Crotalus scutulatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Crotalus scutulatus

Description de cette image, également commentée ci-après

Crotalus scutulatus

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Viperidae
Sous-famille Crotalinae
Genre Crotalus

Nom binominal

Crotalus scutulatus
(Kennicott, 1861)

Synonymes

  • Caudisona scutulata Kennicott, 1861
  • Crotalus confluentus kellyi Amaral, 1929
  • Crotalus salvini Günther, 1895

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Crotalus scutulatus est une espèce de serpents de la famille des Viperidae[1].

Distribution[modifier | modifier le code]

C scutulatus range.jpg

Cette espèce se rencontre[1] :

Description[modifier | modifier le code]

Crotalus scutulatus 02.JPG
Crotalus scutulatus 03.jpg

Ce serpent venimeux et vivipare[1] atteint en moyenne 100 cm, les plus grands spécimens approchant 140 cm. Il est d'une couleur variant du brun au vert pale. Il vit dans des zones désertiques mais peut s'aventurer dans des plaines herbeuses.
Il hiberne durant l'hiver. Durant ses périodes d'activité, c'est un serpent qui chasse de petits rongeurs et lézards, à l'affût. Les femelles donnent naissance à des petits vivants, entre 2 et 17 par portée.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Reptarium Reptile Database (13 février 2014)[2] :

  • Crotalus scutulatus salvini Günther, 1895
  • Crotalus scutulatus scutulatus (Kennicott, 1861)

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom spécifique scutulatus vient du latin scutula, petite écaille, en référence aux écailles de ce serpent qui semblent être plus petites que chez les espèces voisines. La sous-espèce Crotalus scutulatus salvini est nommée en l'honneur d'Osbert Salvin (1835–1898)[3].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Günther, 1895 : Reptilia and Batrachia, Biologia Centrali-Américana, Taylor, & Francis, London, p. 1-326 (texte intégral).
  • Kennicott, 1861 : On three new forms of rattlesnakes. Proceedings of the Academy of Natural Sciences of Philadelphia, vol. 13, p. 206-207 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Reptarium Reptile Database, consulté le 13 février 2014
  3. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296