Croix de la Mission

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Croix de la Mission
Rennes Croix-Mission.jpg
Présentation
Destination initiale
Destination actuelle
croix
Architecte
Joseph-Marie Gohier
puis Arthur Regnault
Construction
1817
Statut patrimonial
aucun
Localisation
Pays
Région
Départent
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Rennes
voir sur la carte de Rennes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bretagne
voir sur la carte de Bretagne
Red pog.svg

La croix de la Mission est une croix de mission monumentale situé sur la place du même nom à Rennes, au confluent de l’Ille et de la Vilaine. Elle se trouve au bout du square Hyacinthe-Lorette dont la tour Duchesne occupe l’autre extrémité.

Comme de nombreuses croix de mission, elle a été érigée le 14 février 1817 sur l'ancien placis Conan, devenu place de la Vieille-Monnaie puis place de la Mission[1]. Elle commémore une mission menée en 1817 durant six semaines.

La croix porte le Christ et est placée sur un globe qu’entoure un serpent. Le globe lui-même se trouve sur un piédestal entouré par une statue de la Vierge et une de saint Jean. La croix a été dessinée par Joseph-Marie Gohier, architecte de la ville de Rennes.

Originellement, le monument se dressait seul au centre de la place, les bras de la croix étant terminés par des fleurs de lys remplacées depuis par des boules[2]. L'aménagement actuel est consécutif à une restauration menée par l'architecte Arthur Regnault où l'emmarchement de granite, le socle de marbre, les statues de la Vierge et saint Jean concourent à la monumentalité de l'ouvrage ainsi qu'à la théâtralisation de la place[3].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Banéat, Le vieux Rennes, Éditions J. Larcher, Rennes, 1926 ; Réédition Lorisse, Paris, 1999, in-4, 656p., (ISBN 2-84435-042-9), pp. 359-360.
  2. Jean-Yves Veillard, Rennes au XIXe siècle : architectes, urbanisme et architecture., Éditions du Thabor, Rennes, 1978, 518p., p. 226.
  3. Jean-Yves Andrieux (dir.), Arthur Regnault, Architecte (1839-1932). La quintessence de l'art sacré., Presses universitaires de Rennes-Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, Rennes, 2011, 253p. (ISBN 978-2-7535-1380-8), p. 106.