Cord L-29

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cord L-29
Cord L-29

Marque Drapeau : États-Unis Cord Automobile
Années de production 1929 à 1931
Production 5010 exemplaire(s)
Classe Prestige
Moteur et transmission
Moteur(s) Moteur d'avion 8 cylindres en ligne Lycoming Engines
Position du moteur Longitudinal avant
Cylindrée 4893 cm3
Puissance maximale 125 ch
Transmission Traction avant
Boîte de vitesses 3 rapports
Poids et performances
Poids à vide 2100 kg
Vitesse maximale 130 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Multiple
Freins A tambours hydrauliques Lockheed aux quatre roues
Dimensions
Empattement 3490 mm
Chronologie des modèles

La Cord L-29 est une voiture de prestige du constructeur automobile américain Cord Automobile, construite à 5010 exemplaires entre 1929 et 1931 (première voiture de série à traction avant de l’histoire de l'automobile, avant la Citroën Traction Avant de 1934)[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Errett Cord fonde Cord Automobile en 1929 (deux mois avant le krach de 1929 suivi de la Grande Dépression). Il présente ce premier modèle Cord L-29 de la marque[2] au salon de l'automobile de New York de novembre 1929 (dix jours après le krach de Wall Street) pour ajouter un modèle de voiture de prestige à son nom, intermédiaire entre ses Auburn et ses Duesenberg J, JN, SJ et SSJ d'élite[3].

Suite au prototype Cord L-27 de 1927, elle est développée par Harry Miller (constructeur des voitures de course victorieuses des 500 miles d'Indianapolis de l'époque) dont elle hérite des meilleurs solutions techniques : première voiture de série traction avant de l’histoire de l'automobile[4] (avant la Citroën Traction Avant de 1934) avec entre autres essieu De Dion à suspension semi-indépendante, premier châssis américain rigide en forme de croix en X[5], freins à tambour hydrauliques Lockheed aux quatre roues, le tout motorisé par un moteur d'avion huit cylindres en ligne Lycoming Engines, à soupapes latérales, de 4,8 litres pour 125 ch, pour 130 Km/h de vitesse de pointe.

Elle est proposée en quatre types de carrosseries constructeurs : berline Sedan, berline Brougham, coupé cabriolet, et phaéton Sedan cabriolet, ou bien vendue sous forme de châssis-moteur carrossable par des carrossiers indépendants. Elle remporte à l’époque de nombreux concours d'élégance d'Amérique et d'Europe. Le krach de 1929 empêche le lancement du modèle Cord L-30 suivant de 1930, à moteur V12. Les Cord 810 et Cord 812 lui succède en 1936.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • 1984 : Errett Lobban Cord, his empire, his motor cars : Auburn, Cord, Duesenberg, par Griffith Borgeson

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Cord L-29 », sur www.stubs-auto.fr (consulté le 26 janvier 2020)
  2. « Cord L-29 », sur www.lva-auto.fr (consulté le 26 janvier 2020)
  3. « Cord L-29 », sur alexandre-schyns.e-monsite.com (consulté le 26 janvier 2020)
  4. « History - ACD Club », sur www.acdclub.org (consulté le 26 janvier 2020)
  5. « 1931 Cord L29 Sedan », sur www.significantcars.com (consulté le 26 janvier 2020)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]