirmières, un cabinet de masseurs-kinésithérapeute, orthopédiste, vétérinaire, dentistes, pharmacie, podologue.
  • Services à la personne : esthéticienne, coiffure dames/hommes.
  • Services publics : centre de secours, notaire, station d'épuration à macrophytes, bureau de poste.
  • Tourisme : camping, chambres d'hôtes, meublés, restaurant, pizza à emporter.

Évènements[modifier | modifier le code]

  • Cusy accueille chaque année en octobre, en lien avec l'association Cinébus, le festival « Image(s) de Résistance(s) » dont l'édition 2010 est parrainée par le réalisateur Gustave Kervern[7].
  • Le , passage du Tour de France cycliste.

Économie[modifier | modifier le code]

Production de lait et de miel.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil et historique[modifier | modifier le code]

Hôtel Restaurant Aux Gorges du Chéran et vue ouest des Tours Saint-Jacques en arrière-plan, depuis le pont de l'Abîme.

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • Chapelle de Lachat, construite vers 1700, par les habitants du hameau, grâce à une donation foncière du sieur François Charvet, administrateur du Sénat de Savoie et riche propriétaire terrien.
  • Église placée sous le patronage de saint Christophe. Le nouvel édifice, de style néo-roman, est construit selon les plans de l'architecte Maurice Novarina, en 1888. Il est consacré en 1892[8].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

  • La rivière Chéran et son parcours de canoë-kayak du lieu-dit la Passerelle jusqu'à Alby-sur-Chéran.
  • Le marais des Mièges, qui couvre une superficie de 21 ha, classé Natura 2000 et ZNIEFF.
  • Le marais de Vautrey, une zone naturelle de 3,5 hectares, aujourd'hui sauvée du remblaiement et classée en zone humide naturelle.
  • La montagne de Bange, accessible par le sentier partant au niveau des Perrières.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Humbert Ier de Savoie, fondateur du château de Cusy au XIe siècle.
  • Jean-Bérold de Pingon, baron de Cusy, fils aîné d'Emmanuel-Philibert de Pingon, ce dernier étant historiographe du duc Emmanuel-Philibert de Savoie. Il est né le 4 janvier 1561 au château de Cusy. En souvenir de cette famille seigneuriale, la commune de Cusy a inséré, dans son blason coupé, une partie des armoiries Pingon : au second, d'argent en pointe chaussé d'azur , en affichant en lettres de sable , CUSY en majuscules.
  • Fabien Tilliet, membre de l'équipe de France d'aviron aux Jeux olympiques de Pékin 2008, 4e de l'épreuve de « 4 de pointe ».
  • Robert Bogey, membre de l'équipe de France d'athlétisme dans les années 1960-1964, recordman du monde du relais 4 × 1 500 m, natif de Cusy. L'espace sportif porte son nom.
  • Nicolas Thiervoz, champion de France de VTT cross country et coureur cycliste accompli. Engagé à la « roue d'or annécienne », champion de France en VTT master (années 2005, 2006, 2007, 2008), champion d'Europe dans la catégorie en 2005.
  • Guillaume Veillet, auteur de l'anthologie des musiques traditionnelles de France en 10 CD sortie à l'automne 2009 chez Frémeaux & Associés, Grand Prix de l'Académie Charles-Cros.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Cusy.svg

Les armes de Cusy se blasonnent ainsi : Coupé ; au premier parti en I de gueules à la croix d'argent, en II de gueules à une bande d'argent chargée de trois étoiles de sables posées à plomb ; au second d'argent au mot CUSY en lettres majuscules de sable posées en pointe, chaussé d'azur ; à une fasce d'or brochant sur le coupé, et à la filière de gueules.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et Lac d'Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 215-217, « Le canton d'Alby-sur-Chéran », p. 234-236 « Cusy ».
  • Association Passerelle, Le Pont de l'Abîme.
  • Abbé Paul-Louis Martin, Les derniers Pingon-Cusy, Revue savoisienne, fasc. 4, Annecy, 1913.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Cyrille Ducourthial, « Géographie du pouvoir en pays de Savoie au tournant de l’an mil », dans Christian Guilleré, Jean-Michel Poisson, Laurent Ripart, Cyrille Ducourthial, Le royaume de Bourgogne autour de l'an mil, Université Savoie Mont Blanc, coll. « Sociétés, Religions, Politiques », , 286 p. (ISBN 978-2915797350, lire en ligne), p. 228.
  2. Régeste genevois, REG 0/0/1/165, acte du 8 avril 1022.
  3. « Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie », Légifrance,‎ (consulté en octobre 2014).
  4. « Les 11 communes membres de la Communauté de Communes du Pays d'Alby » (consulté le 15 mars 2015).
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011, 2013.
  7. Cinébus - Accueil
  8. Françoise Dantzer, Les Bauges : Terre d'art sacré, La Fontaine de Siloé, coll. « Les Savoisiennes », , 251 p. (ISBN 978-2-8420-6272-9), p. 74.